COMME DES PERLES DE LUMIERE

par Erotica51



Tu marches, sans but, les pensées ailleurs. Tes pas froissent les herbes sauvages poussant prés du littoral. Seul le vent semble étouffer tes pas, crissant sur le sable mouillé.

Tu penses, récapitulant chaque erreur ou moments de joie que tu as traversés. Qu'en reste-t-il, aujourd'hui? Ton regard se perd, si loin, près d'Elle, qui s'est, à tout jamais, éloignée.

Tu as marché longtemps, sans regarder les heures passer, les vagues n'ont pas cessé de bouger, t'empêchant de fixer ton attention dans tes pensées. Où est-il le temps ou tu l'avais rencontrée ?

Elle courait, sous la pluie, joyeusement, sans se soucier des gouttes d'eau qui la transperçaient. Tout son visage était mouillé et tu l'avais croisée en voiture, l'observant, soudain, intrigué.

Elle ne t'avait même pas regardé, le visage trempé mais paraissait concentrée sur ses foulées. Tu l'avais dépassée puis comme à regret, continué ta route, cinq minutes, à peine, le temps s'était gâté, laissant le ciel s'éclater, dans un fracas épouvantable.

Tes pensées étaient vers elle, trempée, qui devait continuer son chemin, sous la pluie, devant l'orage qui s'était déchaîné, elle devait être terrifiée.

Tu avais rebroussé chemin, la cherchant malgré le balayage incessant des essuies glaces et la pluie qui continuait de tomber..

Tes yeux la cherchaient, désespérément, au milieu des éléments déchaînés puis soudain, comme deux petites taches blanches dans l'obscurité, tu avais vu ses petits pieds qui semblaient danser, parmi les mares d'eau disséminées.

Tu l'avais klaxonnée mais elle avait continué sans même te regarder et tu n'avais pu t'empêcher de sourire en la regardant, joyeusement, galoper un elfe bondissant au milieu des éléments qui semblaient ne plus vouloir s'arrêter de tomber.

Tu l'avais rattrapée, ouvrant ta porte, l'interpellant : Montez, vous êtes trempée !

C'est alors que tu n'y croyais plus, qu'elle t'avait regardé, puis s'était arrêtée, s'approchant de toi, te fixant d'un air intrigué. Tu avais allumé ta lumière intérieure, pour qu'elle puisse se sentir rassurée. Elle s'était penchée, intriguée se demandant ce que tu lui voulais. Montez!! Vous allez être trempée!

Elle s'était mise à rire. Trempée, oh oui, elle l'était mais, tu la dévorais des yeux, découvrant sur son visage souriant, des perles de lumière qui dansaient devant ton regard tout surpris.

Mille et une perles de lumière qui dansaient, sur le visage de cet elfe blond, surgissant, dans ta nuit. Elle t'avait souri, pénétrant dans la voiture, rassurée, délicieusement mouillée...

Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés