HOMMAGE A THEO

par Valerie





Théo,



Je ne sais plus comment tout a commencé ? Ni quand ?

Mais le pourquoi est gravé dans ma mémoire. Mais l'essentiel est là.



Tu as su lire ce que je T'écrivais. Et pourtant, je ne parlais que de moi. Egoïsme flagrant, et cinglant !!!

Une douleur au cœur dévorait mon horizon. J'en oubliais l'autre que Tu es.

L'incompréhension blessait plus que la rupture en soi. Rupture, non, "délestage" serait le terme adéquat.

Ainsi l'ai-je vécu !! Milles et une questions se bousculaient dans ma tête.

Et je tournais en rond, dans la cage de mon cœur blessé. Le mot n'est pas exagéré.

Tu as su répondre, expliquer, commenter.

Mais ce sont surtout Ta patience et Ton écoute qui ont amené sur mes lèvres un sourire.

Sourire, dont je garde précieusement la saveur.



Un soir, Tu as appelé. J'étais malade et couchée.

Tu as décroché Ton téléphone pour prendre des nouvelles de quelqu'un que, soyons honnêtes,

Tu ne connaissais pas, là-bas, à l'autre bout de la France.

Ce geste, qui pour Toi, peut-être, n'était qu'un parmi tant d'autres, est d'une très grande importance, d'une très très grande importance à mes yeux. Il est de ces gestes, si simple en apparence, qui révèle la grandeur d'âme qui est l'apanage de Ta personne.



Et pour ce geste accompli, pour l'écoute si gentiment donnée, pour Ton temps si généreusement partagé, pour tout cela, et plus encore, je souhaite Te remercier, Théo.

Si Tu le désires, reçois ces quelques phrases comme étant le remerciement que je ne peux Te donner, face à face.


Valérie



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2016 - Tous Droits Réservés