.">

L'HOMME QUI GUIDAIT MES REVES

Offert par Erotica51



Il y avait longtemps que mes yeux ne s'étaient posés sur cette plage abandonnée. J'avais contemplée, longuement, ce superbe coucher de soleil, la gorge serrée, émue, par tant de beauté.

Mes yeux s'étaient refermés, laissant mes sens s'éveiller, peu à peu. Le vent venait d'une caresse, ébouriffer mes cheveux, me faisant, doucement, frissonner, dans le soir.

La cote d'opale n'avait plus de secrets à ma mémoire. D'un doigt, sur le sable, je pouvais la dessiner. D'un regard, je pouvais l'imaginer, avec ses flux et reflux, sous le vent apaisé.

Je m'étais assise, sur le sable, les bras serrés, sur mes genoux repliés, comme pour me protéger des fantômes qui s'agitaient, dans ma mémoire.

Il n'avait pas de consistance et pourtant chaque mot de lui restait gravé. Il ne m'avait jamais touchée et pourtant, chacune de ses émotions m'avaient caressée, me faisant, la nuit, en silence, frissonner.

Il était devenu mon rêve et mon tourment, durant tant d'heures, que nous avions partagées. Un homme qui m'avait attirée et dont, j'avais eu peur, par les émotions et tempêtes qu'il avait su déclencher.

Le temps, doucement, s'était apaisé comme mes soupirs et mes larmes. Le calme était revenu, enfin, dans mon âme. Son absence était, si lourde à porter, que des sanglots venaient, la nuit, me perturber.

La bas, il était, si loin et si proche, de moi, à la fois. Mon regard se portait, au loin, sans le voir. Parfois, mes doigts esquissaient son visage, sur le sable, puis le lendemain, les vagues, à nouveau, l'effaçaient comme un au revoir.

Il m'avait conquise, par son charme et ses mots étaient devenus, à mes yeux, le plus doux des mirages. Toi, qui demeure, si loin de moi et qui revient, parfois, dans ma mémoire, sache que tu réveilles mes rêves, affolés d'espoir.

Il aimait, lui aussi, se promener, sur cette plage au sable fin. Il promenait, accrochés, à de longs fils d'or, tous mes rêves, les regardant danser, parmi les nuages que le vent faisait bouger.

Aujourd'hui, seulement, je me suis réveillée, gardant au fond de mon coeur, ce doux secret. Cet homme qui promenait mes rêves a, bel et bien, existé et j'ai, pour Lui, un sourire plein de tendresse, tant il a su, si souvent, m'inspirer et me faire rêver.



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés