Mon
pseudo
Les forums Liste des discussions Site
Erotica51
Recherche
 
Message d'origine de la discussion :
"Infos à tous les retraités :"
Envoyé par Erotica51 le 6 decembre 2014 à 17:40 - 1258éme visualisation
Des fonctionnaires amputés d'une partie de leur retraite


Une mutuelle vient d'annoncer qu'elle ne pourrait pas verser les sommes promises à de nombreux retraités, qui ont souscrit une complémentaire retraite.

Une équipe de France 2 fait le point :



http://www.francetvinfo.fr/economie/retraite/video-des-fonctionnaires-amputes-d-une-partie-de-leur-retraite_748253.html#xtatc=INT-1
  
Répondre

Autres pages de réponses : [ 1 2 3 4 ]

Liste des réponses :
Les pensions ne seront augmentées qu'en 2019 , Erotica51, le 25 juin à 12:40
Hausse des retraites au 1.10.2018, Erotica51, le 25 juin à 12:34
Retraites agirc-arrco: ce qui va changer, Erotica51, le 25 juin à 12:44
Certains retraités seront augmenté en janvier 18, Erotica51, le 25 juin à 12:47
Les fonctionnaires perdants pour la retraite, Erotica51, le 13 mars à 16:40
3,60e à 4,90e/jour par resident !!!scandaleux !, Erotica51, le 26 fevrier à 12:37
Maison de retraite,les secrets d’un gros business, Erotica51, le 26 fevrier à 12:31
10 millions de retraités en colère pour 2018 !, Erotica51, le 9 janvier à 12:04
L'age de la retraite va paser à 64ans !, Erotica51, le 8 decembre à 18:34
Retraite revalorisée qu'en janvier 2019 !!!, Erotica51, le 8 decembre à 18:17
La msa réclame un trop perçu à 250 000 retraités, Erotica51, le 8 decembre à 17:40
Augmentation de la csg au 1er/01/2018 :, Erotica51, le 8 decembre à 17:26
Seniors: la randonnée permet d'avoir la forme, Erotica51, le 18 octobre à 13:47
Hausse de la csg : les retraités dans la rue, Erotica51, le 18 octobre à 13:48
Les retraités se sont faits avoir sur leur pension, Erotica51, le 26 septembre à 18:32
Co-voyage pour les personnes agées : faciligo.fr, Erotica51, le 28 juin à 09:22
Une vignette "senior" sur les voitures ?, Erotica51, le 8 juin à 17:50
Augmentation de la csg pour les retraité !, Erotica51, le 31 mai à 13:29
16 millions de retraités en france :, Erotica51, le 13 mai à 11:32
Où demander son dossier retraite ?, Erotica51, le 18 avril à 12:52
La retraite à taux plein :, Erotica51, le 18 avril à 12:49
17.000 personnes âgées sans ressources à cause ..., Erotica51, le 4 mars à 10:22
Des retraité "tyrannisés" en amison de retraite, Erotica51, le 15 janvier à 11:51
Calendier du paiement des retraites 2017 :, Erotica51, le 12 decembre à 13:25
Les futurs retraités seront pénalisés en 2017 :, Erotica51, le 12 decembre à 13:29
Une retraitée tuée dans une maison de retraite, Erotica51, le 9 decembre à 00:59
Creation de www.info-retraite.fr :, Erotica51, le 22 octobre à 15:24
Tout savoir sur l'a.p.a. :, Erotica51, le 4 octobre à 16:05
Les magouilles du croque mort à neuilly (92), Erotica51, le 25 mars à 08:15
Vrai coup de pouce aux seniors ayant l'apa :, Erotica51, le 18 mars à 11:42
La revalorisation retraite reculée de 6mois 2016 :, Erotica51, le 17 mars à 11:33
Date des paiements de votre retraite :, Erotica51, le 10 mars à 10:59
Les aides possibles pour les retraités :, Erotica51, le 11 decembre à 16:53
L'epargne-retraite est 734 millioards d'euros., Erotica51, le 11 decembre à 16:51
, Erotica51, le 22 novembre à 10:36
Bercy veut exoonerer els revenus modestes, Erotica51, le 1 novembre à 18:32
Impots locaux et femmes ayant elevé seules leurs..., Erotica51, le 1 novembre à 17:34
Accord et consequences sur les futurs retraités, Erotica51, le 1 novembre à 18:13
150 personnes recrutées pour verser les retraites, Erotica51, le 28 octobre à 23:55
Nouvelle alerte sur les retraites :, Erotica51, le 9 aout à 06:11
Pistes explosives pour reformer les retraites, Erotica51, le 9 aout à 06:16
Pour bénéficier d'une retraite progressive :, Erotica51, le 10 juillet à 08:04
Pension de réversion réservée aux gens mariés !, Erotica51, le 10 juillet à 07:59
Les fausses promesses des complémentaires !, Erotica51, le 5 juillet à 20:37
Les retraités du privé touchent 1032 euros ..., Erotica51, le 25 juin à 20:36
Retraites complementaires: la reforme des 65ans, Erotica51, le 23 juin à 12:49
Generalisation des mutuelles aux retraités :, Erotica51, le 13 juin à 06:43
Le salaire des fonctinaires restera gelé :, Erotica51, le 27 mai à 12:17
7 conseils pour bien choisir sa mutuelle senior, Erotica51, le 27 mai à 08:01
Caisses de retraite : situation retablie, Erotica51, le 23 mai à 13:49
670 000 comptes bancaires alors qu'il ne reste..., Erotica51, le 5 mai à 15:24
Le scandale des chambres individuelles !, Erotica51, le 2 mai à 22:01
Service civique obligatoire pour les seniors ?, Erotica51, le 30 avril à 16:04
Les retraites veuves perdent leur demi part :, Erotica51, le 23 avril à 10:08
Bien choisir son assurance obsèques :, Erotica51, le 17 avril à 08:20
Paupérisation chez les retraités !, Erotica51, le 21 mars à 21:16
Les pensions de retraites complementaires gelées, Erotica51, le 13 mars à 09:43
La verit sur les retraites 2014 :, Erotica51, le 5 mai à 17:52
Le medef prendra 7 milliards aux retraités!, Erotica51, le 11 mars à 07:26
Le taux de csg augmente pour 460 000 retraités !, Erotica51, le 28 fevrier à 16:00
A 88ans, elle fait 15km à contresens !, Erotica51, le 24 fevrier à 12:47
La retraite prograssive : ce qu'il faut savoir :, Erotica51, le 3 fevrier à 08:24
Quand l'etat grignote vos retraites discretement, Erotica51, le 20 janvier à 09:25
Augmentation de apa alloc de solidarité pers.agées, Erotica51, le 19 janvier à 07:05
L'aide aux vacances aux retraités :, Erotica51, le 17 janvier à 21:51
Retraite des femmes: 5 questions ..., Erotica51, le 17 janvier à 21:36
Alors, cette prime de 40e elle arrive quand ?, Erotica51, le 15 janvier à 07:41
Douze changements poiur la retraite en 2015 :, Erotica51, le 15 janvier à 08:03
Droit à la retraite progressive à/c de 60ans ..., Erotica51, le 24 decembre à 17:12
Les français perpexes face à leur retraite :, Erotica51, le 15 decembre à 16:25
Constat alarmant des retraites complementaires, Erotica51, le 15 decembre à 07:25
Le déficit des retraites complementaires 2013 :, Erotica51, le 10 mars à 11:37
Retard de paiement des pensions: explications, Erotica51, le 15 decembre à 16:29
 
Contenu des réponses :
"Les pensions ne seront augmentées qu'en 2019 "
Envoyé par Erotica51 le 25 juin 2018 à 12:40



Retraite: la prochaine hausse des pensions reportée à 2019 !

La prochaine hausse des pensions prévue en octobre 2018 sera retardée à Janvier 2019 !

Un décalage qui arrange les budgets de l’État mais pas celui des retraités.

Les pensions de base ont été revalorisées de 0,8% le 1er octobre 2017, mais les retraités attendront la prochaine hausse pendant plus d’un an.

L’augmentation n’aura pas lieu en 2018 (alors que la Banque de France prévoit une inflation à 1,6%), le gouvernement ayant décidé de décaler – officiellement pour "rendre plus simple et plus lisible" le système - la date de la revalorisation du 1er octobre 2018 au 1er janvier 2019.

L'Assemblée vient de confirmer ce changement de calendrier à l'occasion du vote définitif de la loi de financement de la Sécurité sociale lundi 4 décembre 2017. Un gel d’un an qui ne dit pas son nom.

Selon le quotidien économique Les Échos, ce report de 3 mois représenterait pour l’Etat une économie de "380 millions d’euros".

Un an de retard

Ce décalage n’est pas une première. Il a déjà été instauré en 2009 lorsque la date de revalorisation a été reportée du 1er janvier au 1er avril. Idem en 2014 avec le report au 1er octobre.

Au final, en 9 ans, les pouvoirs publics auront retardé d’1 an la revalorisation des pensions.

Une méthode qui aboutit à verser aux retraités pendant quelques mois des pensions inférieures à celles qu’ils auraient dû toucher…!!!

Ce procédé avait été également utilisé par les régimes complémentaires en 2016 (décalage du 1e avril au 1er novembre).

Des complémentaires gelées :

Pas plus de hausse en vue du coté des retraites complémentaires Agirc-Arrco. La revalorisation annuelle prévue en novembre en 2017 a abouti à une augmentation de "ZERO" !


L’accord signé par les partenaires sociaux en 2015 prévoit en effet que les pensions Agirc-Arrco évoluent pendant 3 ans (donc jusqu’en 2018) selon l’inflation moins 1 point. C'est ce que l'on appelle la "sous-indexation", un calcul qui revient à geler les pensions lorsque le coût de la vie est inférieur à 1%, comme c'est le cas en 2017.

Le minimum vieillesse sera revalorisé sur 3 ans !

En revanche, conformément aux engagements du candidat Macron, les titulaires de l’ASPA (ex-minimum vieillesse) ont vu leur allocation augmenter de 30€ le 1er avril 2018.

L’exécutif a prévu une hausse de 100€ de l’ASPA, en 3 temps, d’ici à 2020.

Les 433 000 bénéficiaires du minimum vieillesse toucheront alors 903€ mensuels.

Par Jean-Christophe Martineau
le 09 octobre 2017 modifié le 13 juin 2018
Par Jean-Christophe Martineau
le 09 octobre 2017 modifié le 13 juin 2018
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Hausse des retraites au 1.10.2018"
Envoyé par Erotica51 le 25 juin 2018 à 12:34


Retraite: Hausse des pensions au 1er octobre 2018

Après 3 ans de gel, les pensions de retraite de base vont être revalorisées


Le montant des pensions de retraite a été revalorisé de 0,8% à compter du 1er octobre 2017.

Pour une pension de base, c'est-à-dire hors retraite complémentaire, de 668 euros (la moyenne en 2016), cela signifie "5,34€ de plus par mois". Soit une augmentation de 64,08E par an !!!

La hausse a atteint 13€ mensuels pour les retraites de base les plus élevées.

Qui est concerné?


Tous les régimes dits alignés, c'est-à-dire le régime général des salariés du privé, le RSI pour les commerçants, les travailleurs indépendants et les autoentrepreneurs, et la MSA pour les agriculteurs, en ont bénéficié.

Les pensions des fonctionnaires sont également revalorisées.

Au total "16 millions de retraités" sont concernés.

Quand?

Rappelons que les pensions de base des salariés du privé sont versées à terme échu (en fin de mois ou dans les jours suivants), c’est-à-dire que les pensions d’octobre sont créditées sur les comptes en banque des assurés début novembre.

De quoi dépend la revalorisation?

La hausse des pensions est calculée au moyen d’une formule utilisant le taux d’inflation. Depuis 2016, ce calcul s’appuie sur la hausse des prix constatée pendant douze mois, d’août 2016 à juillet 2017 (+0.8% selon l’Insee) et non plus sur une prévision comme par le passé.


Compte-tenu de la faible inflation, la retraite de base n'avait pas été augmentée en 2016 et un modeste 0,1% avait été appliqué en 2015.

La dernière revalorisation significative (+1,3%) remonte à avril 2013.

Par Laurence Le Dren le 18 septembre 2017 - modifié le 13 juin 2018
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Retraites agirc-arrco: ce qui va changer"
Envoyé par Erotica51 le 25 juin 2018 à 12:44



Retraites complémentaires Agirc-Arrco: ce qui va changer

Par Jean-Christophe Martineau le 22 octobre 2015

Le patronat et trois syndicats sont parvenus à un accord le 16 octobre 2015 pour sauvegarder les régimes complémentaires.

Les Salariés et Retraités en première ligne.

La sixième séance de négociation aura été la bonne. Les organisations d’employeurs (Medef, GGPME, UPA) et trois syndicats (CFDT, CCFTC, CFE-CGC) ont conclu le 16 octobre 2015 un accord sur l’avenir des retraites complémentaires du secteur privé: l’Arrco, qui couvre tous les salariés et l’Agirc, qui complète la retraite des cadres.

L’accord est rejeté par la CGT et FO qui dénoncent le déséquilibre des efforts consentis entre les salariés, les retraités et les employeurs.

Le texte instaure, à partir de 2019 et de la génération 1957, un "bonus-malus" pour les futurs retraités. Un mécanisme destiné à les inciter à travailler plus longtemps, au-delà de l’âge et de la durée légale de cotisation.

Les "Retraités sont également mis à contribution" avec la prolongation jusqu’en 2019 de la sous-indexation des pensions d’un point de moins que l’inflation.

L’accord doit être officiellement validé le 30 octobre 2015. Il devrait permettre, selon le leader de la CFDT, Laurent Berger, le retour à l’équilibre des régimes complémentaires "à l’horizon 2024-2025".

Voici ses points principaux:
• Mesures applicables dès 2016:

- Poursuite de la sous-indexation des retraites pendant trois ans. À l’instar de ce qu’il se passe depuis 2013, les pensions seront revalorisées selon l’inflation moins 1 point. Une clause plancher prévoit que les retraites ne soient pas diminuées en cas de hausse des prix inférieure à 1 point.

Ce qui équivaut à un gel des pensions en période de faible inflation.

- Décalage de la revalorisation des retraites du 1er avril au 1er novembre.

- Augmentation du prix d’achat du point Arrco et Agirc. Pour les actifs, pendant trois ans (de 2016 à 2019).

- Ouverture de négociations sur la définition de la fonction de cadre, en vue de la fusion des deux régimes.

- Une nouvelle cotisation


La cotisation patronale appliquée sur le salaire des cadres va rapporter à l'Etat 120 millions d'euros par an.

• Mesures applicables à partir de 2019

- Mise en place, à partir de la génération née en 1957, d’un "coefficient de solidarité" de 10% pendant trois ans pour les salariés partant à la retraite. Les personnes exonérées de CSG en seront exemptés (soit 30% des retraités).

Concrètement, une personne qui, à 62 ans, remplit toutes les conditions de durée de cotisation pour prendre sa retraite pourra le faire, mais elle subira un "malus" 10% du montant de sa pension complémentaire pendant trois ans, jusqu’à 65 ans. Le mécanisme joue aussi dans le cas d’un départ à taux plein à 63 ou 64 ans (avec un abattement jusqu’à 66 ans ou 67 ans). Le malus ne pourra pas être appliqué au-delà de 67 ans. Selon la CFDT, il en coûterait 40 à 50€ aux futurs retraités, soit 3% de la pension complète.

En revanche, le mécanisme est annulé dès lors que le salarié prolonge son activité pendant un an, après l’âge de son taux plein. Au-delà, des bonus sont prévus: +10% pendant un an pour un départ reporté de 8 trimestres, + 20% et + 30%, également pendant un an, en travaillant 12 ou 16 trimestres supplémentaires.

- Augmentation du taux d’appel des cotisations, ce qui rapportera 800 millions d’€ (dont 60% à la charge des employeurs).

- Création d’un régime unifié et mutualisation des réserves de l’Arrco (61,8 milliards d’€) et de l’Agirc (14,1 milliards d’euros).

- Baisse des dépenses de gestion pour environ 300 millions d’euros et baisse des dépenses d’action sociale.


www.notretemps.com

************************

  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Certains retraités seront augmenté en janvier 18"
Envoyé par Erotica51 le 25 juin 2018 à 12:47



Pourquoi certains retraités toucheront plus à partir de janvier 2018 :

Par Laurence Le Dren modifié le 29 juin 2017

Près de 550 000 ménages retraités verront leur pension nette augmenter à partir de janvier 2017.
Ils vont en effet payer moins de CSG ou être totalement exonérés.

Explications.

Quelques dizaines d’euros en plus par mois. Une bonne nouvelle dont bénéficieront certains retraités dès le versement de leur première pension (retraite de base) de 2017, à partir du 9 janvier. Pourtant, les retraites sont gelées depuis 2013 et il n’est pas question que cela change. Alors, de quoi s’agit-il? La réponse tient en trois lettres: CSG.

Les règles concernant la contribution sociale de solidarité ont en effet été modifiées en décembre, en faveur des retraités les plus modestes, dans le cadre la loi de financement de la Sécurité sociale. Les seuils d’exonération de la CSG ont été relevés. Dorénavant, les retraités seront plus nombreux à être exonérés ou à bénéficier du taux de cotisation réduit.

Combien vont-ils toucher en plus?

- Environ 290 000 ménages retraités seront exonérés de CSG alors qu’ils la payaient précédemment. En moyenne, ils y gagneront 552€ par an (soit 46€ de + par mois).

- Près de 260 000 foyers vont bénéficier du taux réduit au lieu du taux plein. Résultat: un gain annuel de 461€ (38€ de + par mois).

Rappelons au passage qu’il existe 3 taux de CSG pour les retraités (0%, 3,8% et 6,6%) mais un taux unique de 7,5% pour les salariés.

Comment savoir si vous êtes concerné?

Tout dépend de votre revenu fiscal de référence (RFR) de 2015. Celui-ci figure sur le dernier avis d’imposition que vous avez reçu en septembre 2016.

•Vous serez exonéré de CSG si votre revenu fiscal de référence est inférieur à:

10 996€ pour une personne seule;

13 932 € pour une part et demie

16 868€ pour un couple;

et 2 936 € pour une demi-part en plus.

Bonus: le fait de ne pas payer de CSG vous dispense également de payer les 0,5% de CRDS (contribution pour le remboursement de la dette sociale)

•Vous bénéficierez du taux réduit si votre RFR est inférieur à:

14 375€ pour une personne seule ;

18 213 € pour une part et demie

22 051 € pour un couple;

et 3 838 € pour une demi-part supplémentaire.


Quand les montants seront-ils augmentés?

- La retraite de base des salariés, versée par l’Assurance retraite, et celle des fonctionnaires seront modifiées dès janvier.

- Les pensions complémentaires des salariés du privé versées en janvier n’ont pû être rectifiées, faute de temps. L’Agirc-Arrco explique que "la loi a été publiée le 24 décembre 2016 et qu’il n’était donc pas possible de tenir compte de ce nouveau barème pour le paiement du 1er janvier 2017", mais elle annonce un rattrapage au début du mois de mars pour les personnes concernées.


Compensation

Cet allègement de CSG vise à redonner du pouvoir d’achat aux retraités le plus modestes, mais aussi à rectifier la situation de ceux qui avaient perdu leur exonération sans pour autant avoir plus de revenu. En effet, l’imposition des 10% de majoration de pension pour les parents de trois enfants et plus, décidée en début de quinquennat, et la suppression de la demi-part des veuves pour certains cas, en 2010, avaient fait passer le taux de CSG de 0% à 3,8% pour de nombreux retraités. Le secrétaire d’État au Budget, Christian Eckert, a d'ailleurs reconnu que 600 000 à un million d'entre eux avaient ainsi vu leur CSG augmenter.



www.notretemps.com/
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Les fonctionnaires perdants pour la retraite"
Envoyé par Erotica51 le 13 mars 2018 à 16:40

Retraites : les fonctionnaires grands perdants d'un alignement public/privé


Orange avec AFP, publié le lundi 12 mars 2018


Selon une étude de l'Ifrap publiée ce lundi 12 mars dans les colonnes du Parisien, 95% des fonctionnaires verraient leur pension de retraite diminuer si leur régime était aligné sur celui du privé.

D'après les calculs du think tank libéral, la perte mensuelle serait de 179 euros en moyenne, si cette promesse de campagne d'Emmanuel Macron entrait en vigueur comme prévu en 2019.

Des résultats très éloignés de ceux délivrés en 2015 par le Conseil d'orientation des retraites (COR).

Alors que les fonctionnaires sont appelés à se mobiliser le 22 mars pour la défense du service public, une étude de la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (Ifrap) dévoile les perdants et les gagnants d'une éventuelle unification des systèmes de retraites.

L'enquête a été réalisée sur un échantillon de 4.004 fonctionnaires d'État à jour de cotisation pour leur départ à la retraite à 62 ans.

UNE MAJORITÉ DE PERDANTS MÊME EN INTÉGRANT LES PRIMES

Sans prendre en compte les primes, l'alignement des deux systèmes ferait 95% de perdants, avec une pension moyenne inférieure de 21% à celle obtenue avec le régime de la fonction publique (2.321 euros, -179 euros).

Selon l'Ifrap, les plus pénalisés seraient les professeurs : un professeur certifié (catégorie A) bénéficiant par exemple d'un salaire brut de 4526 euros mensuel verrait sa pension passer de 3104 euros à 2767 euros.
Soit une perte de plus de 300 euros.

Un cheminot avec un salaire brut mensuel de 3.568 euros perdrait lui 163 euros.

Seul profil gagnant : une fonctionnaire de catégorie C gagnant 2404 euros brut verrait sa pension passer de 1.544 à 1.603 euros, soit un gain de 59 euros par mois.

En intégrant les primes, les pensions moyennes diminueraient de 7,7% et le taux de perdants serait alors moindre mais atteindrait tout de même 66%.

"Nous avons retenu des cas de fonctionnaires ayant majoritairement fait carrière dans la fonction publique d'État, donc pas de polypensionnés, hors militaires, hors catégories actives, et bénéficiant de droits à taux plein sans décote ni surcote", a expliqué au Figaro la directrice de l'Ifrap, Agnès Verdier-Molinié.

Réforme des retraites : les fonctionnaires y perdront-ils ? par franceinfo


"La précision est importante car une précédente étude du Conseil d'orientation des retraites (COR), datée de 2015, qui incluait entre autres les polypensionnés, estimait qu'en appliquant le système du régime général à tous, il y aurait autant de gagnants que de perdants", a-t-elle ajouté.

"Par ailleurs, le calcul du COR avait été effectué primes comprises. Nous souhaitions montrer quel serait le résultat lorsque l'on excluait du calcul les primes pour lesquelles les agents de la fonction publique ne cotisent pas", a-t-elle expliqué.

"Si la réforme menée par le gouvernement aboutit à une convergence des systèmes de retraite - ce qui est plus que souhaitable - prendre en compte les primes supposerait de cotiser a posteriori sur les primes perçues sur l'ensemble de la carrière".

UN MODE DE CALCUL PLUS FAVORABLE

Selon elle, cette étude montre de "manière globale" que "le mode de calcul des pensions du public est beaucoup plus favorable par rapport à celui du privé".

"Dans la fonction publique, la pension est calculée à partir du traitement indiciaire moyen des 6 derniers mois, hors primes. Le taux de liquidation est de 75%.

Dans le privé, c'est la moyenne des 25 meilleures années de la carrière, dans la limite du plafond annuel de la sécurité sociale, pour la retraite de base (CNAV)".

"Les salaires sont revalorisés au moment du départ en retraite par des coefficients établis par la Sécurité sociale. Le taux de liquidation est de 50%", a-t-elle précisé.

"Les autres différences portent sur la pension de réversion (versée au conjoint survivant sans condition d'âge dans la fonction publique) ou encore les conditions d'âge".

La Fondation préconise deux solutions : "soit ne pas verser de retraite sur les primes, soit racheter des droits à pensions sur ces primes, une partie étant financée par l'agent, une autre par l'État.

L'écart est trop important pour que l'on ne tienne pas compte de ce point. Il convient de poser ces éléments factuels pour en faire bénéficier le débat public sur la future réforme.

C'est un enjeu fondamental, parce que derrière tout ça, c'est aussi le sujet de comment équilibrer les comptes publics. On va encore emprunter 195 milliards d'euros en 2018 donc on a encore énormément de réformes à mener", a-t-elle fait valoir.

  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"3,60e à 4,90e/jour par resident !!!scandaleux !"
Envoyé par Erotica51 le 26 fevrier 2018 à 12:37

Moins de 5 euros par jour et par résident : des maisons de retraite rationnent la nourriture !!!

Certains Ehpad multiplient les économies sordides pour augmenter leur rentabilité, rognant sur tous les postes de dépenses, repas compris.

Dans cet extrait de "Pièces à conviction", un cuisinier a accepté de témoigner.

La plupart des maisons de retraite privées consacreraient de 3,60 euros à 4,90 euros de denrées par résident et par jour, révèle l’enquête de "Pièces à conviction".

Comment la qualité pourrait-elle être au menu ? Dans cet extrait, un cuisinier a accepté de témoigner, à visage couvert.

Il travaille pour une maison de retraite du groupe privé "KORIAN", un mastodonte du secteur qui a vu ses bénéfices doubler en 2016 (à 131 millions d’euros pour un résultat net part du groupe de près de 3 milliards d’euros).

Il raconte les conditions dans lesquelles il prépare les repas des résidents :

"On a un budget à respecter, donc les consignes sont d’essayer de respecter le prix de revient journalier au centime près. Ce prix de revient, c’est pas lourd. Ça va de 4,27 à 4,35 euros maximum journalier : avec ce montant-là, on fait petit-déjeuner, déjeuner, goûter, dîner.

Pour une personne. 4,35 euros, c’est vraiment dérisoire."

"On triche sur les proportions"...

Selon un document interne que s’est procuré "Pièces à conviction", 95% des résidents des Ehpad Korian mangent pour un montant moyen de 4,35 euros par jour, tous repas confondus!!!

Comment est-ce possible ? "On triche sur les proportions, explique le cuisinier. Si dans une recette, il faut 8 kilos de légumes, on en met 7… On utilise du lait à la place de la crème fraîche dans une sauce. Un litre de lait coûte beaucoup moins cher qu’un litre de crème fraîche.

Par contre, le résultat final n’est pas le même. C’est déplaisant ce travail. En plus, vous avez des personnes âgées qui ont un bon coup de fourchette. Elles n’y trouvent pas leur compte. Donc pour les calmer, de temps en temps, on leur donne une bonne part.

Mais on va tricher sur le voisin qui ne mange presque pas. Voilà comme on fait pour rapporter de l’argent aux actionnaires."

Peut-on nourrir correctement un pensionnaire pour 4,35 euros par jour ? Avec un budget à ce point restreint, comment servir des plats équilibrés, avec des produits frais et de la viande de qualité


Extrait de "Maisons de retraite : les secrets d’un gros business", une enquête de "Pièces à conviction" à voir le 19 octobre à partir de 23h25 sur France 3.
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Maison de retraite,les secrets d’un gros business"
Envoyé par Erotica51 le 26 fevrier 2018 à 12:31

Pièces à conviction". Maisons de retraite : les secrets d’un gros business

Plus rentables que les hypermarchés, les maisons de retraite sont aujourd’hui un eldorado : le marché pèse entre 25 et 30 milliards d’euros. Il faut dire que la demande est constante, voire grandissante : plus de 600 000 Français vivent dans un Etablissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes, un Ehpad. Ils y passent en moyenne les trois dernières années de leur vie. Et le mouvement ne risque pas de ralentir avec les baby-boomers qui arrivent à l’âge de la retraite…

Près du quart des Ehpad sont des entreprises privées à but lucratif, gérées par de grands groupes. Leurs tarifs oscillent entre 2 000 et 5 000 euros par mois. Leurs publicités promettent des conditions de vie très confortables, dignes des meilleurs hôtels.
Economies sordides, pratiques illégales

L’enquête de "Pièces à conviction" révèle une tout autre réalité : personnel insuffisant, sur-occupation des établissements, rationnement de la nourriture et des produits d’hygiène… Certains groupes multiplient les économies souvent sordides et les pratiques illégales. Pourtant, ces maisons de retraite sont aussi financées par de l’argent public, mais l’Etat a le plus grand mal à contrôler ce qui se passe derrière leurs murs.
Les personnels sous pression

A Foucherans, dans le Jura, où les aides-soignantes ont mené la plus longue grève de soignants en France (117 jours), à Marseille, où les économies réalisées par une maison de retraite mettent en danger la vie des résidents, en passant par Toulouse ou la région parisienne, "Pièces à conviction" lève le voile sur les secrets d’un des business les plus profitables de France.

Une enquête de Xavier Deleu.

Ce reportage est suivi d'un débat animé par Virna Sacchi, qui reçoit Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et Anne-Sophie Pelletier, aide médico-psychologique.

La rédaction vous invite à commenter l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #PacFTV.

https://www.francetvinfo.fr/

  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"10 millions de retraités en colère pour 2018 !"
Envoyé par Erotica51 le 9 janvier 2018 à 12:04


10 millions de retraités en colère

Créé le 08/01/2018

À l'attention : de M. le Président de la République Française, Emmanuel Macron

NON ! Il n'est pas possible qu'il puisse exister une "surtaxe spéciale" pour les retraités !

La diversité des pensions des retraites dicte que cette sanction financière, liée à l'âge et aux revenus, soit adaptée et compensée, soit retirée. Cette sanction financière appliquée unilatéralement ne tient pas compte des différents profils de carrière.

Il est inadmissible que ceux qui ont le plus travaillé soient les plus ponctionnés.

Malheureusement, ce nouvel impôt sur le revenu s'ajoute davantage à ceux qui paient déjà le plus d'impôts sur le revenu, d'impôts locaux (habitation et foncier) et qui, comme par malchance, ne seront pas exonérés de la taxe d'habitation.

M. Macron vous vous devez de retirer ou compenser la hausse de la CSG aux retraités (par exemple élargir à tous les citoyens l'exonération de la taxe d'habitation, sortir de l'imposition les 2,4 % de CSG imposable).

Venez nous rejoindre sur facebook !

Voici deux exemples !

* Muriel Penicaud, Ministre du travail gagne 10 000 Euros par mois
Elle gagnera +62 OOO Euros/an grace à la réforme de l'ISF !

* Raymonde : retraitée - 1445 Euros par mois
- elle perdra 324 Euros par an grace à la ponction de la CSG sur les retraités !
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"L'age de la retraite va paser à 64ans !"
Envoyé par Erotica51 le 8 decembre 2017 à 18:34


L'âge de la retraite va croître dans la moitié des pays de l'OCDE

En France, il devrait progresser de plus de deux ans d'ici à 2060, à 64 ans, tout en restant en dessous de la moyenne européenne.

Alors que s'engage le débat sur la réforme des retraites en France, une chose (pour l'heure) est sûre:

l'âge légal restera fixé à 62 ans, promesse d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle.

Ce critère est pourtant un levier clé - moins douloureux qu'une baisse des pensions ou une hausse des cotisations -, utilisé dans les autres pays pour rétablir l'équilibre financier des systèmes de retraite mis à mal par le vieillissement de la population.


Par Journaliste Figaro Marie-Cécile Renault
Mis à jour le 05/12/2017
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Retraite revalorisée qu'en janvier 2019 !!!"
Envoyé par Erotica51 le 8 decembre 2017 à 18:17


La pension de retraite sera revalorisée en 2019 ! selon Agnès Buzyn

par BFMTV


Interrogée sur la baisse du pouvoir d’achat des retraités, la ministre des Solidarités et de la Santé a indiqué que la pension de retraite serait finalement "revalorisée en janvier 2019, plutôt qu'en octobre 2018".

"À cette même date le minimum vieillesse sera aussi revalorisé de 30 euros", a néanmoins tenu à préciser Agnès Buzyn ce mardi sur BFMTV.
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"La msa réclame un trop perçu à 250 000 retraités"
Envoyé par Erotica51 le 8 decembre 2017 à 17:40


La MSA réclame un trop-perçu de pension à 250.000 retraités agricoles

La sécurité sociale des agriculteurs a commis une erreur dans le versement des pensions de plus de 250.000 agriculteurs retraités auxquels elle réclame le remboursement des sommes indues, a-t-on appris ce jeudi de sources concordantes.

"Nous avons effectivement commis une erreur que nous regrettons et nous essayons de mettre en oeuvre l'ensemble de ce que nous pouvons faire pour pouvoir la rattraper sans tarder", a expliqué à l'AFP Franck Duclos, directeur délégué aux politiques sociales à la caisse centrale de la mutualité sociale agricole (la MSA, la sécu des agriculteurs).

es victimes de cette erreur ont perçu à tort 346 euros en moyenne, une somme conséquente, notamment lorsqu'elle est rapportée au montant des pensions, équivalentes à 75% du Smic, soit 855 euros, pour une carrière complète, a indiqué M. Duclos.

Le montant maximum versé par erreur est selon lui de 412 euros.

La MSA souhaite un traitement collectif de cette erreur, "qui consiste à reprendre ces sommes progressivement, en plafonnant les montants que nous prenons", en évitant d'aller au-delà de 15% des pensions versées, soit 128 euros, a indiqué M. Duclos, qui évoque un échelonnement sur trois à quatre mois.

Origine du problème, une erreur dans la mise en place pour les exploitants agricoles de la garantie d'une pension égale à 75% du Smic et dans le calcul du montant du Smic net agricole, en raison de l'"oubli" d'une cotisation.

Cette situation a suscité de vives réactions chez certains syndicats agricoles.

La MSA doit "assumer"

La Confédération paysanne demande à la MSA d'"assumer", estimant "urgent de traiter cette situation et de le faire humainement".
Le syndicat "accompagnera tous les retraités qui veulent faire un recours afin que l'issue soit humainement traitée".

Pour sa part, le Modef exige qu'il ne soit réclamé "aucune somme au titre d'un remboursement d'un dit +trop perçu+ et exige l'application immédiate d'une retraite à 75 % du SMIC en 2017, respectueuse des annonces gouvernementales".

Depuis l'envoi de courriers individualisés à ses assurés, la MSA a vu exploser le nombre d'appels de certaines de ses caisses: les agriculteurs demandaient "à plus de 90% comment faire pour rembourser de manière anticipée", en particulier avant le 31 décembre, pour des raisons fiscales, a indiqué M. Duclos.

A l'inverse, pour certaines personnes, même 15% constituent "un vrai sujet de trésorerie", reconnaît M. Duclos, qui assure que ces personnes ont la "possibilité de se retourner vers leur caisses pour un allongement des durées de remboursement".
"On a fait une erreur, on essaye de s'adapter", conclut-il.

En savoir plus sur http://www.lindependant.fr/
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Augmentation de la csg au 1er/01/2018 :"
Envoyé par Erotica51 le 8 decembre 2017 à 17:26


Augmentation de la CSG et retraite : êtes-vous concerné ?

Le 1er janvier 2018, la CSG augmente de 1,7 %, passant de 6,6 % à 8,3 %.

Cette hausse s’applique à tous, y compris aux retraités.



Le 1er janvier 2018, la CSG augmente de 1,7 %, passant de 6,6 % à 8,3 %.

Cette hausse s’applique à tous, y compris aux retraités.Cependant, certaines conditions permettent d’y déroger. Pour savoir si vous êtes concerné, vous devez d’abord connaître votre revenu fiscal de référence (il est indiqué sur votre avis d’imposition).

Cette augmentation vous concerne si votre revenu fiscal de référence est supérieur ou égal à 14 404 € pour une personne seule ou à 22 096 € pour un couple.

Vous n’êtes pas concerné par cette augmentation si :

Vous bénéficiez en 2017 d’une CSG au taux réduit de 3,8 % et que votre situation n’a pas changé. Dans ce cas, le taux de CSG reste le même.
Vous êtes exonéré de CSG.

Attention : ces seuils varient en fonction du nombre de parts du foyer fiscal et/ou du lieu de résidence (Guadeloupe, Martinique, Réunion, Guyane).

Pour consulter le barème complet, cliquez ici.

https://www.agirc-arrco.fr/actualites/detail/augmentation-de-la-csg-et-retraite-etes-vous-concerne/


8.12.2017
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Seniors: la randonnée permet d'avoir la forme"
Envoyé par Erotica51 le 18 octobre 2017 à 13:47


Seniors : de la randonnée en groupe pour garder la forme
La randonnée peut aussi se pratiquer en collectif. France 3 a suivi un groupe de marcheurs en Ille-et-Vilaine.

Au fil de l'eau, à pas de loup, une nuée de têtes blanches parcourt la vallée escarpée du Couesnon. Ces retraités sont prêts à se dépasser, et partager des émotions tout au long de l'année. Michel, ancien de la métallurgie, est comme un poisson dans l'eau.

"C'est très bien pour les personnes de notre âge. Ça nous permet de sortir et d'avoir des contacts en plus", indique-t-il.

La balade donne soif et ravive quelques souvenirs.

"Quand on ne bouge plus, c'est foutu"


"Moi j'ai gardé des vaches dans des prairies le long du Couesnon, j'avais 10 ou 12 ans", témoigne Louis, retraité.

La randonnée reprend ses droits, pour Marie-Thérèse c'est une seconde nature. Pour elle, c'est piscine, gym et marche chaque semaine. Dès qu'il s'agit d'activité physique, cette grand-mère est sur le pont.

"Tant que je bouge, c'est bien. Quand on bouge plus arrivé à un certain âge, c'est foutu. J'aime la piscine, ça fait 40 ans que j'y vais une fois par semaine. Mais je ne suis pas une grande nageuse. C'est pour la forme, pour rester jeune pour mes petits-enfants", sourit-elle.

France 3France Télévisions

Mis à jour le 28/09/2017
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Hausse de la csg : les retraités dans la rue"
Envoyé par Erotica51 le 18 octobre 2017 à 13:48

Hausse de la CSG : les retraités sont dans la rue

Pour s'opposer à la hausse de la Contribution sociale généralisée (CSG), les retraités sont descendus dans les rues de plusieurs villes de France, ce jeudi 28 septembre 2017.

Bordeaux (Gironde), ils étaient un millier dans les rues, ce jeudi 28 septembre au matin.

L'augmentation de la CSG, ça ne passe pas. 60% des retraités sont concernés, ceux qui touchent plus de 1 200 euros nets par mois.

"Quand on se fait traiter de feignants et qu'on a travaillé pendant 45 ans, c'est quand même fort du panier de la part du président de la République", estime un homme venu manifester.

"Je suis furieuse"


Même ras-le-bol à Toulouse (Haute-Garonne). Bernadette a 68 ans. Elle touche 2 800 euros par mois. C'est la première fois qu'elle manifeste. "Je suis furieuse", dit-elle.

À Rennes (Ille-et-Vilaine), moins de monde. Parmi les manifestants, certains ne comprennent pas les calculs du gouvernement : hausse de la CSG pour TOUS et suppression des cotisations salariales pour les seuls actifs.

France 3France Télévisions

Mis à jour le 28/09/2017
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Les retraités se sont faits avoir sur leur pension"
Envoyé par Erotica51 le 26 septembre 2017 à 18:32


Comment les retraités se sont fait discrètement sucrer près d’un demi-mois de pension

Publié le 20/09/2017 à 18h35 Mis à jour le 21/09/2017 à 10h56
La date de revalorisation des pensions risque d’être à nouveau décalée l’an prochain.

Une technique "discrète" mais "qui pénalise tous les retraités…"

C’est la mauvaise nouvelle du jour pour les retraités : si leur pension de base sera revalorisée de 0,8% le 1er octobre, la date de la revalorisation annuelle suivante devrait être décalée de 3 mois, d’octobre 2018 à janvier 2019, selon Les Echos.

Ce probable report met en lumière une technique qui paraît quasi indolore une fois annoncée... mais a en fait un impact non négligeable sur la pension des retraités, et permet au passage à l’Etat de réaliser d’importantes économies (on parle de 380 millions d’euros pour les 3 mois de décalage en 2018). On comprend mieux pourquoi, avant Emmanuel Macron, François Hollande et Nicolas Sarkozy l’ont déjà employée !

S’en souvient-on encore ? Il fût un temps où les pensions des régimes de base étaient déjà revalorisées le 1er janvier. Mais en 2009, sous Sarkozy, l’exécutif décide de décaler la date annuelle de revalorisation au 1er avril.

En 2014, sous Hollande, nouveau tour de vis : la revalorisation est repoussée au 1er octobre (les pensions seront même gelées cette année là).

Si le report d’octobre à janvier à partir de l’an prochain est confirmé, on aura donc fait un tour complet de calendrier…

A chaque fois, les retraités y laissent des plumes. Car ils perçoivent alors pendant plusieurs mois une pension inférieure à ce qu’elle aurait dû être, si la revalorisation avait eu lieu plus tôt.

Prenons l’exemple de l’an prochain, en partant de l’hypothèse d’une revalorisation de 1%, qui aurait eu lieu le 1er octobre. Une personne percevant 1.000 euros de pension mensuelle aurait alors touché 1.010 euros en octobre, novembre et décembre 2018. Mais si le report est décalé à janvier 2019, il devra se contenter de 1.000 euros pendant ces 3 mois, soit 30 euros de moins…

Du coup, à combien se chiffre la perte cumulée depuis 2009 ?

Selon les calculs réalisés par le cabinet Optimaretraite à notre demande, près un demi-mois de pension, si l’on compte le report probable en 2018 et en prenant l’hypothèse d’une inflation de 1% l’an prochain.

Plus précisément, une personne qui touchait une pension de 1.000 euros par mois fin 2008, aura perdu 446 euros en l’espace de 10 ans.

L’équivalent, tout de même, de 41% de sa pension mensuelle de 2018 (de 1.086 euros par mois)… Dit autrement, si la revalorisation des pensions était bien intervenue chaque année le 1er janvier, ce retraité aurait aujourd’hui 446 euros de plus en poche.

Ce n’est pas tout : ce décalage d’un an amoindrit aussi la pension future.
Reprenons le cas de notre retraité qui gagnait 1.000 euros par mois en 2008 : en 2018, sa pension atteindra 1.086 euros, grâce aux augmentations légales. Mais sans les reports de la date de revalorisation, il aurait en fait dû toucher 1.097 euros… Soit un manque à gagner de 10,9 euros par mois, qui va s’accumuler au fil des ans, sur l’ensemble de la retraite.

Cela représente, par exemple, un peu plus de 1.300 euros de perdus sur une décennie.

Et c’est bien entendu, sans compter la hausse de 1,7 point de la CSG prévue l’an prochain, qui touchera une majorité des retraités !

Thomas Lebars
https://www.capital.fr/
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Co-voyage pour les personnes agées : faciligo.fr"
Envoyé par Erotica51 le 28 juin 2017 à 09:22

Après le covoiturage, voici le co-voyage !

L'idée est de faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite et notamment, des retraités en leur permettant d'embarquer avec un accompagnateur valide et volontaire, qui réalise ainsi des économies sur son trajet.

Quand à la réalisation, elle s'effectue sur le site : faciligo.fr
qui joue les intermediaires.

Bonne idée, non ?

  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Une vignette "senior" sur les voitures ?"
Envoyé par Erotica51 le 8 juin 2017 à 17:50



Une vignette "senior" sur les voitures: pour ou contre"?


Une association propose aux conducteurs âgés de se signaler sur la route en collant un disque "S"à l’arrière de leur voiture.

Le but: se rassurer en se rendant visible et ainsi prolonger son autonomie.

Stigmatisant ou rassurant? A l’image des jeunes conducteurs identifiés par un "A" à l’arrière de leur voiture ou des vignettes "bébé à bord", l’association Signal senior propose aux conducteurs âgés qui se sentent vulnérables de coller un autocollant "S" comme senior, sur leur véhicule.

L’idée: être plus visibles par les autres automobilistes afin que ces derniers soient plus attentifs et ainsi prolonger l’autonomie des plus anciens qui peuvent parfois redouter de prendre le volant. Se démarquer, oui, mais pour plus de sécurité.

Cette initiative n’est pas une première. Certains pays l’ont déjà adoptée, comme le Japon, où un autocollant est obligatoire pour les conducteurs âgés.

Et vous, qu'en pensez-vous? Seriez-vous prêt à acheter cette vignette (4€) pour la mettre sur votre voiture ou celle de vos parents? Est-ce, au contraire, trop discriminant pour les plus âgés? Partagez votre sentiment.

Plus d'infos: www.signalsenior.com

Mon avis personnel :


Je suis CONTRE cette vignette pour plusieurs raisons :

* Pour avoir participé à plusieurs enquêtes dans le cadre des accidents, ce ne sont pas les "seniors" qui provoquent le plus d'accidents mais "les Jeunes de - de 30ans !
* Mettre un "S" sur leur vitre arrière, incitera encore plus certains voyoux à les agresser sur la route
* Faire payer cette vignette ne servira qu'à enrichir ceux qui l'ont créée puis elle augmentera, elle aussi, faisant payer que nouvelle fois, les seniors qui ont loin d'être riches !
* Une visite de la VUE, des REFLEXES, et du CODE de la route, tous les 5ans serait plus equitable pour TOUS
* Ce serait mieux de vérifier et suivre par des contrôles DES REFLEXES plus stricts ceux qui sont sous anti dépresseurs ou anti anxiolitiques, les alcooliques, les drogués !


Par Stéphanie Letellier
le 22 janvier 2016
notretemps.f
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Augmentation de la csg pour les retraité !"
Envoyé par Erotica51 le 31 mai 2017 à 13:29


Hausse de la CSG : comment ça marche ? Qui sortira gagnant ?


L'augmentation de la CSG apparaîtra directement sur votre fiche de paie. Il s'agit d'une taxe prélevée sur tous les revenus pour financer la protection sociale. Un impôt souvent méconnu. Le principe de la mesure défendue par Emmanuel Macron : payer plus de CSG, mais voir baisser les cotisations salariales.

Qui seront les gagnants de cette réforme ? Principaux bénéficiaires, les salariés du privé.
Pour un travailleur au Smic, le bénéfice représenterait 1,4% de plus sur son salaire, soit 250 euros par an.

Un enjeu de taille

L'objectif est de redonner plus de pouvoir d'achat aux actifs. Mais la mesure ne fait pas l'unanimité, car il y aura également des perdants. Les retraités seront les premiers touchés. Ils vont donc payer plus de CSG, mais ne bénéficieront pas de la baisse des cotisations salariales, car ils n'en payent pas.

Les plus modestes ne seront pas concernés. Seuls les retraités avec une pension de plus de 1 200 euros par mois, soit 8 millions de personnes, seraient touchés.

Reste en suspens la question des fonctionnaires et des indépendants.
Ils pourraient se voir compenser leur perte sous forme de primes ou de cotisations.

La CSG rapporte aujourd'hui "99 milliards d'euros à l'État", beaucoup plus que l'Impôt sur le Revenu.

franceinfo,
publié le mardi 30 mai 2017
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"16 millions de retraités en france :"
Envoyé par Erotica51 le 13 mai 2017 à 11:32


16 millions de retraités et une pension moyenne de 1380 euros

Par AFP le 10 mai 2017

La France comptait fin 2015 quelque 16 millions de retraités, dont 1,1 million vivant à l'étranger, pour une retraite moyenne de 1.376 euros brut par mois, selon une étude publiée mercredi par le service statistique du ministère des Affaires sociales (Drees).

Entre fin 2014 et fin 2015, quelque 152.000 retraités ont rejoint les rangs des personnes bénéficiant d'une pension de retraite de droit direct (hors pension de réversion, etc...), d'au moins un régime français de retraite de base ou complémentaire, soit une hausse de 1% sur la période.

Une évolution conforme à la tendance observée ces dernières années (+1,2% en moyenne par an entre 2011 et 2014). Ce rythme est moins soutenu qu'entre 2005 et 2010 (+2,6% par an en moyenne, soit 364.000 retraités de plus par an), notamment du fait de la réforme de 2010 qui a repoussé progressivement l'âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans.

En incluant les retraités dits "de droits dérivés", qui touchent des pensions de réversion, le nombre total de retraités tous régimes confondus dépasse les 17 millions fin 2015.

Le régime général des salariés du privé (Cnav) est le régime de base qui concentre la majeure partie d'entre eux, avec près de 14 millions de bénéficiaires d'un droit direct ou dérivé.

Suivent le régime agricole salariés (MSA salariés) avec 2,5 millions de retraités, la fonction publique d'État (civile et militaire) avec 2,2 millions de retraités et le régime agricole non-salariés (MSA non salariés), avec 1,5 million de bénéficiaires.

32% des retraités étaient polypensionnés: ils percevaient une pension d'au moins deux régimes de base.

"Premier poste de dépenses de la protection sociale, les pensions de vieillesse et de survie" ont dépassé les 300 milliards d'euros en 2015, précise l'étude.

La pension moyenne de droit direct, de 1.376 euros brut mensuels, a augmenté de 0,7% par rapport à fin 2014 en euros constants, principalement parce que la pension des nouveaux retraités, aux carrières plus favorables, est plus élevée que celle de ceux qui décèdent.

En comptant la majoration de pension pour enfant, elle s'élevait à :

* 1.728 euros par mois pour les hommes * contre 1.050 euros pour les femmes!

Cet écart de 39,2% est "en baisse continue depuis 2004", où il atteignait 45,8%. L'écart est plus faible si l'on prend en compte les pensions de réversion (25,1%).

Environ 555.000 personnes bénéficiaient d'une allocation du minimum vieillesse, dont 68.000 n'ayant "aucune pension de retraite".
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

"Où demander son dossier retraite ?"
Envoyé par Erotica51 le 18 avril 2017 à 12:52

Ou faut il demander son dossier retraite ? A quel moment : 6 mois avant! Comment connaitre sa date officielle de départ à la retraite ?

Vous trouverez ces infos en teléphonant au : 3960

En fonction de votre année de naissance,vous connaitrez votre date de départ officielle à la retraite et la date exacte pour demander vote dossier.

ou sur ces sites :

www.lassuranceretraite.fr

www.info-retraite.fr
  
Répondre

Réponses - Liste - Message

Autres pages de réponses : [ 1 2 3 4 ]