LA FELLATION

Offert par Erotica51


Si les caresses sont souvent aussi appréciées des hommes, il existe une gâterie dont ils raffolent, faisant briller leurs yeux d'envie : la Fellation

Laissez le s'allonger, après l'avoir déshabillé et écartez lui doucement les cuisses. Entendez vous déjà ce doux soupir de plaisir ? Tirez légèrement vos rideaux, tout en créant, une ambiance complice. Assurez vous d'un fond léger de musique. Observez sa respiration. Voilà notre coquin prêt à subir ce doux supplice.

Penchez-vous sur lui, butinez-le, de baisers doux, laissant son corps frémir de plaisir. Il ferme les yeux comme pour mieux se concentrer sur ce qu'il ressent. Laissez vos doigts curieux le parcourir ;-) vos ongles doucement le faire frémir, vos lèvres devenir aventureuses.

Regardez-le : cette fois ci, il est à point, le souffle court, frémissant de mille frissons, à peine frôlé. Installez vous à ses genoux, bien calée sur un oreiller ou bien, à ses cotés. Soufflez doucement un peu d'air chaud sur ces charmantes boules, si douces et émouvantes à palper. Ressentez vous comme elles commencent à prendre un aspect légèrement froissé ? La peau se rétracte, celles-ci attendent le moment ou vous allez vous y attaquer. Prenez-les en mains, doucement, pétrissez les entre vos doigts, d'une manière suggestives ; remontez entre les boules vos doigts et vous sentirez la naissance du sexe dressé qui n'attend plus que vous.

Ne vous pressez surtout pas, même si son bassin commence à montrer des signes d'impatience. Tout en maintenant d'une main, ces deux bourses, gonflées d'allégresse, prenez son sexe, en lui imposant quelques va et vient très doux puis tout en maintenant votre prise, accélérez votre mouvement, soudain. Observez comme ses lèvres s'entrouvrent comme s'il commençait à rechercher un second souffle.

Une fois tendu, raidi, vigoureux, il est à point pour être titillé de la pointe de la langue. Prenez le temps d'en faire le tour, de goûter à cette hampe si fière, d'appuyer votre langue dessus puis d'y revenir, plus légèrement. Observez cette perle qui scintille sur le bout de son gland. Goûtez la, savourez la. Léchez-la avec le plus grand soin. Comme par magie, avec ce léger coup de langue positionné à cet endroit, voici sa queue dressée, victorieusement, prête à être gobée et savourée, sensuellement.

Entrouvrez enfin vos lèvres, comme un oh de surprise, au dessus d'elle. Posez y doucement vos lèvres, après les avoir humectées puis introduisez son gland humide dans votre bouche, en resserrant les lèvres, doucement, dessus pendant que votre langue taquine le gland, une fois enfoncé, dans votre gorge. Puis, avec quelques mouvements de la tête, n'hésitez pas à monter, puis descendre dessus, prenant le temps de la goûter, de le savourer comme une glace exquise, claquant parfois la langue de plaisir.

Tendue, excitée, la queue se dresse, avide de ces coups de langue qui la ravissent puis l'énervent, du doux frôlements des lèvres le long du gland, des doigts curieux courant sur vos bourses, laissant un doigt plus curieux que les autres s'aventurer à l'entrée de l'oeil du diable, tout en le caressant. Un bref coup d'oeil sur l'homme qui est allongé. Il ferme les yeux, le souffle court, offert, totalement abandonné, passif même. Seul son ventre semble suivre ces va et vient qui le plongent, en plein délice. Son souffle s'élève, plus fort, soudain. Il gémit, doucement, comme s'il n'en pouvait plus. Faites encore durer ce plaisir. Même s'il parait ne plus pouvoir se retenir, il adore ça, en réalité. ne lui cédez pas. Offrez-lui encore quelques suaves instants de plaisir puis reprenez le, fermement, cette fois-ci. Prenez un grand bol d'air puis plongez dessus, résolument, sans omettre de l'enfoncez, le plus profondément, dans votre gorge.

Taquinez-le en même temps de la pointe de votre langue. Enervez-le jusqu'au moment final, que l'on nomme le point de non-retour. Plongez puis remontez ! Léchez-le comme un mets délicieux, ajoutez y quelques touches de crème chantilly et aspirez le tout, en pompant le dard dressé orgueilleusement, avec gourmandise.

Il gémit, doucement, puis son bassin se cabre, brusquement. N'arrêtez surtout pas ! Bien au contraire, redoublez d'énergie et pompez ! Pompez !

Voilà les premières gouttes d'amour venant effleurer son gland. Pompez ! Aspirez ! Taquinez-le ! Brusquement, les premiers jets de sperme chaud emplissent votre gorge, généreusement. Est-il sucré ? salé ? Qu'importe, faites-lui vraiment plaisir. Avalez ! Puis offrez-lui votre sourire le plus coquin, pour le remercier de ce nectar, trop souvent bêtement rejeté des femmes.



Retour


http://www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2016-Tous Droits Réservés