LA MALEDICTION ANCESTRALE

par Erotica51



La nuit commençait à descendre sur l'océan, dans un ultime clapotis, que le vent arrivait à provoquer à distance. Les mouettes s’éloignaient après s’être rassasiées des miettes laissées par les vacanciers.

Quelques rares amants avaient décidé de rester, attendant le moment propice de s'offrir un bain de minuit. Stephen et Kathy restaient blottis l'un contre l'autre, s'embrassant et se caressant doucement, sachant que leur nuit ne faisait que commencer. Que celle ci serait sous le signe du plaisir.

Stephen se redressa sur un coude puis demanda à Kathy de se déshabiller. Un petit poste de radio laissait s'échapper une musique langoureuse. Kathy se releva puis ondulant doucement en rythme, se mit à danser gracieusement sur le sable, son corps éclairé par la lune...Callé contre la dune, Stephen reçut sur le torse, son petit caraco, ce qui le fit sourire. Kathy ondula de plus belle, déterminée à le provoquer et le faire réagir.

Elle dansait, légère, élevant dans l'air ses mains gracieuses qui formaient d'étranges arabesques. Cet instant avait quelque chose de mystérieux comme si elle offrait cette danse aux dieux du ciel et des océans.

Il l'observa, plissant les yeux, intrigué. Une étrange métamorphose s'opérait en elle. Elle ne le regardait plus, les yeux perdus dans un monde à elle, qui lui était inconnu, dont il se sentait soudain exclu. Pour qui dansait-elle ?

La lune éclairait son corps magnifique, entièrement nu depuis, comme si les tissus étaient devenus inutiles. Ses longs cheveux s'agitaient au clair de lune. Elle ressemblait à une divinité païenne. Dieu, qu'elle était sauvagement belle et sensuelle.

Kathy lui tournait le dos maintenant, ondulant des hanches, comme si elle faisait l'amour avec la mer, comme si elle appelait en elle un mystérieux amant, prise d'une folie sensuelle...Stephen n'osait rien dire, subjugué par cette nouvelle femme qu'il découvrait...Que devait-il faire? L'appeller ? Essayer de la sortir de cette transe mystique dans laquelle elle semblait plongée ? La gorge de Stephen restait nouée par l'appréhension. L'air devenait oppressant. La lune rendait les ombres impressionnantes et inquiétantes. Kathy se transformait en une furie bondissante sur le sable, laissant ses pieds retomber dans les vagues, dans un éclaboussement de gouttes d'eau scintillantes.

L'air se chargea d'électricité. Les éclairs zébrèrent le ciel lourd d'une menace oppressante. L'eau jusqu'ici calme se mit à remuer, agitée par d'étranges courants invisibles. Le ciel s'obscurcit. Kathy semblait prise de folie, bondissant dans l'eau comme une walkyrie déchaînée...Stephen ne bougeait plus, incrédule, stupéfait et inquiet. Quelque chose de terrible allait arriver, il le sentait.

Un éclair terrible traversa le ciel, s'enfonçant dans l'océan dans un terrible bouillonnement. Un tourbillon commença à se former, aspirant les millions de grains de sable dans un maelström impressionnant. Une lueur étrange jaillit de l'eau pendant qu'une silhouette invraisemblable émergeait de l'océan venant chercher son dû. Il tendit l'ébauche de ce qui pouvait passer pour une main, prenant la jeune femme par la taille, sans que celle ci ne crie ou ne manifeste une quelconque résistance, les yeux brillants de convoitise...

En quelques secondes, la créature immonde disparut dans l'océan, emportant avec elle, le corps sans vie, de Kathy, évanouie par l'émotion.

C'est alors que Stephen réagit, hurlant le prénom de sa bien aimé, dans l'air...

- Kathyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy ! On non mon dieu ! Je vis un cauchemar !

Au petit matin, les pêcheurs du coeur découvrirent un jeune homme prostré devant l'océan, levant le poing, tenant des propos incohérents...Jamais plus aucun son ne sortit de ses lèvres pouvant expliquer ce qui s'était passé, cette nuit là. Seuls les gens du coin comprirent qu'une fois encore la malédiction rituelle venait de se réaliser...Ils poussèrent un soupir, comprenant que pour leurs filles, le danger était passé.

C'est ainsi que la malédiction ancestrale dure éternellement, l'immonde créature emportant ses victimes innocentes, venues des quatre coins du monde...C'est mieux ainsi se disent en silence les anciens, sans plus fournir d'explications à la police venue fouiller dans les moindres recoins de la région à la recherche d'une éventuelle explication. Mais face à leurs questions, plane un pesant silence…


5 aout 2006

OOOOO


Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés