APPROCHER UN GARCON

Offert par Erotica51



Assis près de ses amis, il discute, avec animation. Il a attiré mon regard. J'ai décidé, coûte que coûte, de l'approcher. Il va me falloir trouver un subterfuge. Je suis assise, à la table d'en face, au restaurant, avec deux de mes amies et lui tourne le dos. D'un rapide coup d'œil, j'ai eu le temps de le remarquer, en arrivant.

Sa voix me parvient, grave et profonde. Mes amies tout en discutant, lui lancent des regards admiratifs. Laquelle de nous trois réussira à attirer son attention ? Les enjeux sont ouverts. Dès la fin du repas, il faut que l'une d'entre nous réussisse à l'approcher.

Virginie laisse, souvent, fuser son rire, faisant tourner, la tête des garçons, intrigués, dans notre direction. Nadine, elle, plus téméraire, n'hésite pas à aller les voir, directement, en leur demandant du feu, bien qu'elle possède un charmant briquet, caché, au fond de son sac.

Les garçons devinent-ils notre manège ? J'en suis certaine. Sans même tourner la tête, je me décide à prendre la parole. Ma voix douce et sensuelle semble faire son effet. Un silence se fait auprès du groupe des garçons, qui, brusquement, tendent l'oreille. J'évite de parler trop fort, pour les inciter à m'écouter.

Ils ne voient, de moi, que mes longs cheveux blonds, recouvrant mes épaules, légèrement, dénudées. Un bref clin d'œil complice est adressé à mes amies. Ca marche. J'ai réussi à capter leur attention. D'un bref signe de tête, nous passons à la phase Séduction.

Chacune, à notre tour, éprouvons l'envie, soudaine, d'aller aux toilettes. Virginie décide de se lever la première, utilisant son rire éclatant comme arme de séduction. Elle est belle, brune, fine et altière.

- Je reviens, nous dit-elle, à haute voix…Immédiatement, l'attention des garçons est, à nouveau, en alerte. Les yeux fixés sur elle, ils suivent, silencieux, son corps androgyne et sa démarche volontaire.

L'effet ne se fait pas attendre. Un des garçons éprouve, lui aussi, l'envie de se rendre aux toilettes. En peu quelques enjambées, il se retrouve derrière elle, se cognant à elle, comme par hasard.

- Oh ! pardon ! dit-il en la fixant, longuement.

- Ce n'est rien, répond Virginie, amusée, consciente toutefois de la méthode d'approche du garçon.

Sans trop savoir pourquoi, la conversation va s'arrêter. Le charme, entre eux, n'a pas opéré. Ce garçon ne correspond pas, tout simplement, aux critères qu'elle recherche. Virginie a toujours préféré les blonds. Elle revient rapidement à notre table, faisant discrètement, du bout du doigt le signe Non, sur la table.

Nadine à son tour, se lève, tout en continuant de discuter. Elle porte un très joli décolleté qui met sa poitrine en valeur. Derrière moi, un nouveau silence se fait. Elle sent leurs yeux fixés sur elle et nous regarde, tout en finissant sa conversation, d'un air complice.

C'est une jolie brunette, pas très grande mais assez délurée. Elle se dirige vers les toilettes, s'amusant à exagérer les mouvement de ses hanches, pour les attirer. J'entends derrière moi, un autre bruit de chaise que l'on repousse. Un second garçon vient de se lever. Très vite, il file lui aussi aux toilettes.

Nous regardons, discrètement, notre montre. Combien de temps mettra-t-elle à retenir son attention ? Les minutes semblent s'écouler longuement. Le garçon réapparaît le premier, portant sur les lèvres sa trace de rouge à lèvres et rejoint les autres, le torse bombé comme Artaban. Très vite, l'ambiance se fait plus joyeuse, parmi les garçons. Celui -ci a obtenu un baiser.

Nadine amusée se remet ostensiblement du rouge à lèvres, sous nos regards amusés. Cette fois, à mon tour, de leur démontrer ma façon de les charmer et les approcher. Je leur fias signe, discrètement, de se rapprocher puis me penche, leur parlant tout bas, à l'oreille, tout en leur dévoilant mon plan. L'idée les fait sourire. Vais-je réussir à approcher ce garçon que je convoite ? Il ne leur reste plus que quelques minutes à attendre.

Tout en discutant avec elles, innocemment, je fais signe de tourner la tête, en regardant discrètement vers les garçons puis leur fait signe que non. Elles semblent insister en me poussant. Je tourne doucement la tête vers les garçons qui guettent mon regard. Je hausse les épaules comme vaincue par leurs arguments puis me lève, prenant le temps de leur faire admirer mes jambes. Derrière moi, c'est un nouveau silence…Ils attendent…

Enfin, doucement, je me lève, regardant, paraissant indécise dans leur direction puis je me dirige, un léger sourire sur les lèvres, en m'approchant. Le garçon qui m'intéresse ne me quitte pas du regard. A voix basse, je lui murmure, en le fixant :

- mes amies souhaiteraient vous avoir à notre table. Accepteriez-vous de nous rejoindre ?

Un immense sourire se dessine sur son visage et le premier , se lève, en me suivant, faisant signe aux autres de nous rejoindre. Mon plan n'aura duré que quelques brèves secondes pour le décider. Assis face à face, nous nous fixons, en souriant, l'esprit déjà occupés …

Lui sentira mon pied, doucement, sous la table, lui caresser la jambe…Sans autre mot d'échangé, s'établira, entre nous, une savoureuse complicité. Il ne nous restera, à la fin de la soirée, qu'à dire au revoir à nos amis et à repartir, d'un commun accord, ensembles.



RETOUR




www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.04.2016. Tous Droits Réservés