DRAGUER EN SILENCE

Offert par Erotica51


C'est la nouvelle tendance séduction pour trentenaires désespérement seuls : la "quiet party", ou comment dénicher l'âme soeur avec un crayon et une feuille de papier.

Interdiction d'ouvrir la bouche ! C'est la règle incontournable et obligatoire des "quiet party", ces soirées d'un genre particulier où des célibataires sont amenés à faire connaissance en ne communiquant que par l'écrit. Même pour commander son verre, il faut se fendre d'un petit mot griffonné sur un papier : "jus d'orange", "bière" ou "tequila"... Heureusement le matériel est fourni à l'entrée. L'ambiance d'une "Quiet" comme disent les habitués, est proprement surréaliste : dans un décor de boîte de nuit, on ne perçoit que le tintement des verres et le bruit des talons des filles sur fond de musique New Age.

Chacun déambule avec son petit crayon et son carnet, le prénom badgé à la poitrine, histoire de ne pas perdre de temps sur les identités de chacun. "L'e-mail et le SMS sont la preuve vivante que la communication écrite n'a rien perdu de sa force malgré le pouvoir de l'image", explique un organisateur. Les participants s'en donnent à coeur joie et griffonnent à tout va, libérés de leur timidité qui est propre à l'expression orale. Pour séduire dans une discothèque, il ne faut généralement pas trop compter sur la parole étouffée par les décibels de la musique tonitruante. Ici, on prend son temps et on apprécie.

A l'image des aveugles qui doivent compter sur d'autres sens pour se repérer dans le monde environnant, les amateurs de "quiet party" savent utiliser leur regard, leur sourire et leur body-language pour faire connaissance. C'est comme un "chat" sur Internet à la différence près que l'on sait tout de suite à qui l'on a affaire. Pas de mauvaises surprises en perspective ! Côté messages, cela va de l'échange comique du type : "Lui : Je me suis pris dans quoi ? Elle : Tu t'es pris dans mes pieds ! Lui : Je ne t'avais pas vu, désolé" aux platitudes comme "Et qu'est ce que tu fais à Paris ?", sans oublier les petits malins : "Faut venir ici avec quelqu'un à qui tu n'as rien à dire, au moins t'as une excuse."

La "quiet party" se déroule selon un rythme précis, en général de 19h à 21h et on peut même y grignoter, ça tombe bien car personne ne risque de parler la bouche pleine. A l'approche de 21h, une certaine tension est palpable dans l'air et pour cause, la fête se termine systématiquement par une explosion de watts. Il est enfin temps d'aller se déhancher sur le dancefloor jusqu'à 23h en compagnie pourquoi pas de ses rencontres épistolaires. Mais le règlement ne dit pas si en dansant, on a exceptionnellement le droit de chantonner



RETOUR




www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.04.2016. Tous Droits Réservés