LE REVE DE PIERRE

par Erotica51



Pierre s'est assoupi, épuisé, par toutes ces nuits de veille. Peu à peu son corps s'est détendu et sur ses lèvres, flotte un étrange sourire. Pierre franchit, à petits bonds, le monde de l'imaginaire…

Peu à peu, il a quitté la Terre et s'avance vers les étoiles. Chacune d'elles s'incline, gracieusement, sur son passage. Chacune lui souffle son nom : Alysée, Miriade, Ophélie, Soleine, Douxrêve, Erotica, etc…

Emerveillé, Pierre les contemple, bouche bée et pour la première fois, aucune mot ne vient franchir ses lèvres…Il y a tant de douceur en elles. Malicieuses, elles le frôlent, le caressent, lui volent un baiser sur les lèvres puis s'esquivent, avec adresse, dans un éclat de rire.

Il ne se lasse pas de leur manège et les contemple, dans un sourire. Peut-on tomber amoureux d'une étoile, se demande-t-il, en secret. Non, c'est impossible…Il y en a tant autour de lui, alors il s'assoit au sol, pose ses mains sous son menton puis les observe, en silence, admiratif.

Elles tournent, parfois, autour de lui, à la vitesse du soleil et finissent par lui donner le tournis. Il ne veut plus les quitter. Après d'elles, il sourit et se sent l'âme légère. Pierre en oublie ses amis, la bas, sur la Terre. Ici, c'est un peu comme s'il découvrait le Paradis.

A la tombée du jour, Alysée se déshabille et le vent charmé, souffle, si fort, sur ses vêtements qu'elle se retrouve la poitrine frémissante comme sous une caresse, les seins à l'air. Il tend la mains, ils sont si beaux, si fermes qu'il meurt d'envie de les porter à ses lèvres…Il sent déjà qu'il craque pour elle mais Myriade le regarde, à son tour et le voici soudain ébloui. Il se dégage d'elle une aura extraordinaire…Alors, Pierre se lève, et d'un pas hésitant, va vers elle. Myriade lui paraît si belle…

Mais Ophélie veille, l'attrape par la main et lui déclenche un tel sourire que son coeur, surpris, en hoquète de surprise. Ophélie est diaphane, si fragile qu'elle ressemble à un ange aux grands yeux emplis de lumière. Alors il se détourne de Myriade et va vers Ophélie, attiré malgré lui…Sa bouche est une groseille qu'il meurt de savourer…

Quelqu'un l'arrête, lui sourit et son sourire a la chaleur des rayons du soleil. Je suis Soleine. Si tu me suis, jamais ton cœur ne sera froid. Je te réchaufferai la nuit comme le jour, mettant ta chair, en émoi…Quelle tentatrice ! Pierre rit, étourdi, par le charme de ces femmes tentatrices, autour de lui…

Chut ! ne l'écoute pas, Pierre ! Regarde-moi et dis-moi si je ne suis pas un enchantement pour toi ? Mon nom est Douxrêve car je vis près de la Mer. Mon regard en a pris la couleur, à force d'attendre l'homme que j'aimerai. Subjugué, Pierre plongea son regard en elle et ne le quitta plus. Mais la voix sensuelle d'Erotica51, le réveilla, lui murmurant à l'oreille :


- Pierre, réveille-toi ! Sinon ton café va refoidir et tu le boiras froid encore une fois !


OOOOOOOOOOOOOOO


Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés