OMBRE ET LUMIERE

par Tho





Depuis son départ pour le néant

L'âme, en exil, l'espoir en pénurie, je me demandais comment me relever des crocs-en-jambe du Destin.

Mais il s'est ouvert une brèche dans mon coeur solitaire.

Une lumière a jailli de l'ombre, hors de toute attente.

Mon désert recommence à refleurir, ravitaillé d'une eau, si pure.

Pourtant, persuadé que la passion n'était réservée qu'aux autres, je me suis enfui, retrouvant ma grisaille.

C'était trop tôt !! Ma plaie est encore vive en moi.

Mais Toi, tenace émissaire de l'Amitié, tu as débouté toutes mes objections, croyant en moi, plus que je n' y croyais, moi-même.

Tu m'as piégé, avec tant de douceur, que j'ai été, tout chaviré, sûr, désormais, que dans ma solitude, j'aurai du mal de me sevrer de toi.

Chassant ce doute que tu ne saurais apprécier un homme d'un âge certain, j'ai timidement assimilé le mot " amitié " et nous nous sommes retrouvés, comme deux fragments, d'une même pièce, enfin réunis.

Un léger parfum a flotté dans l'air ; tes mots, si tendres, ont murmuré une mélodie et j'ai enfin pu goûter le calme d'un bonheur tranquille, remerciant le ciel d'avoir mis, sur ma route, un être si généreux et si sensible..



Le 05 10 04



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2016 - Tous Droits Réservés