AH LES HOMMES, QUELLE GALERE

par Théo




En vrais fumistes, les machos profitent, sans vergogne, de toutes les occasions qui se présentent pour assouvir leur plaisir sans en donner en retours. Le mensonge et la lâcheté sont leurs qualités premières.

Pour comprendre cette situation, il faut remonter, quelques siècles en arrière.

Dans notre société occidentale, la différence des sexes était considérée en faveur de l'homme puisqu'on prétendait qu'il n'y avait qu'un sexe, le sexe masculin. Celui de la femme était considéré comme non achevé.

Alors qu'à la naissance, les garçons étaient vus comme positifs, les filles négatives ou en manque, à cause de la présence ou l'absence de pénis, qui lui était considéré comme le symbole de la virilité et n'a jamais été tabou.

Par contre le sexe féminin n'a inspiré que des sentiments contradictoires:: adoration, dégoût, peur, fascination.

Discret, presque entièrement caché par les cuisses, il ne peut se voir que par un acte volontaire de dévoilement reprochant à la femme d'incarner l'animalité, la bestialité, l'alliée du Diable, contre lesquelles se sont élevés les systèmes religieux, les interdits sociaux, culturels , familiaux. S'il est caché, le sexe féminin, c'est qu'il n'est pas franc.

On peux considérer que, ces attitudes, envers la femme, donnaient tous les droits à l'homme dont le sexe était considéré comme la franchise même.

Pour toutes ces raisons, les rapports de pouvoir se marquent encore, souvent, par la domination de l'homme sur la femme. Ces hommes sont sexistes en soutenant une inégalité de nature entre les sexes.

Heureusement, qu'aujourd'hui, la vie des femmes a changé. Les libertés, le droit à la parole et aux choix qu'elles ont réclamés, elles commencent à les prennent maintenant. Mais les problèmes sont loin d'être résolus. La double journée reste une réalité. Le problème des enfants reste entier. Pourtant, il paraît que les hommes commencent timidement à mettre la main à la pâte.

Des millions de femmes sont toujours battues, abandonnées avec leurs enfants, souvent violées. Elles sont encore jetées sur le trottoir au profit des souteneurs, ou enfermées dans les bordels. Elles sont toujours excisées.

Elles sont aussi mal aimées, par les machos, donc capables d'apprécier, à l'occasion, le sel d'une aventure car la contraception les a libérées de l'obsession des conséquences. Mais elles n'en continuent pas moins à souhaiter la réalisation de l'harmonie des corps. De par sa nature, elle est plutôt monogame.

Etre une femme, aujourd'hui, englobe aussi la vie professionnelle. Cela ne va pas sans heurts, parce que la féminité est liée à la notion de séduction. Les femmes sont encore suspectées, quand elles accèdent à un poste convoité, le devoir à leurs charmes, au " divan " comme instrument de promotion plus qu'à leur compétence.

Finalement, on peut dire que la femme a un pouvoir considérable et noble, celui de procréer, alors que l'intervention de l'homme se limite à donner quelques millions de spermatozoïdes dans une jouissance garantie.

Quand ces hommes auront abandonné leur stupide supériorité vaniteuse, il comprendront qu'une compagne, qui est leur égale et physiologiquement complémentaire, rendra leur vie plus riche et plus intéressante, alors l'essentiel sera gagné pour les deux.

Les filles, apprenez à déceler ce qui se cache derrière certaines attitudes des garçons, ils ne sont pas si difficiles que ça à voir venir. Ayez un peu plus confiance en vous, analysez vraiment ce que vous voyez, et vivez la réalité et non ce que vous imaginez.

Alors, mes Amies, ne vous laissez plus faire par ces individus malsains. Bon courage!!!!...

Théo



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2016 - Tous Droits Réservés