.">

UN BAS RECALCITRANT

Offert par Erotica51



J'éteins, une à une, toutes les pièces. Tu es reparti mais ton oreiller a gardé l'empreinte de ta tête et son odeur.



Je plonge mon nez dedans. Ton parfum flotte encore comme un ultime souvenir de ta présence.



Il me reste tes sourires, en nous promenant, dans la ville.

La visite de la Cathédrale et notre admiration pour son architecture et ses vitraux magnifiques.



Puis vint cet instant de gêne. Ce bas malicieux, ne cessant de descendre, alors que nous marchions, dans la ville.



J'ai encore dans ma mémoire, les immenses murs d'enceinte de la Cathédrale, en face de moi, pendant que tu essaies de me cacher aux regards des curieux.



Je remontais mon bas fripon, discrètement. Mais il continait de glisser sur ma jambe.



Celui-ci malheureusement semblait refuser de demeurer en place et il me fallut prendre, cette fois-ci, rapidement, une décision.



Je me rappelle t'avoir entraîné, dans un petit parc, derrière la statue de Jeanne d'Arc, la pucelle d'orléans et t'être assis sur un banc.



Tu essayais maladroitement de me cacher aux gens pendant que, d'un geste décidé, je retirais mes bas, prestement, ne souhaitant pas que cette promenade soit gâchée.



J'ai savouré cette légère gêne, que tu me dévoilas, observant le haut de mes cuisses se dénuder, pendant que je retirais, un à un, mes bas, d'un air coquin.



Tu souriais pendant que je riais, malicieuse, me moquant éperdument de ces gens qui nous regardaient, en passant, assis d'un air si sage, sur ce banc.



C'était si bon de savourer, durant ce bref instant de complicité, la douceur de ton regard...



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés