.">

LA RENCONTRE

Offert par Erotica51



Et si, par un coup de baguette magique, le virtuel se transformait en réel ? Après bien des hésitations, je sais, aujourd'hui, que je souhaite vous rencontrer. On n'avance à rien si l'on passe sa vie à hésiter, à marcher dans les nuages.

Absente, hier soir, j'ai, pourtant, continué à penser à vous, dans le secret de mes pensées, au milieu de mes amis. J'aime ces journées de soleil, ou le monde qui m'entoure semble soudain baigner d'une lumière étincelante, ou un rayon vient caresser ma joue, doucement.

Je suis passée, devant cette gare, où je viendrai vous chercher. Dans la nuit, le bâtiment demeure illuminé. J'appréhende cet instant où je vous verrai arriver; ce moment où vous me sourirez. Mes jambes trembleront durant cette seconde où vous m'apparaîtrez. Emotion poussée à l'extrême par l'attente, comme un songe en train de se réaliser.

Attente mettant fin à mes rêves comme la page d'un livre que l'on tourne, vers d'autres rêveries. Mes yeux mangeront mon visage, dévorés par la crainte de ne pas vous voir, scrutant tous ces visages anonymes, en train de me croiser, intrigués.

Je n'aime pas les gares. Elles sont souvent révélatrices de larmes, d'adieu, de départs vers d'autres villes. Il y règne une ambiance, parfois, bizarre, comme si le temps s'arrêtait, au croisement des regards. Une silhouette que je devine se détache au milieu de ses inconnus. Je m'avance, intimidée brusquement, me demandant si je ne vais pas me sauver, m'échapper à toutes jambes. Je me raisonne ; Mes pas me mènent vers Vous. Mon cœur martèle ma poitrine au fond de moi. Je tremble, j'ai froid…Un soupir profond vient de m'échapper. Puis, je m'avance, en vous souriant, bien plus émue que vous ne l'imaginiez dans vos souvenirs.


- Bonjour, J.....me voici
- Bonjour Marie, vous êtes enfin là

Le monde peut continuer de tourner ou s'arrêter. Une page emplie d'émotions vient de recommencer. Nous sommes immobiles, comme deux étrangers mais dans nos yeux, une petite flamme s'est mise à briller. J'ignore où nos pas vont nous mener mais j'ai soudain besoin de marcher, de vous guider, de vous parler. Ce fil qui nous a relié ne s'est pas brisé. Un charme nouveau vient d'opérer.

Mon regard, vers Vous, ne cesse de se tourner, intrigué. Vous surgissez, aujourd'hui, dans une nouvelle dimension: Notre Réalité...



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés