BLAGUES SUR LES BONNES SOEURS

par GEGE



LES BONNES SOEURS EN PROMENADE :

C'est un régiment de jeunes bonnes soeurs qui fait sa promenade quotidienne sur la plage, de bon matin, alors qu'il n'y a personne d'autres bien sûr, accompagnée (ça va
de soi) par leur Mère Supérieure.

La marée monte doucement, et les petites bonnes soeurs sont fofolles.

- Ma Mère, Ma Mère, on peut se baigner ?

- Mais vous n'y pensez pas mes filles. C'est hors de question !

- Oh si Ma Mère, juste les pieds, s'il vous plaît...

- Hum... bon, comme il n'y a personne dans le secteur, j'accepte. Mais seulement les pieds, compris ?

En choeur, les nones : Oh, merci ma mère !

Et ça batifole,et ça batifole à piaffer dans l'eau.

- Ma Mère, est ce qu'on peut aller jusqu'au mollet ?

- Non ! M'enfin... oui, mais pas plus.

Et ça rebatifole, et ça rebatifole !

-Ma mère, jusqu'aux genoux ?

-Bon, alors ça suffit. Jusqu'aux genoux mais surtout pas au-delà. C'est mon dernier mot (elle s'appelait soeur Marie-Thérèse !).

Et voilà que ça batifole de plus belle.

Au milieu de la troupe, une jeunette un peu plus audacieuse que les autres se met à relever ses jupons jusqu'à la taille, à se tremper le cul dans l'eau et à murmurer :

-Tiens, bois donc ma minette, puisque l'Bon Dieu veut pas qu'tu manges !

***********************************

LE CURE ET LA NONNE :

Un curé et une soeur traversent un col en hiver. Surpris par une tempête de neige, ils s'arrêtent dans un refuge.

Mais il n'y a qu'un seul lit, un seul duvet et une pile de couvertures.

Galant, le curé offre le lit à la soeur et s'installe par terre dans le duvet.

5 mn après s'être couchés, la soeur dit :

- mon père, j'ai froid !"

Le curé se lève, prend une nouvelle couverture et l'étend sur le lit.

- bonne nuit ma soeur"

Dix minutes après, alors que le curé commence à s'endormir, la soeur dit :

- mon père, j'ai encore froid"

Rebelote, le curé remet une troisième couverture sur le lit et se recouche.

A peine 2 minutes plus tard, la soeur remet ça :

- mon père, j'ai toujours aussi froid"

Alors le curé lui répond :

- ma soeur, on est loin de tout, personne ne nous entendra, voulez-vous qu'on fasse comme mari et femme cette nuit ?

La soeur s'exclame :

- Oh oui mon père ! Je n'osais vous le demander. Oh oui !!!

Et le curé de lui répondre d'une voix coléreuse :

- alors, tu lève ton gros cul, tu te prends cette putain de couverture, seule et tu te recouches, en fermant ta gueule, connasse !


*****************************

FRERE JOHN ET LES 3 NONNES :

Un soir, deux prêtres se déshabillent et entrent dans la douche.

Ils réalisent alors qu'il n'y a pas de savon.

Frère John dit qu'il y en a dans sa chambre, et s'y rend sans prendre la peine de se rhabiller.

Il prend deux morceaux de savon, un dans chaque main, et s'en retourne vers la douche.
Il est à mi-chemin lorsque trois nonnes arrivent dans sa direction.
Il n'a aucune place où se cacher.
Il se plaque alors contre le mur comme une statue.

Les nonnes s'arrêtent, stupéfaites de voir une statue si réaliste.
La première nonne, Soeur Marie tend la main et touche son pénis.
Surpris, il laisse tomber un morceau de savon.

" Oh ! Regardez, c'est un distributeur de savon !"

La deuxième nonne, Soeur Madeleine veut aussi essayer et tire également le pénis.
Il laisse tomber son deuxième morceau de savon.

La troisième nonne, la sainte des saintes, soeur Anne n'est pas la moins curieuse et tire deux fois, puis par trois fois le pénis, sans résultat.

Elle continue son effort, de plus belle et, soudain, toute surprise, s'écrie :

- Sainte Mère de Dieu, il donne également du gel douche !




****************************************



Retour


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés