.">

FAVEURS CACHEES

Offert par Erotica51


Ces échanges sont une véritable jouissance, tant au point de vue, complicité, écoute, attention, conseils que rêves, en attente.

Plus qu'une semaine. Les jours courent, si vite, soudain. Je suis allée faire les magasins, choisissant, avec soin, la tenue que je porterai, pour vous. Aimerez-vous mes dessous?

Je n'ai pas envie de porter un sous vêtement, porté et touché par un ex petit ami. C'est ma façon de vous dévoiler combien j'apprécie votre venue...

Il me plait d'imaginer vos lèvres qui s'entrouvrent, mon regard qui vous trouble, mon pied qui vient vous frôler, discrètement, sous une table. J'aime imaginer la caresse suave de mes doigts sur vos mains imposantes, immobiles, si sages, en apparence...

Ma langue humecte mes lèvres. Vous regarderez, fasciné, ce petit bout de langue rose qui se promène, qui lèche, si bien, mes lèvres gorgées, pour vous, de désir. Mes yeux glissent sur votre bouche, dans une muette caresse.

Vous retenez un sourire, flatté de cet intérêt que je vous manifeste. Vous ne dîtes rien mais votre regard parle bien plus que vous ne l'imaginez...

Mes idées s'entremêlent. J'ai besoin de vous imaginer tout en sachant l'effet amplifié des émotions par le net. Mon imagination galope, impétueusement. Rien ne semble l'arrêter, m'apportant des images suggestives, que vous réussissez à provoquer, achevant de me troubler, affamée de vous...

J'aime votre voix, aux tonalités, si variées, tantôt graves, paraissant me caresser, tantôt charmeuses, cherchant à me troubler. Vous continuez à m'intriguer, à m'émouvoir par vos qualités de coeur. J'aime cette volonté de réussir aussi, dans la réalisation de ce projet qui vous a pris, tant d'années. J'apprécie votre persévérance et votre capacité d'entreprendre, vous dont le cœur demeure empreint de générosité. S'inquiéter d'un ami, prendre le temps de l'écouter, devient si rare, de nos jours…

Vous me troublez, souvent et je demeure, hypnotisée, comme un oiseau frémissant, déjà impatiente, en vous écoutant. Cette attente me fragilise mais ne me fait pas perdre de vue, l'objet de cette rencontre.

J'ai soif de vous, Julien, comme une goutte d'eau, en attente, de se fondre, à même la peau. J'ai envie de vous, imaginant vos mains se posant sur mes seins, savourant la voracité de votre bouche, laissant nos chairs vibrer, à l'unisson.

Bientôt, il ne nous restera plus que quelques jours, quelques heures pour se rencontrer, se donnant rendez-vous dans un tempo, de plus en plus fou, pour un hymne à l'Amour.



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés