.">

QUAND MARIE REVE

Offert par Erotica51



Quand Marie rêve, plus rien n'existe autour d'elle. La voix monotone continue de dicter certaines règles, sur un ton monocorde mais Marie regarde par la fenêtre. Dehors, le soleil brille...la nature se réveille. Il y a par la fenêtre une douce lumière qui incite à reprendre le fil de ses rêves...

Une immense clairière baignait ce jour là, dans la lumière des rayons du soleil. C'était l'été indien. il faisait si chaud que les vêtements vous collaient à la peau. Je m'étais déshabillée puis allongée dans l'herbe haute que le vent ployait doucement.

Seuls les nuages et le soleil me voyaient. Ma voiture était cachée dans le chemin. J'étais si bien, admirant le ciel et ses nuages blancs qui se chevauchaient joyeusement. Ma chair s'imbibait de la chaleur de l'été. Je respirais avidement l'odeur des fleurs sauvages qui flottait dans l'air.

Même ma chienne, Elsa, un magnifique colley, s'était allongée sous l'ombre d'un arbre. La chaleur semblait l'écraser mais je savais qu'elle demeurait vigilante, les oreilles en permanence à demi dressées. Avec elle, je me suis toujours sentie en sécurité.

Un papillon était venu la narguer, se posant sur sa truffe un bref instant. Cela avait été suffisant pour la voir se remettre sur ses pattes nerveusement en bondissant et tenter de l'attraper. C'était si hilarant de la voir sauter dans l'air, en jappant après ce papillon que j'en pleurais de rire. Puis, après un dernier hoquet nerveux, je m'étais assoupie, terrassée par la chaleur et l'air ambiant. Elsa en avait fait tout autant dans un soupir...

Aujourd'hui, elle me manque terriblement...Nous sommes restées, cote à cote, durant plus de quatorze ans ! Que de belles ballades nous avons fait ensemble. Que de joggings nous nous sommes offerts. Jamais je n’ai connu une chienne aussi intelligente !


6/03/2007



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés