LE PECHEUR D'ETOILES ET MAEVA

par Erotica51


Ce matin la, le pêcheur d'étoiles attrapa dans ses filets une ravissante femme. Galamment il l'aida à se débarrasser du filet dans lequel elle était prisonnière. Il la regarda avec attention : ses yeux avaient la couleur des lagons; ses longs cheveux roux ressemblaient à des oriflammes volant au vent. Son corps était une vision de l'amour.

Il la déposa doucement sur un banc de sable blanc, déposant à ses pieds le plus des coquillages que la mer ait renfermé.

Il lui fallut du temps pour la conquérir. Elle était encore sauvage. Patiemment, il fit tomber une à une, ses barrières, lisant au fond de son regard un trouble, de plus en plus grand.

Au bout de quelques jours, il la fit sienne. Emerveillé, il la découvrit très vite insatiable de plaisirs. Toutes les positions la faisaient jouir. Ses gémissements de plaisir étaient aussi doux à son oreille que le joyeux clapotement des vagues ou le glissement soyeux des étoiles dans l'immensité du ciel.

Durant des mois, ils vécurent heureux sur l'île d'amour de Maéva. C'est ainsi qu'il l'avait surnommée. Dans ses cheveux les fleurs étaient si belles. Sur son corps parfumé, les papillons y déployaient leurs ailes tentant d'habiller son ravissant corps dénudé.

Ils vivaient d'amour et de liberté au soleil. Plus rien ne peut nous arrivait songeait-elle. Elle ignorait encore que son Pêcheur d'étoiles commençait à se lasser et s'ennuyait. il lui tardait de repartir à la pêche d'une nouvelle étoile à aimer.

Ce fut durant son sommeil que le Pêcheur d'étoiles décida de disparaître. Dame Lune l'aida en silence, bien qu'elle le désapprouve de s'enfuir, le laissant accrocher sa ligne après elle. Elle n'était qu'un quartier de lune, cette nuit la, et les nuages l'aidèrent à le cacher. Il repartit la haut, dans le ciel, laissant la belle Maéva, en pleurs partir à sa recherche.

Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés