Mon
pseudo
Les forums Liste des discussions Site
Erotica51
Recherche
 
Message d'origine de la discussion :
"Rencontre..."
Envoyé par Belle le 9 juillet 2017 à 16:19 - 437éme visualisation
Les heures d'avion passent très lentement les yeux dans le vague, ces bruits cacophoniques de réacteurs, d'hurlements d'enfants, de pas, de films, de musique et surtout cette voix dans ma tête qui me dit que dans quelques heures je pourrais me blottir dans tes bras. J'ai de plus en plus froid… ce frisson qui ne me quitte plus depuis un mois s'amplifie encore. Mon corps réclame tes bras pour le réchauffer. Et soudain, c'est l'image de toi… sur moi…en moi… en train de fermer doucement les yeux, avec un petit sourire, qui me revient en tête.
J'ai hâte, tellement hâte…
Et soudain la libération… plus que 10 minutes avant d'atterrir, la ville est éclairée à travers le hublot par la lumière orangée d'un soleil couchant. Ses rayons se reflètent sur les immeubles de verre. C'est étrange ces grands blocs incandescents au milieu de cette neige…

Et là tout va très vite… les couloirs blancs à moquette sale, la cohue aux bagages, les passeports à la douane, et j'aperçois la sortie.
Une grande porte ouverte derrière laquelle il y a toi…Toi...
Un moment d'arrêt, et je me mets à marcher plus vite, sans m'en apercevoir, je passe la porte et je te vois, plus haut d'une tête que tous les autres. Tu me rejoins rapidement, et me prend dans tes bras. Un premier baiser plein de surprises… j'ai du mal à réaliser que tu es là, avec moi. Il y a d'autres personnes à qui dire bonjour, mais je suis comme dans un gros nuage de coton, la seule sensation perceptible est ta main qui effleure la mienne. Cela faisait tellement longtemps que je rêvais de ces instants, où l'envie de te toucher…de t'embrasser… te caresser doucement, me prenait à la gorge. Toute l'affection que j'ai gardé en moi ces derniers temps crie très fort pour sortir. Tout mon corps est irradié d'un désir doux, fort et tellement profond, que je ferme les yeux pour me concentrer sur chaque frôlement.

Non, pas maintenant, trop de public, plus tard.....

... et c'est soudain plus tard. Les heures ont passé, et la mélodie des voix s'est éteinte. Plus de "le voyage s'est bien passé" et autres banalités, un silence presque de recueillement. Toi, moi, un lit.

La flamme se rallume tandis qu'à quelques mètres de toi, je regarde tes yeux, tes mains, ton corps que j’avais mainte et mainte fois imaginé.
Le désir se réveille, encore plus aigu…Je me rapproche de toi, tandis que tu t'assieds sur le lit les yeux aimantés aux miens. Mes mains viennent te caresser les joues … le cou. Tu te laisses faire, je retrouve dans tes yeux une flamme de petit diable, et un peu taquine. Mes doigts passent doucement le long de ton visage, jusqu'à tes lèvres. J'en dessine le contour, du bout de mon index. Je te taquine, je nous fais patienter tous les deux, de plus en plus douloureusement. J'ai envie d'un baiser énorme, mais je me force à y aller tout doucement, pour me donner encore plus envie, pour y mettre encore plus.

Comme si tu lisais dans mes pensées pendant un instant, tu remontes tes mains de chaque côté de mon corps… caressant… chatouillant de façon sensuelle mes jambes. Malheur de moi, c’est à ses endroits où je suis si sensible. Chaque instant me fait frémir… mais tu fais durer la torture. Jusqu'au moment où tu arrives à ma taille, et là tu m'enfermes soudainement entre tes bras… m'attirant à toi… laissant à peine quelques millimètres entre nos lèvres. Il me faut quelques secondes pour me remettre de ce plaisir brûlant qui remonte le long de ma colonne vertébrale en une seconde.
Je rapproche encore mes lèvres des tiennes, que notre baiser ne tienne plus qu'à un geste. Tu avances un peu la tête et je la recule en même temps, de sorte que nos souffles continuent à s'effleurer, mais sans jamais que nos langues se touchent. Je me penche pour t'embrasser, mais tu détournes la tête avec un regard amusé.
Hummmm toi aussi, tu as envie que le désir dure. Nous jouons comme ça quelques secondes, avant de s'immobiliser tous les deux, toujours tout proches l'un de l'autre.
Sans faire un mouvement, je sors ma langue de ma bouche entrouverte, et commence à te caresser la lèvre supérieure, tout doucement. Tu ne bouges pas… tu continues à me regarder dans les yeux. Je m'humidifie les lèvres, et c'est avec ma bouche que je viens caresser ta lèvre supérieure. Je la mordille doucement, en passant ma main dans tes cheveux.

Et soudain je ne résiste plus, je t'attire vers moi avec ma main sur ta nuque, mes lèvres caressent les tiennes tandis que nos deux langues s'entrelacent, se câlinent, se taquinent. Tu t'allonges sur le lit, en me gardant sur toi, tu me serres de plus en plus fort, tu réponds à mes baisers, tu commences à caresser mon corps, à travers mes vêtements, tandis que je redécouvre le tien.

J'ai soif de toi, de tes lèvres, de ton corps, mes mouvements ne suffisent pas à m'apaiser, j'ai toujours envie de plus. Mes deux mains autours de ton cou t'attirent à moi avidement. J'ai en moi un désir que ces caresses n'apaisent pas. Tu encourages encore cette luxure, me fais rouler sur le dos, m'embrasses dans le cou, te mets sur moi, tout en me caressant.

Ma cuisse s'égare entre tes jambes, je t'attire encore plus à moi, les mains plaquées sur tes fesses. Mais tes lèvres manquent aux miennes, je te renverse de côté pour me remettre sur toi, et t'embrasser encore.

Plusieurs minutes passent comme ça. Je ne m'en lasse pas, chaque seconde me donne encore plus envie de toi. Et soudain, sans même y penser, je commence à t'enlever frénétiquement tes vêtements, tu fais la même chose, nos bouches ne se dessoudent presque pas, tandis que nos mains s'entrechoquent entre les boutons de chemises, et les fermetures éclairs.

Et notre nudité alanguit nos caresses, j'ai envie de plus, encore tellement plus....

Une fois nus, chaque contact devient plus profond, plus lent. Tu te rallonges sur moi, ton corps me fait frissonner… chacun de nos gestes est une caresse sensuelle. Ma peau est brûlante tellement j’ai envie de toi. Tu m’embrasses encore, en passant la main sur ma poitrine, l’effleurant à peine. Mes mains se placent naturellement dans le creux de tes reins. Je ne peux pas m’empêcher de frotter tes lèvres avec ma langue. Tout mon bassin ondule pour coller mon sexe contre ton membre tendu. Mais tu attends encore, tu déposes des baisers tout le long de mon corps, jusqu’à mes cuisses, que tu entrouvres légèrement. Là tes mains remontent vers mes seins, tandis que tu continues à m’embrasser langoureusement, tout le long de ma cuisse droite. Ta langue me chatouille doucement, tu te rapproches peu à peu de mon sexe, j’ai envie de guider ton visage jusqu’à mon entrejambe, mais je ne peux plus bouger tellement l’excitation m’a prit au ventre. Tu joues avec moi, tes lèvres se rapprochent, jusqu’à effleurer mon clitoris, mais là tu t’immobilises. Et tu te rallonges sur moi, me laissant à mon plaisir intensifié par la frustration.

Nous recommençons à nous embrasser fiévreusement. Mes mains courent le long de ta peau, et c’est tout mon corps qui s’électrise tandis que j’effleure ton sexe qui se tend encore plus sous mes doigts. Je retrouve avec plaisir cette sensation agréable de ta peau contre ma main. Quelques caresses réveillent tes sensations, mes yeux fixés aux tiens voient peu à peu ta respiration s’accélérer, ton regard s’agrandir. Des deux mains, retrouvant mes petites habitudes de femme aimante et sensuelle je caresse ta queue de haut en bas, du bout des ongles, comme tout homme aimerait. Et tu réagis, encore, ton corps se tend sous mes caresses, de plus en plus.

Je veux jouer encore, je te mets sur le dos, et commence à descendre ma langue tout doucement, parcourant ton torse par petits baisers langoureux. Mes mains descendent et remontent de chaque côté de mon visage. Je prends bien soin d’effleurer ton sexe avec le mien, puis avec mon ventre, ma poitrine, jusqu’à ce que mes lèvres effleurent ton pubis.

Ma langue remonte sur toute la longueur de ton membre. Je chatouille ensuite ton gland avec mes lèvres. Je prends ensuite ton gland entre mes lèvres et le fait rentrer dans ma bouche, j’aspire doucement tandis que ma langue le caresse encore. Mes mains, de chaque côté de ton sexe, font un mouvement de va et vient. Je continue, quelques minutes, tout doucement, pour profiter de chaque geste, de chaque contact. Je me dirige ensuite vers tes testicules, que le bout de ma langue vient effleurer, d’un petit mouvement furtif. Très vite, je ne résiste pas à en prendre une en bouche, j’accélère le mouvement, commence à aspirer et à donner des grandes caresses avec ma langue, tandis que mes deux mains cajolent ton membre de plus en plus vite. Une des mains se dirigent vers tes testicules pour les relever un peu, tandis que je me dirige vers ta peau, juste en dessous, cet endroit où tu es tellement sensible. J’y dépose ma langue, la faisant remonter peu à peu, terminant sur la base de tes boules. Je l’embrasse, je mordille doucement, avant de recommencer à la lécher, fort, et de plus en plus vite.

Lorsque je sens que tu n’es plus très loin de venir, je m’arrête, ne m’autorisant qu’un long baiser sage sur ton gland, avant de remonter vers toi, pour te prendre dans mes bras, en te regardant avec des yeux taquins plutôt satisfaits de mon effet. Je sais que j’ai fais monter ton désir jusqu’à son paroxysme.


Tu me serres fort dans tes bras, tout en m’embrassant délicatement. Ta langue s’enroule doucement autour de la mienne. Je remarque tes yeux qui restent grand ouverts, plein de tendresse, à me regarder. Tu te relèves doucement, m’entraînant avec toi, et t’assied sur le lit, un petit sourire aux lèvres. Tu prends ma main pour m’encourager à m’asseoir sur toi, face à toi. Nous restons ainsi quelques secondes, à nous embrasser face l’un à l’autre, laissant nos mains se balader librement...
  
Répondre
Liste des réponses :
Rencontre..., Belle, le 9 juillet à 16:20
Texte très chaud et prometteur belle !, Erotica51, le 28 septembre à 12:01
 
Contenu des réponses :
"Rencontre..."
Envoyé par Belle le 9 juillet 2017 à 16:20

La suite...plus tard;) Bises.
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Texte très chaud et prometteur belle !"
Envoyé par Erotica51 le 28 septembre 2017 à 12:01

J'ai adoré lire ce premier paragraphe et attends la suite avec impatience.

Bisous

:marie
  
Répondre

Réponses - Liste - Message