LE DERNIER VOYAGE

par Erotica51


Beaucoup de choses ont changé ces dernières années. La population a continué d'augmenter, sans tenir compte des cris alarmistes de nos savants. Les terres cultivées ont disparu au détriment des nombreux immeubles de béton, afin de loger la population qui grandit chaque jour un peu plus. Les tours deviennent colossales. Certaines ont plus de 3OO étages à 5OO étages! Elles portent le nom prestigieux de nos anciennes capitales. New York, Delhi, Paris, Tokyo etc... Nous sommes en l'an 3OO4...

Nous avons résolu les problèmes d'obésité en modifiant nos habitudes alimentaires. Nous prenons 3 gélules bleues le matin pour le petit déjeuner, 3 gélules rouges le midi remplaçant le repas habituel et deux gélules jaunes pour le dîner. Les laboratoires ont atteint le plus haut rang dans les décisions des gouvernements. La nature peu à peu disparaît, silencieusement que ce soit dans les terres comme dans les océans. Les enfants, qui sont nés depuis, ne connaîtront jamais les fruits ou les animaux. Il n'y a plus aucune culture qui existe maintenant. Seules ces gélules miracles nous maintiennent en vie, avec leurs oligo-éléments, leurs protéines et leurs vitamines, dosées suivant que l'on soit un bébé, un enfant, un adolescent ou un adulte.

Notre aspect physique a bien changé aussi. Les hommes ont perdu toute pilosité et leurs traits se sont affinés. Nos chevelures ont totalement disparu. Seul, un anneau d'or ou d'argent à l'oreille différencie les sexes. Nous avons tous une allure androgyne et avons le pouvoir d'être hermaphrodites, suivant les besoins pour perpétuer la race humaine.

Nos sangs se sont mêlés grâce à la disparition des frontières. Qui sommes-nous finalement? Seuls, quelques irréductibles continuent d'écrire le passé et transmettent nos us et coutumes, en secret. Mais ils se terrent dans les boyaux de la terre, exterminés, impitoyablement, par cet unique gouvernement, qui a droit de vie et de mort, sur nous tous, dorénavant.

Nos savants continuent de chercher la recette sur la vie éternelle. Nous atteignons facilement les 15O ans en moyenne. Nos scientifiques ont éliminé les problèmes de dégénérescence de nos corps. Seules, trois rides verticales, d'une teinte violette, barrent le front des plus anciens. Sommes-nous plus heureux finalement? Pas vraiment... Nous avons l'impression d'avoir été lobotomisés. Nous sommes devenus trop lisses, trop calmes, trop parfaits. Notre regard est devenu désenchanté sur tout. Nous ne connaissons nos dirigeants qu'à travers un écran géant. Ils ressemblent à des géants à la figure de cire, où toute émotion est exclue .

La Planète Mars est devenue un immense cimetière, où nous entreposons, depuis, les cercueils des plus anciens. Les cercueils flottent, doucement, sur un immense tapis d'air, en tournant, autour de Mars, inlassablement. La vie la bas n'existe pas. Seul le silence règne. Sur la Planète Terre, il n'existe plus aucune tombe, faute de places réservées à la construction devenue omniprésente. Nous arrivons à saturation et les projets ne naissent pas malgré l'urgence à régler ce problème de surpopulation. D'autres ont choisi un autre chemin pour disparaître, sans encombrer la Terre.

Chaque dimanche, dans le parc du Mont Voyage, c'est un joyeux attroupement. Nos familles acceptent plus facilement nos dernières volontés. Les miennes ont été respectées. Mon corps a été revêtu d'une longue tunique blanche. Mes ongles sont peints d'un vernis incolore. Mes yeux, bien que fermés à jamais, ont un léger tracé bleuté, sur mes paupières fermées, comme les égyptiennes d'autrefois, indiquant que je suis en sommeil. Mes lèvres sont teintées d'un rouge rosé. Un rubis en forme de cœur, est posé autour de mon cou, maintenu par une fine chaîne d'or, offert par les miens. Je suis presque prête pour mon dernier voyage.

Mon corps a été déposé, dans la nacelle d'une magnifique mongolfière. Sur ses flancs bleutés comme le ciel, sont peints des tourterelles blanches, en train de voleter. Ici et là sont dessinés des rayons de soleil dirigés vers mon enveloppe corporelle...

Mon choix a été respecté par les miens. Aujourd'hui est devenu un jour de fête car je quitte ce monde. Je pars pour mon ultime voyage. Des enfants jouent et crient joyeusement autour de la montgolfière. C'est leurs voix que j'emporte, dans les méandres secrets de ma mémoire. Ma famille et mes amis sont réunis autour de moi, l'air plus grave. Les larmes n'existent plus. Nous en avons trop versé, autrefois. Leur source s'est tarie. Le chagrin n'existe plus, non plus. J'ai eu la chance de partager 150 années auprès des miens. C'est bien plus que je ne l'aurais espéré. Poussière de l'espace, je redeviens.

Le ciel m'a toujours attirée. Je vais rejoindre l'étoile de ma fille, la bas qui m'attend depuis trop longtemps déjà. Mon corps est fin prêt. Mon coeur n'attend plus rien. J'ai aimé et été aimée un nombre incalculable de fois. L'Amour a adouci ma vie en dépit de ses peines. Mon âme a retrouvé sa sérénité. J'ignore quelle sera la portée de ce que j'ai su transmettre autour de moi ainsi qu'aux miens. Ma vie s'achève enfin…

Que la Paix soit, en vous, chaque fois, que vous penserez à moi ! Il ne faut pas avoir peur de l'au-delà. Nous ne faisons qu'un bref passage ici bas…

Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés