.">

LUI

Offert par Erotica51



Mes yeux se sont rouverts dans la nuit. J'ai observé la lune, un instant, qui m'a sourit. Vas-y, m'a-t-elle soufflé, en me souriant. J'ai écouté la nuit, venue me murmurer à l'oreille, quelques mots : rejoins-le ! cours vers Lui.

Epuisée, j'ai fermé, mes yeux, laissant exhaler un bien trop long soupir. Sans attendre, mes pensées se sont envolées, vers Lui, refusant à nouveau de l'abandonner.

Le sommeil m'a emportée, dans ses bras, petit épi de blé, à la tête trop lourde de questions inutiles. Ma quête serait-elle, enfin, finie ? J'ai tant besoin, soudain, d'être près de lui, comme une petite flamme vacillante qui illumine, doucement, ma nuit.

Pourquoi mes yeux se sont-ils posés sur Lui, minuscule grain de sable solitaire perdu au milieu de tant de vies. Quelques mots, ici et la, comme pour me prouver qu'Il existe, qu'Il ne s'est pas enfui. Qu'il reste, auprès de moi, malgré le silence de ma nuit, malgré mes larmes et mes tempêtes, mes doutes et interrogations.

Ma quête a été longue, sans Lui. Ma vie a basculé, sans bruit et pourtant, un espoir demeurait comme une minuscule lueur, d'espoir qui refuse de mourir. Je le sens présent, immobile, qui me lit. Je le sais, aujourd'hui…

Mes songes se sont remplis de Lui, prenant, lentement, une place impossible à décrire. Je ne suis plus qu'une étoile, fragile, venue s'échouer à ses pieds, n'osant poser mes yeux, sur Lui, de crainte qu'il ne soit qu'un mirage, prêt à disparaître.

Sa voix emplit mon coeur d'un espoir infini. Elle me frôle, me caresse, me sourit, m'attire. Il m'attend, lui aussi, impatient, avide, soudain, de lui appartenir, cherchant en moi l'oubli. L'oubli d'un rêve qui n'avait fait que traverser, rapidement, ma nuit, sans pouvoir le saisir.

Ai-je été longue à me laisser approcher de Lui? à poser, mes yeux, sur Lui, petit point minuscule comme une prière latente dans la nuit? Pourquoi n'ai-je vu que Lui, au milieu de cette vie ?

Il est si près de moi, par la pensée. Je rêve de ses bras, aujourd'hui, de sa voix comme d'une musique douce, d'un merveilleux corps à corps, ou nos corps affamés ne feront plus qu'un, en osmose, avec notre esprit.



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés