.">

UNE ETOILE DANS LA NUIT

Offert par Erotica51



Nous avions décidé d'aller dîner. L'un comme l'autre, nous étions affamés. Le restaurant était bondé. J'avais souhaité un restaurant italien "Le Plazza". Tu avais accepté de m'y emmener. Deux serveurs s'occupaient de nous; un, aguerri par des années de métier, regardant les gens, d'un air blasé, le visage maussade. L'autre, plus jeune, nous souriait, comme s'il devinait notre complicité.

Derrière toi, il y avait une statue grecque, gracieuse, impassible. Elle devait voir tant de gens, des colonnes de miroirs reflétaient la profondeur du restaurant. Tu me parlais et je te souriais, malgré le peu de temps qui nous restait. Le compte à rebours avait déjà commencé et seule, je le savais....

Tu t'es retourné, te demandant, sans doute, ce que je regardais. Mes yeux vaguaient mais mon coeur se serrait. Les jours passaient, si vite, brusquement et je n'avais aucun pouvoir pour les empêcher de filer....

Tu paraissais affamé et dévorais ton plat de pâtes, avec avidité. Il était déjà tard et j'avais faim, moi aussi. Tu riais en découvrant mon solide appétit, chacun se demandant s'il serait capable de tout manger...

Peut-être, avions-nous eu, les yeux, plus gros, que le ventre ? Je te regardais finir ton assiette, ramassant d'un bout de pain, la sauce qui y restait. Puis, nous commandâmes nos desserts. Je te découvrais aussi gourmand en mangeant, qu'en amour. Je souriais, malicieuse, à cette pensée...

Cette nuit était si courte et longue, à la fois. Je découvrais Paris à travers toi. Je voyais ces lumières qui l'embellissaient. La Ville Lumière, ses statues magnifiques, aux lignes parfaites. Ces files de voitures immenses, me demandant où chacun d’entre eux se rendait. La Grande Roue illuminée, surgissant, dans la nuit, sous les yeux ébahis des touristes et cet endroit où nous nous sommes rencontrés.....L'Arc de Triomphe imaginant ces troupes défilant devant.....mais ma plus belle vision fut cette Tour Eiffel...se détachant, lumineuse, majestueuse, dans la nuit profonde......brillant de mille feux.....monument unique, défiant le monde, comme une étoile étincelante....

Nous roulions, en silence, écoutant ces chansons d'amour que tu m'avais enregistrées, ne pouvant m'empêcher, par moment, de te frôler, de te regarder. Tu tournais la tête, par instant, me souriais, me confiant tant de secrets, tes doutes, tes espérances, ton désespoir, tant de questions, que soudain, je comprenais, en t’écoutant, la gorge serrée.

Nous avons roulé, sans précision, pour le plaisir de rouler, découvrant les avenues libérées, savourant l'envie d'être ensembles, soulagé d'avoir pu te confier, émue de t'avoir écouté, puis nous avons, enfin, décidé de rentrer, l'esprit libéré, pour nous aimer, une dernière fois, avant de nous quitter, tout doucement, sur un dernier baiser.



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés