.">

FAIRE L'AMOUR PAR TELEPHONE

Offert par Erotica51



Faire l'amour par téléphone, voila une idée qui ne m'était jamais encore venue à l'esprit et pourtant ...

J'ai connu Internet et sa toile immense, il y aura 6 ans. Ce fut une étrange révélation et un long décryptage dans ce domaine. J'arrivais avec ma franchise habituelle, avide d'y faire de nouvelles connaissances.

Un charmant garçon avait lancé je ne sais plus quel sujet de conversation, auquel j'avais eu envie de répondre. De fil en aiguille, nous avions entrepris une véritable correspondance qui devient au fil des jours, une correspondance amoureuse.

Chaque jour, je n'avais plus qu'une envie : rentrer chez moi et voir s'il m'avait répondu. J'en délaissais mes amis tant ce garçon prenait, peu à peu, une place importante dans mon esprit.

Nous échangions dans tous les domaines et j'avais vraiment l'impression que c'était l'homme dont j'avais toujours rêvé. De tendres, nos messages se firent passionnés,puis prirent une orientation sexuelle, chacun dévoilant ce qu'il aimait ou préféré.

J'étais devenue, en quinze jours à peine, totalement tombée sous le charme de ses mots. Mes nuits étaient entrecoupées par les visions que je me faisais de lui. Nous avions décidé de ne pas échanger de photos, laissant notre esprit se faire une idée de l'homme et la femme que nous étions.

Quinze autre jours passèrent. Nous étions tombés fous amoureux grâce à cette correspondance virtuelle. Nous avions convenus de nous rencontrer dans huit jours, n'en pouvant plus d'attendre.

Il me proposa d'échanger nos numéros de téléphone. Etant célibataire, cela ne me posa aucun problème. Le soir même, vers 21heures, il m'appela. Sa voix avait la douceur du miel. Je frémissais en l'écoutant, bouleversée déjà au plus secret de ma chair.

Quand il me demanda de me déshabiller, je m'exécutais. Il m'indiquait chaque vêtement que je portais et que je devais enlever au fur et à mesure de son plaisir. Le portable à l'oreille, nue, dans le salon, je le laissais me guider vers un plaisir troublant dans lequel sa voix chaude et rauque de désir était en train de m'entraîner.

Quand il me proposa de me caresser et de lui dire tout ce que je ressentais, je le fis aussi, laissant mes doigts parcourir mes chairs devenues humides. Au bout de trente minutes, mes doigts fureteurs étaient trempés par ma cyprine. C'était fantastique !

Allongée sur le divan, je continuais à me caresser, m'arrêtant quand il me l'imposait, puis recommençait mes caresses. Ce jeu sensuel me rendait folle; je n'en pouvais plus et le suppliais de me laisser enfin jouir.

Il m'imposa l'idée de jouir ensemble au téléphone, soudés par un même désir. Quand il me donna enfin le feu vert, ma jouissance fusa, embrasant mon corps, comme un merveilleux feu d'artifice...

Je tenais à vous faire partager cette façon particulière d'obtenir aussi du plaisir...

Marie

20/3/07



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés