Mon
pseudo
Les forums Liste des discussions Site
Erotica51
Recherche
 
Message d'origine de la discussion :
"500 milions de compte spiratés sur yahoo "
Envoyé par Erotica51 le 23 septembre 2016 à 13:23 - 344éme visualisation
500 millions de comptes d’utilisateurs de Yahoo! ont été piratés

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 22.09.2016 à 21h16 • Mis à jour le 23.09.2016 à 06h38

Le groupe Internet Yahoo! a annoncé, jeudi 22 septembre, que 500 millions de comptes de ses utilisateurs avaient été piratés à la « fin de 2014 » par une entité probablement liée à un Etat.

IMPORTANT : ""Les hackeurs ont volé des informations personnelles comme des dates de naissance, des noms, des adresses électroniques, des numéros de téléphone ou des mots de passe,"" a fait savoir le groupe dans un communiqué.

Les données bancaires des utilisateurs n’ont cependant pas été affectées, assure Yahoo!, qui dit travailler en étroite collaboration avec les autorités américaines compétentes sur ce piratage. « L’enquête n’a trouvé aucun élément qui montre que l’entité en question est actuellement présente dans le système informatique de Yahoo! », poursuit le groupe, qui affirme avoir contacté les utilisateurs concernés.

Le portail américain ne donne pas le nom de l’entité qu’il soupçonne. Il se borne à mentionner que « les intrusions et les vols de données commis par des acteurs bénéficiant du soutien d’un Etat sont devenus de plus en plus courants ».

Ce qui est exact, mais l’ampleur de ce vol de données en fait l’un des plus importants de ces deux dernières années. En mai, les données partielles de 117 millions d’utilisateurs de LinkedIn avaient été mises en vente sur un site spécialisé dans ce type de recel. Le même mois, les données de plus de 400 millions de comptes MySpace avaient connu le même sort.
Changer les mots de passe

S’il affirme avoir pris les mesures nécessaires pour sécuriser les comptes piratés, Yahoo! recommande aux utilisateurs n’ayant pas changé leur mot de passe depuis 2014 de le faire dès que possible ainsi que de procéder à une modification des questions et réponses de sécurité. Les utilisateurs sont appelés également à examiner de près leurs comptes pour s’assurer qu’il n’y a pas eu d’activité « suspecte ».

Le communiqué de Yahoo! laisse entendre qu’une partie des informations personnelles n’étaient pas chiffrées ou étaient chiffrées de manière faible, notamment les questions et les réponses de sécurité qui servent à récupérer le mot de passe d’un compte – une information pourtant particulièrement sensible. Il est aussi recommandé aux utilisateurs de Flickr, le site de partage d’images propriété de Yahoo!, de changer leur mot de passe.

Enfin, Yahoo! préconise de ne pas cliquer sur des liens ni de télécharger des pièces jointes venant d’adresses électroniques « suspectes » et d’être vigilants sur toute requête portant sur une demande d’informations personnelles.

La société avait mis en place, au début de 2014, plusieurs mesures pour renforcer la protection de ses utilisateurs, après les révélations du lanceur d’alerte Edward Snowden sur le système de surveillance du Web de la National Security Agency (NSA) américaine. Des protections qui n’ont semble-t-il pas pu empêcher des pirates de s’introduire dans les bases de données de l’entreprise.
Des données revendues pour 1 600 euros

L’existence d’un piratage massif de Yahoo! était soupçonnée depuis cet été. Début août, le site spécialisé Motherboard avait assuré qu’un pirate informatique se faisant appeler Peace vendait des données concernant 200 millions d’utilisateurs de Yahoo!, notamment les noms d’utilisateurs, des dates de naissance, des adresses électroniques de secours et des mots de passe cryptés, le tout pour trois bitcoins (environ 1 600 euros).

L’impact de ces informations sur les projets de rachat des activités Internet et de messagerie de Yahoo! par l’opérateur téléphonique Verizon n’est pas encore connu. Verizon avait annoncé en juillet vouloir acquérir ces activités pour 4,83 milliards de dollars (4,33 milliards d’euros).

L’opérateur téléphonique a dit jeudi avoir été averti de cette fuite durant ces deux derniers jours. « Nous évaluerons où sont les intérêts de Verizon quand nous en saurons davantage sur l’enquête... D’ici là, nous ne souhaitons pas faire d’autres commentaires, » a dit l’entreprise.
  
Répondre
Liste des réponses :
Cyberattaque contre yahoo !, Erotica51, le 22 mars à 19:45
Piratage de yahoo: 4 suspects dont 3 en russie, Erotica51, le 19 mars à 00:50
La directrice de yahoo renonce à son bonus :, Erotica51, le 4 mars à 10:24
 
Contenu des réponses :
"Cyberattaque contre yahoo !"
Envoyé par Erotica51 le 22 mars 2017 à 19:45

Cyberattaque contre Yahoo ! Moscou dément toute implication


Le Kremlin a démenti jeudi toute implication russe dans une cyberattaque massive contre le groupe internet Yahoo, imputée notamment par les autorités américaines à deux membres des services secrets russes (FSB).

« Il est impossible qu’une administration russe, y compris le FSB, soit officiellement impliquée dans des actes illégaux dans le cyberespace », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.


« La Russie a toujours souhaité, et elle l’a démontré à plusieurs niveaux, coopérer dans la lutte contre les cybercrimes afin d’assurer la sécurité du cyberespace », a-t-il affirmé.

Les autorités américaines ont annoncé mercredi l’inculpation de quatre personnes, dont deux membres du FSB, Dmitri Dokouchaïev et Igor Souchtchine, et deux hackers pour une cyberattaque massive dévoilée l’an dernier contre le groupe internet Yahoo !

