L'INVITATION

Offert par Erotica51


Jean venait, enfin, de conclure son contrat, avec ce client, qui avait été des plus difficiles à convaincre. Deux heures de discussion lui avait donné terriblement soif. Il entra au Café Royal, bien décidé à se détendre.

Il y avait, en ce début d'après midi, peu de monde. Il s'installa sous la verrière, regardant la foule, bigarrée, passer, devant lui. Il se commanda une bière bien fraîche. Un bruit de pas le fit sursauter. Une personne venait de s'asseoir, lui tournant le dos.

Il se mit à la détailler. Elle possédait une chevelure magnifique, qui lui descendait jusqu'à la taille. Ceux ci étaient châtains, légèrement, ondulés, avec de superbes reflets dorés. Elle possédait de belles épaules carrées et se tenait droite, bien calée sur sa chaise. Que faisait-elle ici ? Elle lisait, manifestement, la tête, légèrement, recourbée.

Comment une telle femme pouvait-elle rester seule, ainsi ? N'avait-elle pas un petit ami ? Elle avait l'air magnifique. Il hocha la tête. les hommes devenaient vraiment incompréhensibles, préférant s'accoupler entre eux que de sortir avec les filles ! Il finit, assoiffé, son verre, continuant à la détailler. Ils étaient seuls sous la véranda immense.

Il hésitait à reprendre, seul, un verre. Depuis deux mois, qu'il était parti, sur la route, de chez lui, la solitude commençait à lui peser. Il avait envie de parler à cette femme, aujourd'hui. Il se tortilla sur sa chaise, indécis. Comment réagirait-elle s'il lui proposait un verre ? Il avait terriblement peur de se voir rabrouer. Les femmes actuelles étaient parfois si imprévisibles ! Il attendit, un peu, continuant à regarder la foule pressée. Où courraient-ils ? On était pourtant samedi et peu de gens travaillaient, à cette heure! Il se leva, un peu hésitant, puis s'avança, vers elle. Il se racla la gorge et lui tapota l'épaule, légèrement.

- Mademoiselle, puis-je vous offrir un verre ?

Le temps qu'elle mit à tourner la tête lui parut infini. Il retient un léger mouvement de surprise. Son visage était envahi par deux grands yeux sombres, aux cils immenses qui semblaient, aussi surpris que lui. Puis un léger sourire se dessina, sur ses lèvres, adoucissant son expression. Deux moustaches de viking ornaient son visage, triomphalement !!!!

- Oh ! pardon !

- Vous n'êtes pas le premier à être surpris, répondit l'inconnu, en riant, devant son air déconfit

Trop désorienté, il battit, très vite, en retraite et alla, payer son verre, au barman qui essuyait ses verres, avant de s'enfuir…..Décidément, la vie vous offrait parfois de sacrées surprises !!!!



Retour


http://www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2016-Tous Droits Réservés