.">

L'INCONNU

Offert par Erotica51



Tourné à demi vers l'extérieur, l'homme ne m'avait pas vue, à demi cachée par une grande plante verte. J'aimais cet endroit où je pouvais avaler mon café en décompressant tranquillement, avant de reprendre mon poste de travail.

Il regardait par la baie vitrée, les passants qui déambulaient, l'esprit ailleurs. Cet inconnu éveillait en moi des tas de questions. Qui était-il? D'où venait-il? Sa peau légèrement hâlée me dévoilait qu'il venait d'une autre région où le soleil aime vous caresser.

Il devait avoir un peu plus de quarante ans. Il y avait dans son attitude une certaine nonchalance qui m'intriguait. C'était devenu si rare de nos jours ...

Il passa une main nerveuse derrière sa nuque. J'en déduisis qu'il avait conduit longtemps sans s'arrêter. Il bougea la tête, doucement, dénouant, un à un, les muscles de son cou, endoloris.

Il avait une belle nuque qui me donnait envie d'y glisser ma main d'un geste tendre. Je souris à cette idée incongrue. Il n'était qu'un inconnu que je ne reverrais sans doute jamais.

Ses cheveux bruns étaient coupés courts, mettant son visage en valeur. Sa mâchoire était volontaire. Ses oreilles ourlées sensuellement. Je distinguais ses lèvres de profil, pleines et développées qui devaient embrasser âprement.

J'aurai aimé croiser juste un instant son regard mais il était à demi tourné vers la rue. J'allais donc devoir user d'un étrange pouvoir dont j'avais testé les effets, depuis plusieurs années. Pour me donner un peu de courage, je bus une gorgée, laissant le café imprégner mes papilles goulûment.

J'aspirais l'air profondément, puis fixais mon regard sur sa nuque, sans bouger, fixement. Je connaissais d'avance le résultat. Il ne pouvait en être autrement. C'était l'affaire de quelques minutes...

Perçut-il la chaleur de mon regard, inconsciemment ? Je me détendis doucement guettant l'instant où il se tournerait vers moi son regard. Il passa sa main sur sa nuque comme pour en atténuer la brûlure puis tourna, son visage, lentement dans ma direction. Subjuguée, je retins ma respiration et déglutis difficilement. Le temps parut s'arrêter quand nos regards se fixèrent, puis glissèrent l'un sur l'autre, comme une mystérieuse caresse...

Il esquissa un sourire séduisant auquel je répondis. Le contact était pris. L'homme se leva, s'avança dans ma direction puis s'approcha, en me disant :

- Puis-je vous offrir un autre café? J'aimerai discuter avec vous…

- Avec plaisir. Je vous attendais...

Comprit-il cette phrase énigmatique ? Tous ses traits se détendirent et ce fut, soudain, comme si le soleil illuminait ma vie...

Erotica51



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés