.">

AU NOM DE LA ROSE

Offert par Erotica51



Avez-vous remarqué comme les matins passent vite mais ne se ressemblent jamais. Sous la clarté qui filtrait à travers ses volets, ses yeux s’étaient mis à cligner. Il se sentait bizarrement engourdi, comme s’il flottait encore dans l’espace Temps où elle était venue l’accueillir.

Rêvait-il ou était-il à demi éveillé ? Impossible pour lui de le dire. La porte de sa chambre s’était ouverte, doucement, sans un bruit.

Une étrange silhouette s’avançait dans sa direction, sans bruit. Ses longs cheveux flottaient autour d’Elle.

Appuyé sur un coude, il l’avait regardée, s’avancer, interdit. Qui était-elle ? Il ne voyait d’Elle que ses grands yeux bleus-verts et son doux et mystérieux sourire.

Elle s’était approchée, si près de Lui, qu’il avait senti son cœur palpiter, prêt à défaillir.

- Ferme les yeux et ne dis rien, avait-elle murmuré, d’une voix tendre

Il avait senti, les mains douces de la jeune femme, glisser sur son peau puis descendre, sur son visage, doucement en le caressant. Quelque chose de très doux s’était posé sur son front.

D’autres frôlements venaient caresser son visage, ses bras, son torse, dans la nuit, mystérieusement.

Elle lui avait retiré sa veste de pyjama, dégrafant, un à un, les boutons, le laissant le torse nu, ébranlé par sa délicatesse.

Un arôme doux et puissant semblait l’entourer. Il se sentait détendu avec Elle, à ses cotés.

Il gardait les yeux fermés, laissant mille et une caresses l’effleurer, intrigué, tétanisé de désir et d'impatience.

Il avait senti son corps se rapprocher de lui ; sa chevelure soyeuse retombait, sur lui, comme une douce pluie, le faisant frissonner de désir. Sans un mot, il s’était mis à la désirer. Son menton s’était relevé, ses lèvres s’étaient tendues, vers Elle, prêtes à l'accueillir.

Sa bouche d’une douceur étrange venait de se poser sur lui, le faisant tressaillir. Sa langue chaude et délicate s’était aventurée, entre ses lèvres. Ses bras l’avaient emprisonnée, la faisant doucement, basculer contre son torse.

Il savait qu’elle était venue pour Lui.

Son lit était devenu d’une douceur surprenante. Ses doigts touchaient des pétales de fleurs parsemées sur son lit.
Il les huma, intrigué : des pétales de roses qu’elle était venue lui offrir, pour le surprendre, le conquérir, qu’elle avait parsemé, discrètement, autour de lui.

Emu, il l’avait serrée, très fort, contre lui. Son ange avait réussi à le charmer et le séduire.

Au nom de la Rose, il l’aimerait, toute la nuit, partageant grâce à Elle, le plus beau des rêves de sa vie...

le 6.01.2017



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés