MA NUIT LA PLUS LONGUE

par Marie51



On me dit souvent, tu as beaucoup d'amis. Cette remarque me fait sourire, en silence.

A une époque, j'ai cru que j'avais des amis, mais je me trompais. Ce n'était pas vraiment des amis, juste des personnes que j'aidais...

Quand le pire m'est arrivé, en pleine nuit, j'ai appelé en vain, ceux que je croyais mes amis.

Le téléphone sonnait, sonnait désespérement dans le vide mais, personne ne me répondait.

Plusieurs fois, au cours de ma vie, on m'a appelée en pleine nuit, à n'importe quelle heure.

J'ai toujours répondu. Je me suis même levée pour être près de celle ou celui qui était désespérée.

On oublie trop souvent qu'un appel en pleine nuit n'est pas lancé, par plaisir.

Il est souvent, très souvent même, le signe que quelque chose de très grave vient d'arriver.

Je n'ai jamais rien dit à mes amis. Cette nuit là, je n'ai pas pu me rendormir.

J'étais effondrée, détruite à jamais. Mais le pire de tout, j'étais SEULE, sans personne à mes cotés. Ma fille Jessica venait de mourir.

J'ai allumé une bougie, puis les yeux fixés sur sa flamme, je l'ai regarder brûler jusqu'au bout, laissant mes larmes en silence s'écouler...

Je pensais à ce baiser léger sur ma joue qui m'avait réveillée, me demandant si j'avais rêvé ou si ma fille était rentrée.

Mais je m'étais trompée. Ton âme venait de s'envoler à tout jamais...

Cette longue nuit fut la pire de ma vie....Je ne l'ai jamais oubliée.

On peut être entourée d'un tas de gens et pourtant se sentir parfois "seule" finalement.

Marie-Ange

Reims le /05/2017



Retour





Les Ballades en moto en France de Marie51

http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2022 - Tous Droits Réservés