SENTIMENTS ET AMOUR

par Theo




Est-ce que " faire l'amour " et " baiser " impliquent des pratiques sexuelles différentes ? Ou s'agit-il de deux mots pour désigner la même chose ? Les avis varient selon les uns et les autres. Pour certains, il y aurait l'amour d'un côté, le sexe de l'autre. Les deux formules décriraient des comportements sexuels radicalement opposés. Faire l'amour impliquerait des sentiments, alors que baiser les exclurait. Dans baiser, il y aurait une certaine violence, tandis que dans faire l'amour, il y aurait de la douceur.

Le mot baiser implique quelque chose de sauvage, d'animal, à rapprocher du fantasme du viol. D'ailleurs, baiser est un petit viol. Quand il est consenti, il procure du plaisir lié à la volonté de briser un lien contre un engagement qu'on a pris .

Dans la baise, chacun ne se préoccuperait que de son plaisir, tandis que dans l'amour, le plaisir de l'autre compterait tout autant. Dans certains milieux branchés, c'est justement cet égoïsme dans la recherche de l'orgasme qui est érigé en principe. Dans ces milieux, dans tout rapport sexuel, chacun cherche d'abord à prendre son pied, se fichant pas mal du plaisir de l'autre. De nombreuses personnes, hommes et femmes, qui fréquentent les soirées branchées, avouent ne chercher exclusivement que des sensations physiques . Ils se moquent des visages, et ne parlent même pas à leurs partenaires.

Les professionnels, psychologues et sexologues, mettent en garde contre les dangers de ce type de baise pour la baise. La tendance actuelle, véhiculée par les médias, qui consiste à avoir des rapports dans tous les sens, à baiser avec n'importe qui, détache le corps de l'esprit. Ce morcellement a des répercutions sur l'estime de soi. Certaines femmes, coutumières du fait, prétendent que quand elles baisent pour baiser, elles ont l'impression de se masturber. Elles prétendent avoir un orgasme, mais ne savent pas par où il passe, et une fois que c'est fini, elles détestent leur partenaire.

Quand on se trouve à l'extrémité inverse, ce qui intéresse dans le sexe c'est la rencontre avec l'autre, et faire l'amour c'est un moyen de communication, pas un rapport de forces, c'est le moyen d'arriver à jouir vraiment. Faire l'amour représenterait donc une quête de l'absolu, qui ferait peur aux pratiquants de la baise pour la baise.

Je pense que ceux qui font l'amour engagent leur entité, leur intimité dans une relation durable et pas seulement leurs organes. Cela touche au plus intime, à l'identité de chacun, car chaque fibre corporelle est impliquée. C'est le moyen par excellence de communication entre deux êtres, qui sort la femme de la position passive dans le terme " baiser ". Les femmes ne disent jamais " j'ai baiser cet homme ", alors que les hommes le disent d'une femme.

Aujourd'hui, les femmes disent qu'elles le font à un homme, cette démarche vers l'être aimé est pour elles la voie de la jouissance.

Tout le monde ne partage pas cet avis. Pour certains, la notion de faire l'amour peut freiner le plaisir, car on est obligé d'en passer par là pour satisfaire la femme, alors que baiser relève de la récréation. Pour certain, la baise peut se conjuguer avec faire l'amour, c'est le moyen de continuer à se désirer et à éviter de tomber dans la routine. Ils alternent l'amour dans le lit et la baise dans un bosquet. C'est bon pour la santé du couple de pouvoir ainsi varier les gammes, cela régule les tensions, réveille les fantasmes que l'on a tous en soi et qu'on a absolument besoin de sublimer.

le 20.02.03



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2016 - Tous Droits Réservés