Mon
pseudo
Les forums Liste des discussions Site
Erotica51
Recherche
 
Message d'origine de la discussion :
"Arnaque chez 22 operateurs en téléphonie "
Envoyé par Erotica51 le 25 juin 2018 à 12:17 - 12éme visualisation

ARNAQUE CHEZ 22 OPERATEURS EN TELEPHONIE :

L'escroquerie se déroulait depuis 5 ans, faisant des milliers de victimes.


Elles sont suspectées d’être impliquées dans une arnaque à grande échelle qui reposait sur des opérateurs alternatifs de téléphonie.

Plus de 2000 victimes ont été recensées par le parquet de Bordeaux.

15 personnes viennent d’être mises en examen pour "pratiques commerciales trompeuses", "collecte de données personnelles par des moyens frauduleux, illicites ou déloyaux", "absence de déclaration de traitements de données personnelles à la commission nationale informatique et libertés (Cnil)", "blanchiment en bande organisée" et "contrefaçon de marque en bande organisée", annonce dans un communiqué le parquet de Bordeaux, ce mardi.

Ces mises en examen s’inscrivent dans le cadre d’une information judiciaire ouverte depuis plusieurs années à la Juridiction interrégionale spécialisée de Bordeaux (Jirs) sur une présumée escroquerie à la téléphonie fixe de grande ampleur.


"Pendant plusieurs années, 22 opérateurs alternatifs de téléphonie ont sévi au niveau national en réalisant des démarchages téléphoniques illicites auprès de personnes ne disposant pas d’accès à internet, principalement des personnes âgées", précise le parquet.

"Les consommateurs ont fait état de l’utilisation illicite de leurs coordonnées bancaires, des allégations mensongères sur les tarifs appliqués, des prélèvements réalisés directement sur leurs comptes bancaires ainsi que l’interruption des services de téléphonie de leur précédent opérateur", ajoute le procureur.


De nombreuses plaintes ont rapidement été déposées. Assez vite, il a été établi que la plupart de ces sociétés avaient leurs sièges sociaux dans la région bordelaise. D’où la saisine de la Jirs de Bordeaux.

Les investigations ont été confiées conjointement aux services de la Direction Départementale de la protection des populations (DDPP), de la Section de Recherches de la Gendarmerie de Bordeaux-Bouliac et du groupement d’intervention régional (GIR) de la Gironde.

Plus de 2000 victimes !

Fin mai dernier, quinze personnes liées à 18 sociétés suspectées dans cette affaire ont été placées en garde à vue puis déférées devant le juge d’instruction qui les a mises en examen.

Et 14 suspects ont été placés sous contrôle judiciaire. 7 suspects ont dû verser une caution allant de 3 000 à 60 000 euros.

Selon le parquet de Bordeaux, plus de
2 000 victimes ont été recensées à ce jour, sur une période de plus de cinq ans.

"Les consommateurs sont appelés une fois de plus à la plus grande vigilance lors des démarchages téléphoniques dont ils pourraient faire l’objet, en particulier lorsqu’ils n’identifient pas clairement leur interlocuteur ou lorsque les coordonnées bancaires leur sont demandées", insiste le procureur de la République, Marie-Madeleine Alliot.

Escroqueries à la téléphonie fixe : quinze personnes mises en examen à Bordeaux

Publié le 12/06/2018 à 18h16.
Mis à jour par E.A.-C.
https://www.sudouest.fr/
  
Répondre