UNE ETRANGE LUEUR

par EROTICA51



Encore quinze jours à attendre, pensait Sandra, la main incurvée sur son ventre, en le caressant doucement. C'était une belle nuit d'été. La lune brillait d'un éclat particulier. Elle n'avait pas le coeur de fermer les volets et plonger la chambre dans l'obscurité.

La musique flottait dans la pièce en sourdine. Sandra s'était assise dans son rocking-chair, balançant son corps régulièrement, en frappant le sol du bout du pied. Elle réfléchissait doucement.

Olivier dormait dans la pièce d'à coté. Il était revenu spécialement pour la naissance de l'enfant. Cela l'avait rassurée. Elle se relevait la nuit, de plus en plus souvent, n'arrivant plus à dormir, le ventre tendu, en soupirant.

Elle savait que l'enfant serait gros à la naissance, bien plus qu'elle ne s'y était attendue. Elle ferma les yeux en fredonnant, sentant l'enfant bouger dans ses chairs. Elle souriait en l'imaginant...

Une légère douleur la fit se redresser, en haletant. Elle ouvrit les yeux, surprise par une lueur verdâtre dans le champ qui semblait se rapprocher. Intriguée, elle se releva, se dirigeant vers la porte d'entrée qu'elle ouvrit, puis s'avança dehors.

La lueur était devenue plus importante. Elle observa inquiète les alentours. Du coté de chez ses voisins, un nuage de forme oblongue avançait dans sa direction. Intriguée, elle restait plantée au milieu du jardin, n'arrivant pas à coordonner ses pensées. Mais qu'est-ce qui se passait donc?

Elle continua d'avancer, les deux mains posées sur son ventre lourd qui la tiraillait. L'espèce de nuage verdâtre semblait se rapprocher. Elle n'en mesura pas immédiatement le danger. Elle entendit quand il fut au dessus de sa tête une espèce de bourdonnement bizarre, comme des milliers de frelons, se mettant à tournoyer au dessus de sa tête.

Elle releva les yeux, terrifiée. Le nuage s'immobilisa, au dessus d'elle, menaçant. Une lueur fluorescente jaillit soudain du nuage l'enveloppant dans sa lumière. Elle aurait voulu courir vers la maison, retrouver les bras rassurants d'Olivier, se dire qu'elle avait fait un cauchemar, mais elle n'arrivait plus à bouger, comme pétrifiée par la peur.

Ce n'est que lorsqu'elle se sentit soulevée, comme aspirée par une main invisible, qu'elle vit ses pieds quitter le sol, qu'elle se mit soudain à hurler !

- Olivierrrrrrrrrr! Au secourssssssss !

Son cri de terreur réveilla l'homme qui bondit du lit, immédiatement, fonça comme un fou dehors, bousculant tout sous son passage et vit sa femme enlevée du sol sous ses yeux! Il courut en criant dans la direction du faisceau mais la lumière verte, froide, s'était soudain interrompu.

Le nuage bourdonna, à nouveau plus fort, parut basculer, sur le coté puis augmentant d'intensité, fila vers les ténèbres brusquement! Olivier eut beau appeler sa femme, chercher partout désespérément, il ne la retrouva jamais... C'était comme si, elle et l'enfant s'étaient mystérieusement volatilisés...

Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés