.">

L'OISEAU BLESSE

Offert par Erotica51


La musique résonne, doucement, apaisant mes questions. Ai-je eu raison de te rencontrer ? Après tant de mots échangés? tant de questions qui m'ont laissée les yeux grands ouverts dans la nuit. Je sais que je devrais t'oublier mais comment y arriver ?

Je n'ai de toi, qu'une odeur, qu'un parfum léger. Que tes mains si douces qui m'ont soudain effleuré ; qu'une voix, dans laquelle je me suis laissée aller. Une voix qui n'a cessé de me troubler. Tes mots énigmatiques ou tendres et tes silences qui m'ont tant tourmentés...

Percevant ta présence, soudain, à proximité, j'ai tremblé. Cet instant, je l'avais attendu avec tant d'impatience, durant tous ces mois. Tout n'avait démarré, au début, que par un simple échange de courrier, un moment de curiosité. Juste un sourire amusé en te voyant, en te découvrant dans cet océan de mots…

Puis, tu as réussi à m'intriguer, à me surprendre, à m'étonner. Et sans que rien ne m'y prépare, je me suis mise à t'attendre, à t'espérer. Dès ce jour, je me suis sentie transportée de joie. Toi, qui, si souvent, savait demeurer caché mais qui, pourtant, régulièrement, me lisait.

Parfois, je t'ai blessé. J'ignorais, que derrière un écran, par la magie des mots, l'on pouvait s'attacher. Tu réagissais, étrangement. Je te découvrais, interloquée, découvrant tant de passion cachée, tant de révolte derrière tes mots voilés, Toi qui avais su me troubler.

Je sais, aujourd'hui, que rien n'est certitude. Qu'un coeur est avant tout fait pour aimer. Le mien est devenu si fragile, comme un oiseau blessé qui ne sait plus comment voler. Je me tourne et détourne, avide de te retrouver, incapable de chasser ses pensées que tu m'as inspirées. J'aimerai, à nouveau, m'élever, libre et sans entrave, comme l'oiseau, pour regarder d'un œil détaché ces humains, qui paraissent, vainement, s'agiter.

Les jours s'écoulent lentement. Ce monde a retrouvé son silence, mon coeur, son calme en apparence, mais au fond de moi, quelque chose s'est brisé. Je ne sais plus si je dois te fuir ou t'appeler, laissant, lentement, le temps sécouler et mon coeur, doucement, s'apaiser.



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés