Mon
pseudo
Les forums Liste des discussions Site
Erotica51
Recherche
 
Message d'origine de la discussion :
"La delinquance en france en 2018 :"
Envoyé par Erotica51 le 15 mars 2018 à 21:10 - 224éme visualisation

Seine-et-Marne/ Val-d’Oise : les copains d’enfance faisaient sauter les DAB


>Île-de-France & Oise>Val-d'Oise|Frédéric Naizot
13 mars 2018


Ils comparaissent jusqu’à demain devant le tribunal correctionnel pour s’être attaqués à plusieurs distributeurs de billets dans les deux départements.

Ils se sont connus pour la plupart dans leur enfance à La Courneuve (Seine-Saint-Denis). Les copains s’étaient associés en 2016 pour s’attaquer aux distributeurs automatiques de billets de banques qu’ils faisaient exploser au gaz.

Âgés de 23 à 26 ans, ils sont jugés depuis ce mardi pour une série de 5 explosions par le tribunal correctionnel de Pontoise.

Ils n’ont pas réussi à emporter les billets lors des quatre premières tentatives. Et lorsqu’ils réussissent à mettre la main sur l’argent à leur 5e essai, la police est lancée à leurs trousses. L’un d’eux sera interpellé et l’équipe tombe en partie au fil de l’enquête de la Brigade de répression du banditisme.

Ils enchaînent les attaques


Leur périple avait débuté par l’agression de joueurs de poker d’une association chinoise de La Courneuve. Ils dérobaient ce soir-là, arme en main, une Audi et une BMW qu’ils allaient utiliser cinq jours plus tard, à l’agence de la caisse d’épargne de la cité Joliot-Curie, à Argenteuil.

Le commando, encagoulé, ganté et muni de lampes frontales, est au point :

le premier fait une ouverture au pied de biche dans le DAB, le second y plonge deux tuyaux reliés aux bonbonnes d’acétylène et d’oxygène et le troisième pose les fils électriques reliés à une batterie. Reste à s’écarter et à produire l’étincelle qui fait exploser le mélange. A 4 h 40 se produit la détonation. Les dégâts sont importants mais les malfaiteurs n’ont pas accès aux billets et s’enfuient.

Ils remettent cela à Montsoult le 9 mai selon la même méthode. Dérangés devant le Crédit agricole, ils laissent sur place les 38 000 € sortis.

Après avoir incendié l’Audi à L’Isle-Adam, l’équipe enchaîne avec le Crédit agricole de Claye-Souilly (Seine-et-Marne) le 14 mai, où ils sont dérangés par un voisin, et le crédit mutuel de Bry-sur-Marne le 30. Mais les billets sont tachés par la peinture de sécurité. Le 1er juin, c’est la Société générale de Lésigny. Ils prennent cette fois l’argent mais la police est alertée par la télésurveillance qui a suivi toute l’attaque.

Une partie du butin sera retrouvée à l’issue d’une course-poursuite pendant laquelle un des jeunes, descendu de voiture, est interpellé.

Un second est identifié après avoir laissé son ADN puis un troisième.

Ce dernier reconnaît sa participation à quatre explosions mais ne donne aucun nom à l’audience. « Pour ma sécurité. Par peur » assure-t-il. Le procès doit durer jusqu’à jeudi soir.


Le Parisien.fr
  
Répondre