.">

UNE EXPERIENCE INOUBLIABLE

Offert par Erotica51



J’ai toujours aimé le sport, depuis que je suis petite ; sans doute mon énergie débordante en est-elle la véritable raison. Dans la région où je réside, il n’y a rien pour vraiment se détendre. Il me faut donc prendre la voiture et aller dans l’Aisne, pour trouver un lac sur lequel j’aime pagayer l’été et nager pour me détendre.

Ce jour la j’étais arrivée en retard, ayant du mal à me décider à prendre la route. La météo maussade freinait mon élan. Vers 15h, je me décidais enfin et pris la route. Bizarre comme à 40 Km d’intervalle, le temps peut devenir totalement différent.

Sur la plage, il y avait peu de monde. Quelques gosses venus d’une colonie proche étaient encadrés par deux jeunes animatrices obligées de courir derrière eux pour les rassembler. Les petits diables s’ingéniaient à se cacher dans les dunes en évitant de répondre à l’appel, sans imaginer un seul instant l’angoisse des animateurs. Le chauffeur du car qui les attendait pour repartir commençait à s’impatienter, klaxonnant avec hargne.

Soudain, le ciel se couvrit de gros nuages noirs puis le vent se leva, brusquement, emportant tout sur son passage, chassant les derniers indécis de la plage. Je restais dans la voiture, observant, en riant, ce petit monde ressemblant à des fourmis brusquement affolées.

Une pluie diluvienne se mit à tomber. Vu les trombes d’eau qui dégringolaient, il était impensable pour moi de refaire marche arrière et reprendre la route. J’en profitais pour sortir un livre et commençai à lire. Au bout d’un moment, la pluie se mit à tomber moins fort. Je relevais la tête, regardant autour de moi mais la plage était devenue désertique.

Apres tout, j’étais venue me baigner donc pas question de repartir sans avoir pris ce plaisir. Une fois vêtue de mon maillot demain, je posais un pied prudent dans l’eau et retins un cri de surprise. L’eau était presque chaude ! Je glissais dedans, laissant échapper un profond soupir de plaisir. L’eau avait retrouvé la clarté et je pouvais distinguer dans le fond quelques algues en train de danser en suivant un léger courant.

Après un regard circulaire autour de moi, j’en profitais pour retirer mon maillot entièrement, le fixant à mon poignet, en me remettant à nager, cette fois sur le dos. Le ciel était très bas, gris, éclairé d’éclairs par moments et la pluie chaude ruisselait sur mon visage et sur mon ventre. J’avais l’impression d’être redevenue des millions d’années en arrière quand Eve prenait son premier bain, en rêvant du bonheur d’être seule au monde.

Je n’ai jamais pu renouveler cette expérience…bien que je meure d’envie de la recommencer, un jour.


8/05/2007



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés