.">

L'ATTENTE DE L'AMOUR

Offert par Erotica51



Image[erotica51.com-attend-l-amour.jpg]
A quel âge tombe-t-on amoureuse, vraiment amoureuse d’un homme, se demandait-elle, un peu inquiète. Elle avait vu tant de larmes s’écouler sur le visage de ses amies que cela l’effrayait. Comment serait cet inconnu qu’elle allait rencontrer, un jour ?

Elle se rappela ces choix qu’elle avait décidé: il serait brun, aurait des yeux noirs ou marrons foncés et aurait un sourire éblouissant. Sinon, rien ! Ils furent nombreux à se voir ignorés, ignorant qu’ils ne correspondaient pas à ces critères.

Le Temps passa. Ses amies commencèrent à se fiancer, puis à se marier. Les enfants arrivèrent peu après, bouleversant leurs habitudes. Certaines cessèrent de venir la voir, trop prises par leurs nouvelles charges. D’autres s’éloignèrent, sans explication, sans doute parce que c’était aussi la Vie.

Elle avait enfin un travail qui la passionnait, ou elle s’investissait, n’ayant pas de vie de famille. Qu’importaient les heures supplémentaires puisqu’il n’y avait personne qui l’attendait le soir. A cette pensée, une larme amère s’écoula lentement sur sa joue veloutée…

Elle se mit à douter à douter, peu à peu d’elle? N’avait-elle pas assez de qualités ? Peut-être n’était-elle pas assez jolie ? Manquait-elle d’esprit ? Elle décida d’en parler à sa voisine, une vieille dame sympathique, qui la soutenait quand elle n’allait pas bien et l’invitait souvent à prendre un thé avec elle…

- C’est très simple. Tu dois tout d’abord, passer moins de temps à ton travail, même s’il te passionne. Comment veux-tu, un jour, faire ta vie si tu ne conserves pas de temps pour celui qui te courtisera ?

Elle avait bien raison. Elle décida donc de quitter son poste de travail, plus tôt. Mais qu’allait-elle faire de toutes ces heures de libres ? Ce fut en revenant chez la vieille dame qu’elle eut la surprise de découvrir un cadeau qui allait changer sa vie : un appareil photo !

La vieille dame accepta en riant de lui servir de modèle, le temps qu’elle s’adapte au fonctionnement de son appareil. C’était la première fois qu’elle voyait la vieille autant sourire. Tout son visage paraissait illuminé de plaisir…Elle se mit à la mitrailler, à la prendre dans son jardin en train de tailler ses rosiers, à regarder la mer quand le soleil se couchait…Leurs liens se renforcèrent. Adeline s’arrangea pour savoir la date de son anniversaire. Il était dans trois mois, le 3 juin…Cela lui donna une idée…

Quand les beaux jours arrivèrent, elles prirent l’habitude d’aller se promener le long de la plage. Adeline avait son appareil photo bien en main. Elle savait capter la lumière sur les visages qu’elle croisait…les vagues resplendissaient sur ses photos.

Quand sa carte fut remplie, elle décida de faire développer ses photos sur un support papier. Ne sachant comment s’y prendre, elle demanda l’aide d’un photographe, qui la complimenta sur son travail et la conseilla sur les plus belles à retenir.

Quand le jour de l’anniversaire arriva, pour fêter ses 80ans, Adeline alla lui acheter un gâteau, des bougies, et récupérer la surprise qu’elle lui destinait, auprès du photographe. Ce jour là,le soleil était au rendez-vous. Ce fut une très belle journée, pour elles deux et souvent leurs yeux furent embués par l’émotion, en se racontant mille et un souvenir. Quand Adeline remit à la vieille dame son cadeau surprise, elle attrapa son appareil photo, ne voulant pas perdre ses émotions qui glissaient sur son petit visage ridé, comme des instants de magie.

Surprise de lire autant d’émotions sur ses photos, la vieille dame demanda à sa jeune amie, de la l’aider à acheter un appareil photo, voulant apprendre, elle aussi, l’art de la photographie.
Ce furent de beaux week-ends, pleins de rire et de joie.

Un jour, la vieille dame invita sa jeune amie à venir partager son repas. Elles seraient à trois à table, lui dit-elle, d’un air si mystérieux qu’elle réussit à intriguer Adeline. Etait-ce une femme ou un homme ce troisième convive ? La vieille dame refusa de lui en dire plus, en riant malicieusement.

Quand Adeline sonna à la porte, ce dimanche là, la porte s’ouvrit doucement, sans bruit. Elle s’avança, étonnée de ne pas apercevoir sa vieille amie. Un bel homme se tenait dans l’entrée qui se présenta, aussitôt :

- Je crois que vous êtes Adeline ? Je suis Jean-Marc, le petit fils de Mamie Colette…
- Oh ! J’ignorais que Colette avait un petit fils aussi grand, répondit en riant Adeline en s’avançant vers son amie qui l’attendait impatiemment…

Comme ce week-end passa vite. Ni l’un ni l’autre ne virent passer les heures. Jean-Marc venait de rentrer d’Egypte. Son travail de géologue venait de finir et il était rentré en France, avertissant sa grand-mère qu’il passerait la voir, avant de rentrer à Paris.

Jean-Marc revient souvent les voir, très souvent. Un jour, Colette chuchota à l’oreille de sa jeune amie :

- Mon petit doigt me dit que vous ne lui être pas indifférente. Je crois qu’il vient plus pour vous Adeline que pour voir sa vieille grand mère…
- Oh, vous croyez, demanda Adeline, rougissant de plaisir

Quelques mois plus tard, Adeline arriva en courant pour se confier à la vieille dame :

- Colette, j’ai un secret à vous dire…Votre petit-fils vient de me demander de l’épouser…
- Et que lui avez-vous répondu, mon petit ?
- Je lui ai dit « oui »
- Vous avez pris la bonne décision Adeline ! dit Colette en la serrant contre son cœur…

Le soir venu, la vieille dame alla se coucher, regardant par la fenêtre, l’étoile du nord qui brillait.

- Ah ces jeunes et leur indécision! Heureusement que j’étais là pour leur donner un petit coup de pouce ! Sinon, ces deux là seraient encore en train d’attendre l’amour !!!

Puis elle se mit à rire, gaiement, avant de s’endormir….

16.01.2014



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés