LE CERVEAU ET LA SEXUALITE

par Théo




Le cerveau est le centre régulateur des fonctions fondamentales comme l'appétit, l'éveil, le sommeil et la libido. Il contient des dizains de milliards de neurones, cellules responsables de la communication des structures cérébrales entre elles.

C'est l'intégrateur de nos systèmes nerveux et endocriniens, (glandes). C'est le coordinateur de nos mouvements. Il capte et reconstruit des images, des sons, des odeurs, des sensations tactiles et gustatives. C'est le siège de nos humeurs, émotions et attachements ; c'est aussi un fichier de souvenirs et de connaissances.

C'est une centrale de décisions, à la fois le centre de stratégies à court terme, et un bureau d'études pour projets à long terme ; c'est le metteur en scène de nos rêves.

Le cerveau pèse 2 à 3% du poids du corps et consomme de 20 à 30% de son énergie. Autant dire que son irrigation sanguine est capitale. Le contenu du sang en glucose doit être stable.

Pour son rendement optimal, le cerveau a besoin d'apports en magnésium et en vitamines B et des activités physiques favorisant un bon débit cérébral sanguin et une stabilité du glucose, ( sucre)

En dehors de leurs besoins en énergie, les neurones utilisent d'autres molécules, les neurotransmetteurs, pour communiquer entre eux. Une quarantaine de neurotransmetteurs ont été identifiés.

LES NEUROTRANSMETTEURS.

Les neurotransmetteurs sont des molécules qui servent de signal de communication entre neurones. Les plus étudiés sont la dopamine,la noradrénaline, l'acétylcholine et la sérotonine. Le neurotransmetteur est stocké dans les vésicules terminales des neurones. Sous l'influence d'un signal électrique, les vésicules libèrent leur contenu à travers l'espace qui sépare la terminaison d'un autre neurone. Les molécules de neurotransmetteur vont alors se loger dans les récepteurs ménagés dans le neurone destinataire. Cette intrusion génère un courant électrique. Par ce mécanisme sont transmises des impulsions électriques d'une cellule à l'autre. Une fois que le neurotransmetteur a été utilisé, il est détruit ou récupéré( selon les circonstances) par la cellule qui l'avait émis. Les neurotransmetteurs sont donc responsables notamment de l'éveil, l'appétit, la LIBIDO, l'humeur, les émotions, la décision, la pensée, la mémorisation, et bien d'autres comportements.

Les neurotransmetteurs de l'éveil, de l'attention, de la concentration, de la libido, de l'humeur et de la prise de décision appartiennent à la famille des catécholamines, surtout la noradrénaline et la dopamine. Cette dernière intervient aussi dans un système modulateur de la coordination motrice qui, s'il est atteint, donne la maladie de Parkinson.Certains autres neurotransmetteurs sont calmants, facilitent la patience, réduisent l'anxiété et participent à la récupération par le sommeil, comme la sérotonine, la taurine et le GABA ( acide gamma- aminobutyrique ).

D'autres ont des rôles plus complexes. L 'acétylcholine est sédative, et intervient dans la mémorisation L' acide glutamique et l'acide aspartique, à petites doses, sont stimulants et favorisent également la mémorisation ; à plus forte dose, ils peuvent être source d'anxiété ; à plus forte dose encore, ils peuvent provoquer l'épilepsie ; à un degré encore supérieur, ils sont cause de destruction de neurones.

Le cerveau a donc besoin d'être nourri d'éléments qui lui permettent de fabriquer ces neurotransmetteurs en quantité suffisante ( mais pas excessive ). Une alimentation variée devrait suffire à apporter au cerveau tous les composants qu'il lui faut. En cas de sur-sollicitation des neurones, la correction des déficits en vitamines B6, B9 et B12, associées au magnésium qui les active, suffit dans la plupart des cas.

LES NEUROTRASMETTEURS ET LA SEXUALITE

Du DESIR au plaisir, nos émotions sont déclenchées par des phénomènes complexes au niveau cérébral.

Différents petits organes, de quelques grammes, situés dans le cerveau, sont impliqués dans notre fonctionnement sexuel. En premier lieu l'hypotalamus est le centre des PULSIONS et des émotions. Il contrôle notre libido et nos pulsions. A proximité se trouve un minuscule noyau appelé septum qui héberge le centre de l'orgasme. Le septum fait partie d'un ensemble : le système limbique, siège des émotions. En résumé on peut dire :

- le septum est le centre de l'orgasme- l'hypotalamus est le centre du désir et des pulsions (qui contrôlent les sécrétions des glandes vaginales et vulvaires)

En outre, nos désirs sont liés à des modifications chimiques, sécrétés par les neurones qui se stimulent mutuellement. Par ce mécanisme sont transmises des impulsions électriques d'un neurone à un autre. Les produits chimiques qui transmettent les messages, ne sont autres que les neurotransmetteurs.

L'un des plus importants est l'acétylcholine qui agit sur le centre de l'orgasme,( le septum) La dopamine agit sur le système du plaisir depuis l'hypotalamus, jusqu'au système limbique. La sérotonine est impliquée dans le contrôle des pulsions et de l'agressivité.

LES HORMONES

Les hormones sont des substances chimiques fabriquées par les glandes endocrines :: thymus, épiphyse, hypophyse, thyroïde, parathyroïde, surrénales, ovaires, testicules, pancréas, ou par certains tissus, et sont libérées dans le sang pour être transportées vers des organes cibles, par l'intermédiaire desquels elles régulent de nombreuses fonctions corporelles.

La testostérone est considérée comme l'un des principaux facteurs biologique (molécule) du désir sexuel chez l'homme et la femme. Elle est produite par les testicules, les glandes surrénales ( reins) et les ovaires.

Chez la femme et l'homme, comme chez la plupart des espèces, la testostérone qui circule dans le sang est en grande partie neutralisée par une protéine qui se lie à elle. Seule un infime pourcentage de testostérone est libre de déclencher le désir. Si toute la testostérone produite par l'organisme circulait librement dans le sang, la planète entière ne serait qu'un gigantesque lupanar.

Le cerveau, constitué de deux hémisphères cérébraux, forme une masse recouvrant les organes impliqués dans la sexualité (déjà cités), est aussi le siège des fonctions cognitives ( psychisme, perception, mémoire, intelligence, etc.) et permet également de passer à l'acte et est responsable des fantasmes, ainsi que des tabous et des culpabilisations .

Les spécialistes affirment que la cause essentielle des troubles sexuels est à imputer au disfonctionnement des neurotransmetteurs. Sur ces disfonctionnements peuvent se greffer des facteurs hormonaux et psychotiques, responsables de dépression, d'anxiété et de stress.

Le corps humain est une machine bien compliquée !!!

Cela nous rappelle que la sexualité se fabrique avec nos émotions autant qu'avec nos glandes.

Théo



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2016 - Tous Droits Réservés