.">

CAVALCADE AU CLAIR DE LUNE

Offert par Erotica51



Qui n’a jamais éprouvé l’envie de s’enfuir ? De briser des murs impossible à franchir ?

Qui n’a jamais souhaité s’enfuir au bout du monde ? De quitter ceux qu’on aime ? D’éprouver l’impression d’être retenue par des chaînes invisibles ?

Au plus fort de ma peine, ce n’est pas une main amie que j’ai trouvée pour me retenir. Ce n’est pas une épaule masculine sur laquelle j’ai pleuré mais un animal si sensible que lorsque je me souviens d’elle, mes yeux s’humidifient …

Quand mon chagrin était si fort que je mettais mes poings devant ma bouche pour empêcher le son d’en sortir, elle était là, immobile, posant doucement sa tête contre la mienne, pour me soutenir. Son regard doux était une caresse. Elle frappait le sol d’un coup sec, pour me faire réagir…

Elle était belle, auréolée par les rayons de la lune et je la montais soudain à cru, frappant ses flancs nerveusement pour étourdir ma peine. Collée à elle, nous ne faisions plus qu’un, franchissant les fossés sans crainte, franchissant les ruisseaux dans un jaillissement de gouttes d’eau…Comme cette fuite en avant me faisait du bien, libérant ma rage et mes larmes…

Tornade : je t’avais ainsi surnommée tant tu ressemblais aux tempêtes. Tantôt nerveuse et imprévisible, tantôt impossible de te calmer les jours d’orage. Seul un galop effréné arrivait à te rendre plus calme et moi, à apaiser mes angoisses...



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés