MAMAN

par Erotica51



Je t'ai attendue, si longtemps que je n'y croyais plus. Huit ans d'espoir à attendre ta venue.

Quelque chose en moi me disait que j'attendais un enfant, ce jour là. J'étais à peine enceinte d'un mois.

Le médecin doutait. Je savais déjà que j'attendais un petit enfant, blotti en moi.

Je m'endormais, la main, doucement, posée sur le ventre, comme si déjà, je craignais pour ta vie.

Tu m'avais réveillée en plein sommeil. Tes ruades devenaient véhémentes.

Je filais à la clinique, seule comme une grande. Ton père voulut venir.

Tu es arrivée, en quelques minutes seulement, laissant la sage femme stupéfaite, de te voir si pressée.

Ton premier cri a enfin empli la pièce et j'ai enfin recommencé à respirer. Tu vivrais...

Quand tu pleurais, je te berçais, contre moi, et tendrement, tu t'apaisais.

Tes cheveux blonds commençaient à onduler.

Tu ressemblais à un petit ange quand tu dormais.

Mais à un petit démon quand tu t'éveillais.

J'ai encore, au fond de moi, tes milliers de questions dont tu me submergeais.

Tu attendais, d'un air sérieux, une réponse puis repartais jouer.

Le parc où je t'emmenais a peu changé.

Il garde, dans un tronc, tes initiales, qu'un jour, tu as gravées.

C'était il y a bien longtemps. Il y a dix ans déjà que tu nous as quittés.

Nous écoutions le vent, sans bouger, observant les écureuils dans les arbres.

Ceux ci bondissaient puis repartaient, rapidement, dans les branches où le feuillage fourni les cachait.

Je me souviens de tes premiers sourires, en me voyant penchée, sur toi, tendrement.

Et de mes premières larmes quand tu m'as chuchotée, de ta petite voix chantante:

"ze t'aime maman"



Retour





Les Ballades en moto en France de Marie51

Les Poésies de Rêve51 et de ses Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003- 14.03.2017. Tous Droits Réservés