BLAGUES SUR L'ARMEE

par KAMEL



- L'ARMEE AMERICAINE :

C'est une histoire qui se passe dans un fort de l'armée américaine, du temps des cow boys et des indiens.

Un beau jour, alors qu'ils sont en train d'uriner dans les toilettes du fort, le capitaine du camp ne peut s'empêcher de voir la BITE MONSTRUEUSE du caporal que l'on avait l'habitude d'appeler 'ptite bite'.

Le capitaine lui dit:

- Dis-donc ptite bite, qu'est-ce qui s'est passé. On t'a toujours appelé ptite bite, mais je vois qu'il va falloir te donner un autre surnom.: ta bite fait bien 30 cm de long, c'est incroyable.

- Je vais vous expliquer pourquoi mon capitaine. Il y a deux jours, je faisais ma patrouille de surveillance à quelques miles d'ici, au nord. lorsque, alors que je passais sous un chêne incroyablement haut, je vois un génie posé sur une des branches de l'arbre.

C'est alors que le génie me dit:

'Je suis un génie. Je peux exaucer un de tes voeux si tu le désires. Je t'écoute!'.

- Alors moi je lui ai demandé un sexe comme mon cheval. Depuis le temps qu'on me surnommait ptite bite, je n'attendais que ça... Voila l'histoire.

Le même jour, le capitaine prend son cheval, et va en direction du nord.

Arrivé près du grand chêne, il trouve effectivement le génie... et les militaires étant ce qu'ils sont, il ne trouve pas d'autre voeu à formuler que celui de son caporal:

- Génie, puisqu'il paraît que tu peux réaliser un voeu, j'aimerai avoir un sexe de la taille de celui de mon cheval!

Une heure plus tard, le capitaine rentre au fort en hurlant :

- Quel est l'abruti qui m'a sellé une jument ?!


******************************************
LETTRE D'UN SURSITAIRE :

Monsieur le Ministre de la Défense Nationale,


Permettez-moi de prendre la respectueuse liberté de vous exposer ce qui suit et de solliciter de votre bienveillance l'appui nécessaire pour obtenir une démobilisation rapide.

Je suis sursitaire, âgé de 24 ans, et je suis marié à une veuve de 44 ans, laquelle a une fille qui en a 25. Mon père a épousé cette fille.

A cette heure, mon père est donc devenu mon gendre, puisqu'il a épousé ma fille. De ce fait, ma belle-fille est devenue ma belle-mère, puisqu'elle est la femme de mon père.

Ma femme et moi avons eu en janvier dernier un fils. Cet enfant est donc devenu le frère de la femme de mon père, donc le beau-frère de mon père. En conséquence, mon oncle, puisqu'il est le frère de ma belle-mère. Mon fils est donc mon oncle.

La femme de mon père a eu, à Noël, un garçon qui est à la fois, mon frère puisqu'il est le fils de mon père, et mon petit-fils puisqu'il est le fils de la fille de ma femme. Je suis ainsi le frère de mon petit-fils, et comme le mari de la mère d'une personne est le père de celle-ci, il s'avère que je suis le père de ma femme, et le frère de mon fils. Je suis donc mon propre grand-père.

De ce fait, Monsieur le Ministre, ayez l'obligeance de bien vouloir me renvoyer dans mes foyers car la loi interdit que le père, le fils et le petit-fils soient mobilisés en même temps.

Dans la croyance de votre compréhension, veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Moralite : Trop fort ce gars! ! !

PS : Pour la petite histoire, il a été réformé pour "État psychique instable et préoccupant, troubles mentaux aggravés par un climat familial très perturbant".

*******************************

LA PERMISSION DU SOLDAT AMERICAIN :

Un soldat américain, après avoir passé 6 mois en Irak, a obtenu une permission de 15 jours.

Fou de joie, il retrouve à Chicago sa jeune femme qui l’accueille transportée d’enthousiasme.

Apres une soirée des plus chaudes et mouvementées, ils s’endorment, éperdus de bonheur.

Au petit matin, la femme se met à rêver.

Dans son sommeil elle s’écrie :

- chéri, on frappe à la porte, c’est mon mari !

Aussitôt, mû comme un ressort, le G.I saute du lit, rassemble ses vêtements épars et file se cacher dans le placard !

*************************************



Retour


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés