DESSOUS FEMININS

par Theo





Quand il s'agit de dessous féminins, dans du coton ou de la dentelle, le désir ne tient qu'à un " fil ".

" Déshabille-moi " !



Je crois , qu'en dépit de tout, le désir féminin en revient toujours là !!.

Et les femmes ont décidé de ne plus attendre, elles prennent les devants et s'arment de leurs dessous. Soutiens- gorge, porte-jarretelles, guêpières, strings, petites culottes coquines, seins pigeonnants. C'est une façon pour les femmes de se mettre en valeur, pour s'affirmer, mais aussi, pour notre propre plaisir à nous, les hommes.

Vive la débauche de lingerie fine !! et que le strip-tease soit excitant !!.

La nuisette courte, le haut en dentelle avec laçage devant, quel régal aussi !!.

Quand elle se présente ainsi, elle lit le désir, dans mes yeux, et c'est avec la nuisette sur elle que nous faisons l'amour, parfois . Souvent, la nuisette migre autour de son cou. Mais la nuisette donne le ton de son désir : je sais, qu'après les préliminaires, elle veut un bon cunnilingus, et des orgasmes en rafale, dans la position " la flanquette " : clito sur verge à sa convenance, plus ou moins avec un léger déhanchement, coït prolongé, les mains libres. C'est un régal de terminer par le " lotus " : elle replie ses jambes, pose son pied droit à la racine de sa cuisse gauche, et son pied gauche à la racine de sa cuisse droite, en basculant bien son bassin. Je la pénètre, à nouveau, son clito et le point " G " stimulés, assurent la dernière explosion, souvent en duo.

J'ai le culte du corps, des fesses et du string. Quand elle se présente ainsi, je sais aussi: toujours préliminaires prolongés, possession avec masturbation, et pour terminer " levrette " améliorée. Le clou de l'excitation :: " ôtes-moi mon string, tout un programme !.

J'adore le porte-jarretelles qu'elle garde pour la position du " missionnaire amélioré ", très stimulante pour le point " G ". Elle, fesses soulevées et jambes écartées repliées, moi, agenouillé contre elle, mes mains placées sous ses fesses,, jambes tenues avec mes bras, je la fais bouger à ma guise en la pénétrant, orgasme assuré. Vulve inondée de cyprine, mon nectar ! ; je lui fais un cunnilingus, deux doigts dans son vagin, dernière succion et départ dans les étoiles . Ma verge s'impatiente . Elle se met à genoux, je la prends et lui offre mon sperme en délirant . C'est un rendu !.

Lorsqu'elle se présente tout habillée, avec chemisier et jupe ample, je sais qu'elle ne porte ni culotte, ni string, la vulve déjà inondée de cyprine. Le cérémonial : jupe soulevée, jupe baissée, caresses de ses chairs délicates et douces, seins nus très sollicités et, enfin jupe ôtée. Nus tous les deux !Position latérale, sur le côté tous les deux . Je la prends tantôt par l'arrière, ou, au contraire, je lui fais face. Introduction, relâche, reprise, caresses de la vulve et premier orgasme. Le plaisir active l'excitation, ( je tiens toujours !).

Nous améliorons cette position :: " je suis sur le dos, elle, allongée sur le dos aussi mais en travers sur moi. Pénétration vaginale par l'arrière, stimulation du point " G " assurée et accès à toutes ses autres zones érogènes : " bouche, seins, anus avec les doigts , clito ". Autre avantage : elle peut croiser ses jambes pour augmenter la stimulation de son clito. Cette position, riche en impressions, lui donne le plaisir de plusieurs orgasmes si elle le souhaite.

Lorsqu'elle met un bustier avec string, elle veut diriger, dominer.Elle me déshabille, sa façon est très stimulante. Une fois nu, elle s'amuse avec ma verge, la caresse, la prend dans sa bouche, comme elle sait que je suis long à jouir, elle me quitte, garde son bustier, me fait allonger sur mon dos et me chevauche, écarte ses jambes, replie progressivement ses cuisses pour être complètement à califourchon sur moi. Elle introduit ma verge délicatement dans son vagin, règle la profondeur de la pénétration et le rythme des mouvements. Elle a la possibilité de se renverser, en arrière, pour stimuler son point " G ", mes doigts dans ses chairs, ou se coucher sur moi, alternativement, pour la stimulation de ses zones érogènes. C'est la position " rafale d'orgasmes " quand elle la choisit.

Elle fait voltiger son bustier et m'offre ses seins ; Je suce un mamelon, l'autre est chatouillé, une main s'égare dans sa vulve . C'est l'aptitude tant morale que corporelle, elle prend plaisir et finit par un orgasme violent, qui en appelle d'autres. Je puise dans mes fantasmes, je ferme les yeux, alors elle sait. Elle arrête le va et vient, caresse ma verge à l'entrée de son vagin. Par de légers mouvement circulaires , elle caresse son utérus avec mon gland, source de plaisir pour les deux !!. A tel point que je l'inonde de mon sperme, et c'est des râles des gémissements, des griffures dans mon dos.Et tout s'arrête !!!

L'été, dans notre jardin ou dans le bois, près de notre pavillon, l'excitation et le plaisir, de jour comme de nuit, atteignent des sommets inoubliables.



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2016 - Tous Droits Réservés