L'EVEIL D'UNE CHRYSALIDE

par Erotica51



Tu as quitté l'enfance, fine et élancée et tu découvres le plaisir enivrant de séduire, en me chipant, souvent, mes colliers, bracelets et autres colifichets.

Mes maillots disparaissent, mystérieusement, de mon armoire, bien que je sois certaine de les y avoir rangés! Où ma petite futée les a-t-elle donc cachés? Il me faudra un bon moment pour les découvrir, camouflés, sous ton matelas où dans ton sac de lycéenne.

Nous allons fêter l'anniversaire de ton grand frère, samedi soir et tu ne te tiens pas de joie! Christian son meilleur ami, est, lui aussi, invité.

Pour la première fois, tu quitteras tes jeans, désirant te métamorphoser, en une véritable jeune fille. Nous déciderons, complices, de te préparer. Gérard, ton grand frère est allé chercher son meilleur ami, désirant partager avec lui son retour en france.

Quand ceux- ci arriveront, tu les laisseras entrer dans le salon, te cachant, malicieuse, dans la cuisine, pour leur faire la surprise. Je souris. Tu as changé si vite, ma petite fille, que j'ai l'impression de ne pas t'avoir vu grandir.

J'ai brossé, longuement, tes cheveux longs, laissant leurs pointes boucler, et rabattus, sur le coté, une longue mèche, sur ton visage, comme c'est la mode, aujourd'hui, ce qui te rend terriblement féminine. J'ai sous les yeux ma chrysalide en train de se métamorphoser en une délicate jeune fille. Tu as enfilé un chemisier léger, une de mes jupes courtes, mis tes petites ballerines blanches et virevoltes, joyeusement en m'observant, interrogatrice!

Les larmes me viennent aux yeux tant je me sens émue; comme tu es devenue jolie, brusquement! Où est passé mon petit garçon manqué? Tu viens de disparaître pour réapparaître en une délicate jeune fille au sourire rayonnant. Je devine ton appréhension à te montrer ainsi devant les garçons.

Amusée, j'imagine leur surprise en te découvrant. Ton frère était parti si longtemps, au delà des continents, en s'engageant, rejoindre les bérets rouges, en Centre Afrique. Il avait quitté une petite sœur, aux longues jambes, un peu taquine, qui adorait lui chiper ses bonbons.

Quand les garçons demandèrent des boissons, tu es arrivée, très fière, de la cuisine, le sourire jusque derrière les oreilles.

Tu déposas, le gâteau d'anniversaire, allumé de ses bougies, illuminant ton doux visage d'un merveilleux sourire. Tu marchais avec attention, craignant de te prendre les pieds dans le tapis. Quand tu posas le gâteau sur la table, la mine stupéfaite des garçons fut ta plus belle récompense! Jamais ton grand frère ne t'avait vue aussi jolie et féminine!

Tu te penches sur lui, l'embrasse et lui chuchote:

- Bon anniversaire, mon Gégé!

Tu n'oses regarder Christian, rougissante, sous son regard ébahi! Tu ignorais, que quelques années plus tard, ce garçon tiendrait une place plus importante, dans ta vie, en vivant avec lui, une romance. Mais ce ne sera pas lui que ton coeur choisira, finalement...

Tu as quinze ans à peine et je devine la délicieuse jeune femme, que tu seras, un jour, qui se cache derrière cette jeune chrysalide, aux grands yeux noisette, pétillante de malice...Gérard te regarde, à la dérobée, stupéfait, par ta transformation! Tu es devenue si jolie que cela en est époustouflant.

Je devine dans son regard sa joie et sa fierté, en découvrant combien tu as réussi à le surprendre. Tu viens, sans t'en douter, de lui faire le plus beau des cadeaux d'anniversaire, en abandonnant, enfin, tes jeans!

Un papillon magnifique vient de naître, au fil du temps, sous nos yeux, sans que nous en ayons eu conscience. Tu es à l'aube de ta féminité et tu sors, doucement, de l'adolescence, en t'avançant dans ce monde qui t'attend.



Retour





Les Ballades en moto en France de Marie51

Les Poésies de Rêve51 et de ses Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003- 14.03.2017. Tous Droits Réservés