JESSICA ET SATURNIN

par Erotica51



Tu avais quatre ans à peine et déjà une volonté incroyable pour obtenir ce que tu désirais.
C’était un dimanche ensoleillé. Je décidais de t’y emmener pour te faire prendre l’air. Depuis vingt ans, je connaissais presque tous les commerçants qui y étaient installés. Certains étaient déjà là et s’occupaient de ta grand-mère, l’appelant en riant par son prénom.

Nous remontions l’allée tranquillement quand ton attention fut attirée par des pépiements. Curieuse, tu lâchas ma main immédiatement, te plantant résolument devant de petites cages grillagées dans lesquelles se trouvait une armée de petits canetons bruyants.

- Je veux celui-là !maman !
- Mais c’est impossible Jess. On ne peut pas mettre un canard dans un appartement.
- Oh mam’, regarde comme il est joli !
- Je vois bien en effet mais il lui faut un jardin, pas un appartement. Allez viens !
- Nonnnnnnnnn ! Je veux un petit Saturnin ! Ouinnnnnnnnnnnnnnn !!!!!

Allons bon ! Voila que tu te donnais en spectacle hurlant de rage à pleins poumons ! Un attroupement commençait à se former autour de nous, les passants te regardant avec commisération.

- Pauvre petite ! Pourquoi pleures tu ?
- Maman veut pas m’acheter un bébé Saturnin !Ouinnnnnnnn !
- Jessica, arrêtes de crier ! Tout le monde est en train de te regarder ! lui dis-je espérant qu’elle serait vexée et s’arrêterait d’hurler.
- Ouinnnnnnn Ouinnnnnnn !
- Mais achetez lui donc un petit caneton ! Ils ne sont pas chers et si mignons ! Cela ne va pas vous ruiner ! me conseilla une charmante dame croyant bien faire
- Vous avez déjà vu un canard dans un appartement, Madame ?
- Ouinnnnnnnnnn ! Ouinnnnnnnnnnnnnnn ! Je veux un bebe saturnin !!!

C’est ainsi que je me retrouvais avec un caneton sur les bras ; un kilo de maïs à lui donner et une fillette redevenue toute joyeuse en train de gambader, devant moi ! Pfffff !

Trois mois plus tard, le charmant volatile commençait à voleter partout, lâchant ses besoins sur mon beau canapé neuf et ma moquette bleutée. Il me prenait de véritables envies de tordre le coup à ce cher Saturnin !

Un jour, n’y tenant plus, une fois ma fille mise à l’école, je mis la bestiole dans une cage et allais voir une de mes anciennes voisines qui avait un jardin et un poulailler. Malheureusement, Saturnin avec son odeur de citadin ne dut pas plaire aux poules de mon amie et se ruèrent sur le pauvre Saturnin, mettant fin à sa brève vie.

De retour à la maison, Jessica chercha partout Saturnin. Je lui montrais ma fenêtre ouverte et un vol de canards passant dans le ciel.

- Regarde Jess, Saturnin s’est envolé et est parti retrouver sa famille …
- Au revoir Saturnin ! Je t’aime !Lui cria-t-elle d’une petite voix triste,le suivant longtemps du regard…

Ce jour-là, je m’en voulus d’avoir provoqué ton premier vrai chagrin d'enfant.



Ta maman si triste sans Toi



Retour





Les Ballades en moto en France de Marie51

Les Poésies de Rêve51 et de ses Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003- 14.03.2017. Tous Droits Réservés