.">

ADIEU MAMAN

Offert par Erotica51



Je suis retournée te voir mais, cette fois-ci, seule. J'avais besoin de ce tête-à-tête entre nous, même si la Mort a clos tes lèvres, définitivement.

Ton visage portait encore des traces de ta chute quand tu as perdu connaissance. Ta joue et ton menton étaient encore bleuis...

Etrangement, ton visage avait retrouvé une forme de sérénité. Tu n'avais plus aucune ride. Même la peau de ton visage avait un ton légèrement rosé qui me donna envie de la caresser.

Il était trop tard, pour revenir sur le passé. Il était trop tard pour s'expliquer, trouver un autre chemin pour se réconcilier...La grande faucheuse était passée, à l'improviste, sans te prévenir, toi qui croyais pouvoir rentrer chez toi, rapidement.

A la mort de mon jeune frère, je me rappelle t'avoir longuement regardée, comme si je sentais déjà que c'était la dernière fois que je te verrais...Mon pressentiment ne m’avait pas trompée. C'était bien la dernière fois que nous nous croisions...

J'ai eu le cœur serré en voyant ton petit corps sans vie allongé. Tu n'avais pas eu une seule visite sauf les miennes. Pourquoi as-tu fait tant le vide autour de toi ?

Je t'ai ramené ce tailleur que tu aimais. Il m'a fallu te choisir un collier même si celui-ci serait ensuite brulé. J'ai demandé à ce que tu portes ce foulard que tu affectionnais. C'est un peu de moi qu'avec tu allais emporter car je l'avais parfumé de mon parfum léger...Demain, avant de refermer ton cercueil, je glisserai dans ton corsage, quelques photos de nous, tes enfants : André, Gilbert et Moi et une belle photo de ton chat que j’avais trouvée.

Libérée des formalités, j'ai pu rester cette fois, plus longtemps, en silence près de toi. La pièce était froide. Tout aussi froide que le froid qui régnait dans mon cœur...Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Je ne saurais jamais qui était mon géniteur...Jusqu'à la fin de ta vie, tu auras refusé de me dire qui il était...Le haïssais-tu à ce point pour lui refuser de me voir une seule fois ?

Comment as-tu pu à ce point détester ton premier amour ? Je ne m’avoue pas vaincue pourtant et chercherai encore, et encore, jusqu'à ce que je connaisse la vérité sur ma naissance...Ce silence sur ce secret, non, tu n'avais pas le droit de me le cacher, ni de le taire à jamais...

Quand la cérémonie sera terminée, je retournerai chez toi...Le plus dur sera de tout trier...Que vais-je garder de toi ? Tes dessins ? Ces colliers que tu aimais porter ? Ces petits mots que tu collais un peu partout et qui m'ont fait sourire un bref instant ? Tous ces détails me paraissent si puérils alors que tu es partie, me laissant sans voix. J'avais fini par te croire indestructible...J'ignorais que ton heure était arrivée et que la grande faucheuse avait décidé cette fois de t'emporter...

J'avais gardé de toi, le souvenir d'une femme organisée. Mais je n'ai rien trouvé concernant tes dernières volontés. Après ton enterrement, je vais devoir me pencher sur tous tes papiers. Le cœur en vrac, j'ai du faire un choix difficile. Demain, tu seras incinérée...

Adieu, Maman...Tu ne sauras jamais combien j'avais besoin de ton amour, de connaitre la douceur de tes bras, de poser ma joue sur ton cœur, au moins une seule fois.

Alors, au moment de te quitter, je me suis penchée sur ta joue, te volant un ultime baiser, que mes larmes ont inondé, pour la dernière fois....

23.01.2014



Retour




http://erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés