.">

A MA MERE CETTE INCONNUE

Offert par MARIE-ANGE



Tu as choisi la veille de mon anniversaire pour partir sur la pointe des pieds. Tu es morte seule, face à toi même, face à ta conscience, face à tes mensonges, face au gâchis de ta vie et à ta solitude.

J'ai envie de crier ma peine et ma colère...Il y a tant de chagrin pour la mère que tu n'as pas voulu être; tant de colère pour le mal que tu nous as fait, tant de souffrance au fond de nous qui, soudain, rejaillit comme un séisme impossible à endiguer...

Certains hommes l'ignorent mais en abandonnant une femme enceinte de leurs œuvres, celle-ci fera rejaillir sur ses gosses toute sa haine et sa rancœur ! Alors mettez un préservatif, Messieurs, si vous n'avez pas envie d'être pères !

Tu t'es renfermée sur toi-même quand ton secret à été dénoncé par mon frère...Même ton propre frère ne t'a plus parlé depuis 20ans, refusant de te pardonner toute une vie de mensonges !

Comment as-tu pu cacher à ceux qui te faisaient confiance, notre naissance ? Comment as-tu pu regarder les tiens en face, toi qui te prétendait un exemple aux yeux de tes proches ?

Dans chaque famille, il y a des tiroirs secrets que l'on n'arrive pas à ouvrir. On oublie quelques fois combien ceux-ci renferment des secrets terrifiants et sombres qui gouvernent d'autres vies...

Je vais m'occuper de tes obsèques parce que personne ne veut s'occuper de toi, refusant que tu sois enterrée comme un chien, mais le fossé était trop profond entre toi et moi...Tu resteras ma mère biologique mais pas cette mère aimante que j'aurai tant voulue aimer, quand je pleurais, enfant, sur mon oreiller...

Là où ton âme s'en ira, j'espère que tu trouveras enfin la Paix...

Adieu Maman...Je regrette que l'on ne t'ait jamais vraiment appris à aimer...

Marie-Ange

Reims le 13.01.2014



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés