6 TROUBLES DE LA PERSONNALITE

Offert par Nicolas SANDERS


Près de 10 % des adultes sont victimes d'un trouble de la personnalité et, souvent... ils l'ignorent !

Pour en finir avec cette hérésie, découvrez les six troubles de la personnalité les plus fréquents.

Un trouble de la personnalité n'est pas une phobie et n'a rien à voir avec un état dépressif. Il ne peut s'apparenter à une situation épisodique née d'un contexte particulier. C'est pourquoi on ne parle pas de trouble mental. Les troubles de la personnalité concernent toute modification durable du comportement et des habitudes, entraînant une réelle souffrance psychique et donc des difficultés d'ordre social.

Le type narcissique :

Le sujet éprouve un besoin permanent d'être admiré en même temps qu'il se désintéresse de ceux à qui il demande cette considération. Ayant une fâcheuse tendance à se surestimer en permanence, la personne se croit dotée de qualités particulières que le commun des mortels ne saurait voir. Elle estime que tout lui est dû, elle se montre arrogante, hautaine et n'hésite pas, parfois, à manipuler autrui pour parvenir à ses fins.

Le type paranoïaque :

Le sujet développe une méfiance soupçonneuse envers autrui, à commencer par ses proches. Il voit le "mal" partout, persuadé que l'on veut le tromper, lui être déloyal, infidèle et nuisible. Il voit dans des faits parfaitement anodins des signes cachés lui donnant raison de se méfier. Le sujet se sentant blessé, il développe de la rancune et est en proie à des réactions parfois très violentes. [ Aucun sens des responsabilités ]

Le type antisocial :

Entre mépris et négation des droits et de l'existence d'autrui, le type antisocial se caractérise généralement par l'un des critères suivants. Le sujet observe un comportement hors-la-loi, il n'éprouve jamais de remords, il ment ou trompe par plaisir, il n'a aucun sens des responsabilités, il est extrêmement impulsif et apprécie la violence physique gratuite.

Le type histrionique :

Le sujet est en proie à des réponses émotionnelles excessives et recherche constamment l'attention d'autrui. Elle ne supporte pas que l'on ne s'intéresse plus à sa personne et peut donc tout miser sur son physique pour se faire remarquer, jusqu'à une forme de provocation sexuelle. La personne dramatise tout ce qui intervient dans son existence, passant très rapidement d'une émotion à l'autre, toujours avec exagération.

Le type obsessionnel compulsif :

Obsédée par l'ordre et la perfection, la personne se soucie plus des détails que du fond de son action. Incapable d'achever le moindre projet car jamais satisfaite, elle se montre extrêmement scrupuleuse sur la morale, l'éthique et les valeurs. A moins de se soumettre au moindre de ses caprices, il est impossible de travailler ou de partager quoi que ce soit avec ce type de personne. [ Une incapacité à exprimer ses émotions ]

Le type schizoïde :

Le sujet renonce à tout type de relation sociale et en particulier familiale. Elle ou il souffre d'une incapacité à exprimer ses émotions dans ses rapports avec autrui. On la (le) voit donc agir en solitaire, n'éprouvant jamais de plaisir réel dans ce qu'elle fait. On ne lui connaît pas d'amis proches et elle (il) est tout aussi indifférent (e) aux critiques qu'aux compliments.

Comme dénominateur commun de tous ces troubles, l'intelligence émotionnelle est souvent en cause.

Quand un type de trouble particulier tend à prendre le pas sur la personnalité, l'individu rencontre des difficultés à dominer ses propres sentiments et à gérer ses relations sociales. [ Une réelle souffrance psychique ]


Source : orange.fr



RETOUR




www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.04.2016. Tous Droits Réservés