.">

JE NE SAVAIS QUI TU ETAIS

Offert par EROTICA51



Il y a longtemps, déjà, je m’étais retrouvée à effleurer les touches de mon clavier. Une de tes questions m’avait interpellée. J’ai attendu quelques jours que quelqu’un ose te répondre mais personne ne s’était décidé alors je m’étais lancée, un peu comme on se lance à l’eau, de façon désespérée.

Je ne savais rien de toi. Je prenais juste plaisir à te lire en silence. Et doucement, au fond de moi, quelque chose de doux grandissait comme une fleur au soleil qui s’épanouirait.

Souvent les mots peuvent nous blesser. D’autres te faire vibrer. Mais les tiens semblaient me caresser. Alors je te lisais et m’en repaissais, sans en être rassasiée. Je fermais les yeux, en t’imaginant et c’était délicieux…

Jamais je n’aurai cru possible que l’on puisse s’aimer derrière un écran. Que l’on puisse se faire autant de confidences. Mais avec toi, je me sentais si bien et commençais même à me confier. Tu avais réussi à m’apprivoiser comme un petit animal sauvage que l’on observe approcher avec le sourire….

Cet échange commencé sur nos écrans interposés commença à devenir plus important. Les mots que nous aimions échanger se firent de plus en plus tendres. Nos cœurs mystérieusement se mirent à palpiter à l’unisson. Nous étions soudain sur la même onde…C’était quelque chose d’étrange et terriblement attirant.

Les mots et pensées que nous partagions coulaient soudain à flot. Nous échangeâmes nos numéros de téléphone pour se parler. Nous avions besoin de connaitre le son de nos voix. Quant tu m’appelas, tu ne pouvais imaginer combien ma main tremblait en entendant le son de ta voix, pour la première fois.

Ma gorge s’était nouée, ma voix était devenue un filet sans voix, juste un léger souffle comme un mince filet…T’entendre me prouvait enfin que tu existais…Je m’étais assise. C’était trop d’émotions, soudain, pour moi !

Cette rencontre virtuelle fut le début d’une histoire d’amour passionnelle. Que de questions je me posais sur toi. Tu étais comme un soleil qui resplendissait sur la toile et moi, attirée sans comprendre ce qui m’arrivait, qui tournait autour, fascinée, ne vivant et respirant plus que pour toi.

Mais comme dans la vie, les belles histoires ont souvent une fin… Certaines femmes prirent ombrage de cette douce complicité et s’ingénièrent à semer la discorde par leurs paroles pleines de fiel. Elles réussirent à tout faire casser entre nous. Je quittais le net, le cœur brisé, pleurant toutes les larmes de mon corps, désespérée.

Inquiet de mon long silence, tu te décidas un soir à m’appeler. Tu voulais me rencontrer. Je refusais, ne voulant pas que tu me vois aussi bouleversée. J’avais décidé de quitter le Net. Tu m’écrivis sur un forum , une très belle lettre que j’ai toujours conservée...

Je ne t’ai jamais rencontrée mais je n’ai pas réussi à t’oublier. Je ne saurai jamais qui tu étais…Tu avais la douceur d’un songe d’une nuit d’été sur lequel mon cœur imprudent s‘était posé avant d’être brisé.

Je ne savais qui tu étais et je ne le saurai jamais…Mais je voulais te rassurer : mon cœur a cicatrisé et je me suis remise à aimer…comme jamais.


13/10/09



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés