ELLE ETAIT SI DOUCE

Offert par Erotica51



Qui n'a jamais tenu une femme dans ses bras, ne peut comprendre cet instant de douceur que l'on ressent. J'avais hésité longtemps avant de me décider à la ramener chez moi. Non pas qu'elle soit désagréable mais elle représentait, pour moi, une véritable tentation. Etait-ce bien raisonnable? Elle dégageait, derrière elle, un parfum puissant et tenace qui m'attirait irrésistiblement.

Egoïstement, je la voulais tout à moi. Immobile, je la contemplais, avec convoitise, n'osant la toucher en dépit de cette envie gourmande qui me prenait de la goûter. Je savais que malgré mes premiers coups de dents, elle ne pousserait pas un seul cri, qu'aucun gémissement ne fuserait de ses lèvres, que je pourrai plonger mes dents dans sa chair ferme et savoureuse.

Installée devant moi, elle se laissait admirer, attendant que je me lasse sans doute de la regarder. Dieu qu'elle était belle avec ses flancs doucement arrondis. Ma main n'avait pu s'empêcher de la caresser. J'avais aimé immédiatement son velouté, la douceur de sa peau éthérée et cette approche pleine de promesse, riche de frissons. Affamée d'elle, je la caressais avec délicatesse. Que ressentirait-elle si je la croquais goulûment?

Mes deux mains s'incurvèrent, épousant tendrement l'arrondi de sa silhouette, émue par cette fente légère, dégoulinante de jus..

Dieu qu'elle était délicieuse! Mes lèvres affamées se frayèrent goulument un passage.

Ma langue s'insinua dans sa chair toute humide. J'en appréciais son miel, me léchant les lèvres de gourmandise.

Elle était si savoureuse, si sucrée, que je fondis de plaisir en la dégustant: Miam, comme je l'adorais....ma pêche!!!

Mais qu'est-ce que vous aviez imaginé ???


Erotica51



Retour


http://www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2016-Tous Droits Réservés