Cette cyberattaque, qui avait démarré en 2014, est considérée comme l’une des plus importantes jamais menée dans le monde, avec « au moins 500 millions de comptes » compromis, selon le ministère américain de la Justice.

L’un des hackers inculpés, Karim Baratov, a été arrêté mardi au Canada. Présenté par certains médias comme ayant la double nationalité canadienne et kazakhe, M. Baratov « n’est plus un citoyen du Kazakhstan », a assuré jeudi le ministère des Affaires étrangères de cette ex-république soviétique d’Asie centrale.

« En 2011, il a fait annuler sa nationalité kazakhe », a précisé le ministère dans un message publié sur son compte officiel sur Twitter.

Le Russe Alexeï Belan (« Magg »), lui aussi incriminé par les autorités américaines, figurait déjà sur la liste des cyber-pirates les plus recherchés par les Etats-Unis après d’autres inculpations pour des faits similaires en 2012 et 2013.

www.ouest-france.fr
le 16/03/2017
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Piratage de yahoo: 4 suspects dont 3 en russie"
Envoyé par Erotica51 le 19 mars 2017 à 00:50


Piratage de Yahoo : 4 suspects identifiés, dont 3 en Russie

Sécurité : D’après Bloomberg, des personnes impliquées dans les piratages massifs de Yahoo auraient été identifiés. L’un d’entre eux serait au Canada, et trois autres en Russie.

Par La rédaction de ZDNet.fr | Mercredi 15 Mars 2017

Le Département américain de la justice prévoirait d’inculper quatre personnes pour leur implication dans les attaques ayant visé Yahoo, entraînant la compromission de plus d’un milliard de comptes du service en ligne.

L’information est avancée par Bloomberg. L’un des hackers serait même sur le point d’être interpellé dans un pays frontalier, à savoir le Canada. D’après une source citée par le média américain, les trois autres suspects devraient s’avérer plus difficiles à appréhender. Ces derniers résideraient en effet en Russie.
La piste des hackers russes ?

Yahoo n’a pas souhaité commenter ces informations. Le ministère de la justice, qui doit tenir mercredi matin une conférence de presse avec la division de la sécurité nationale, n’a pas répondu aux sollicitations.

Les piratages, les plus importants révélés à ce jour par leur ampleur, ont visé Yahoo en 2013 et en 2014. Chacun a eu pour conséquence la compromission d’un très grand nombre de comptes, respectivement 500 millions et un milliard.

La divulgation est intervenue alors que la firme négociait son rachat par l’opérateur Verizon.

Du fait des effets financiers probables des cyberattaques, Verizon a négocié une réduction de 350 millions de dollars du prix d’achat de Yahoo, à 4,83 milliards.

  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"La directrice de yahoo renonce à son bonus :"
Envoyé par Erotica51 le 4 mars 2017 à 10:24


La directrice de Yahoo! renonce à son bonus après des piratages informatiques à grande échelle


La directrice de Yahoo!, Marissa Mayer, a renoncé à son bonus annuel suite aux gros problèmes de piratage qu'a connu son entreprise, qui ont touché 500 millions d'utilisateurs.

Voilà ce qu'on a expliqué chez le géant internet hier mercredi. Le piratage de Yahoo! en 2014 a en outre conduit au licenciement du directeur juridique du groupe.

La directrice de Yahoo! renonce à son bonus après des piratages informatiques à grande échelle


"Je suis la présidente de l'entreprise et comme le dernier incident s'est passé sous ma responsabilité, j'ai accepté de renoncer à la prime annuelle et à l'attribution d'actions", a déclaré Mayer, qui dirige Yahoo! depuis 2012, par voie d'un communiqué de presse. Le bonus sera réparti parmi les membres du personnel de l'entreprise, a-t-on encore appris.

L'agence de presse Bloomberg signale que Mayer n'avait pas non plus reçu de bonus l'année dernière, mais avait quand même empoché 35 millions de dollars en tout. Des documents transmis au contrôleur boursier américain SEC, il apparaît en outre que Ronald Bell, le directeur juridique de Yahoo! a été licencié sur-le-champ mercredi, sans préavis.

Une commission indépendante a conclu que la crise sécuritaire chez Yahoo! a été mal gérée par les dirigeants de l'entreprise. Certains d'entre eux savaient fin 2016 que suite au piratage, les comptes de certains utilisateurs s'étaient affaiblis, mais les mesures prises par Yahoo! - notamment la prise de contact avec 26 utilisateurs visés - ont été considérées comme insuffisantes. "Même si d'importantes mesures supplémentaires ont été prises après les incidents, tout semble indiquer que certains cadres supérieurs n'ont pas compris l'ampleur du piratage et l'enquête qui en a résulté", affirme-t-on chez Yahoo!

Les gigantesques cyber-attaques de 2013 et 2014, qui touchèrent respectivement 500 millions et un milliard d'utilisateurs, ont fait en sorte de retarder le rachat de Yahoo! par le géant télécom Verizon.

La semaine dernière, on apprenait que le montant du prix de vente des activités internet à Verizon serait réduit de 350 millions de dollars en raison des piratages informatiques.

Hier mercredi, Yahoo! a encore annoncé que quelque 32 millions de comptes avaient été piratés ces deux dernières années par de faux cookies.

Selon l'entreprise, certaines de ces attaques pourraient être liées à "la même instance soutenue par un état que celle responsable du piratage de 2014", selon l'agence de presse Reuters.

03/03/17 à 13:51
http://datanews.levif.be/
  
Répondre

Réponses - Liste - Message