.">

UN WEEK-END DE REVE

Offert par Erotica51

Warning: getimagesize(images/hotel-erotica51.com.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /home/erotica/www/journal/journa.php on line 121



Tout le week-end avait été consacré au plaisir. Plaisir d'être en compagnie de l'homme qui était entré depuis dans ma vie; plaisir d'apprécier sa compagnie; plaisir de participer à une course cycliste durant deux jours et plaisir de faire l'amour dans un cadre magnifique dont il m'avait préparée la surprise...

Nous venions d'arriver à Noyon dans l'Oise en moto quand près d'une place, j'aperçus un magnifique édifice ressemblant à un ancien château. L'architecture était splendide. Je lui tapotais la cuisse (signe quand je voulais lui dire quelque chose et le faire ralentir) et lui demandais de refaire le tour de la place afin que je prenne en photo ce superbe bâtiment. Il hocha de la tête et s'exécuta me laissant mitrailler l'édifice copieusement avec mon nouvel appareil photo que je commençais à avoir bien en main. Puis, je restais béate de surprise...

La cour intérieure du bâtiment était rempli de voitures luxueuses (des porsches entre autres) que j'avais prises en photos à l'entrée de Noyon quand la course cycliste s'était terminée. Je le vis se diriger dedans avec la moto et moi à bord ! Il va s'en dire que je devais ouvrir des yeux ronds comme des soucoupes de stupéfaction. Quand il s'arrêta, ce fut pour retirer son casque d'un air très calme, un sourire malicieux flottant sur ses lèvres...

Un homme s'avança vers nous :

- Bonjour, je suis Mr XXX et j'ai réservé pour cette nuit. Où puis-je ranger ma moto ?
- Prenez le chemin à droite et rangez-la dans la cour interne...Elle sera à l'abri !

Quand je descendis de la moto, il va s'en dire qu'il éclata de rire en voyant l'air ébahi que j'avais, observant les tourelles de cet endroit magnifique...J'avais pris un temps de retard sur quelque chose qui m'avait échappé.

- C'est l'hôtel où nous allons dormir ???! Ai-je demandé, encore incrédule
- Bien sur...Il te plait ?
- C'est ...c'est...c'est vraiment incroyable !

J'en bafouillais encore sous le choc et la surprise qu'il venait de me faire. Et dire qu'il m'avait demandé de lui chercher l'adresse de quelques hôtels avant de partir. J'avais choisi les moins chers !

L'entrée était splendide. L'homme à l'accueil nous demanda si nous voulions diner ce soir là. Mon chéri acquiesça, observant amusé mes réactions...J'étais à deux doigts de la syncope ! Nous primes notre clé et allâmes déposer nos affaires et nous rafraichir dans notre chambre...Heureusement que j'avais prévu une tenue élégante ! Je n'aurai jamais osé aller diner en tenue de motarde dans la salle ou des gens dinaient.

Un bon quart d'heure plus tard, je ressortis de la salle de bain, rafraichie, vêtue d'un petit maillot noir et blanc enserrant ma taille d'une petite ceinture avec un pantacourt et les pieds dans mes talons aiguilles cette fois-ci. Je tenais à ce qu'il se sente fier en ma compagnie. J'avais réussi à rediscipliner mes longs cheveux heureusement ! Pas question de ressembler à une sauvage.

La salle était impressionnante, toute beigne claire avec d'immenses tentures aux fenêtres. Nous nous installâmes à une petite table ronde et commandâmes deux coupes de champagne bien fraiches. Je tendis ma main vers la sienne, entrecroisant nos doigts amoureusement....L'homme qui avait réussi à conquérir mon cœur ne cessait de me surprendre ! Comment résister à cet homme qui bouleversait ma vie, un peu plus chaque jour, cherchant de mille façons à m'étonner et à me rendre heureuse...

Le repas fut un petit chef d'œuvre de présentation et de dégustation. Nous avions souvent les mêmes gouts aussi en matière culinaire. Tout comme moi, lui aussi était gourmet et gourmand. Je dégustais mon dessert à la petite cuillère, le fixant mystérieusement.

Intrigué, il m'observa, se demandant sans doute à quoi je pensais. Du bout de l'ongle, je traçais des lettres à l'envers sur la nappe, lui adressant ce message sibyllin :

- J'ai une envie terrible...de ...te ...manger !

Ses yeux brillèrent d'un nouvel éclat, lui mettant l'esprit en ébullition. Nous commandâmes un café puis quittâmes la superbe salle à manger de l'hôtel, en nous dirigeant vers notre chambre où une nuit de folie nous attendait.

J'avais déjà ma petite idée coquine pour le remercier. La chaleur de ses bras et la douceur de ses baisers me manquaient....Il y avait trop d'heures qui s'étaient écoulées sans que nous ayons pu s'embrasser....

17.5.2008

Texte dédié à l'homme que j'aime



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés