LE LABYRINTHE MAUDIT

par Erotica51



Prisonniers depuis des mois sur Xirion, les trois hommes avaient décidé de se séparer au moment de leur évasion. Chacun durant ces mois de captivité avait creusé leur propre galerie souterraine afin de sortir de la bâtisse où on les retenait. Ils n'avaient pas été maltraités. Bien au contraire ! Ils devaient même admettre qu'ils étaient plutôt bien nourris. Mais ils refusaient d'être retenus prisonniers contre leur gré.

Depuis combien de temps rampait-il dans la galerie ? Il n'aurait su le dire mais il commençait à avoir mal aux coudes furieusement. Ses genoux devaient être en sang. Il savait qu'il était presque arrivé. Il sentit qu'il était enfin presque sauvé.

Il faudrait des heures à ses geôliers pour découvrir l'entrée de la galerie qu'il avait creusée. Il se retint de rire. Ces monstres s'étaient crus intelligents, croyant briser un être humain. Mais ils avaient oublié combien celui-ci était capable de se rebeller, de refuser d'être asservi.

Il sentit enfin sous ses doigts la grille qu'il avait placée, la recouvrant de terre pour mieux la camoufler. Il se mit à rire, n'arrivant plus à retenir ses larmes de joie d'être sur le point de leur échapper.

Quant les premières lueurs du jour apparurent, l'homme gratta la terre avec vélocité, comprenant que cette brève lumière, qu'il apercevait, portait le doux nom de Liberté.

Il sortit enfin à l'air libre, le corps recouvert de terre, stupéfait d'y trouver des troènes noueux et épais, formant de fines allées. Qu'importe! Ce n'était pas le moment de se poser des questions. Il devait s'enfuir rapidement avant que ses géoliers ne se lancent à sa poursuite. Il ne donnait pas cher de sa peau si ces monstres venaient à le rattraper. Le peu qu'il avait aperçu d'eux, au moment de son arrestation, lui avait donné la nausée. On aurait dit d'immenses insectes verdâtres campés sur leurs pattes arrière.

Il courut longtemps, finissant par perdre tout sens de l'orientation, épuisé, assoiffé, ne comprenant plus où ses pas le menaient. Il devait bien y avoir une sortie, pourtant ! Il s'écroula au sol, frappant celui-ci, en gémissant de colère et de désespoir ! Il venait de comprendre qu'il tournait en rond depuis des heures !

L'homme se releva, reprit sa course insensée, butant sur ce qu'il prit pour une branche desséchée. Il découvrit horrifié qu'il s'agissait d'un fémur humain ! La vérité commença, insidieuse, à s'infiltrer dans son esprit enfiévré...

Cachés derrière leur écran géant, les hommes de Xirion observaient ce terrien qui courait en tous sens, en ricanant. Celui-ci ignorait encore qu'il était impossible de sortir du labyrinthe maudit...Celui-ci avait été conçu par un autre terrien, à qui ils avaient promis la liberté, si personne n'arrivait à s'en évader. Cet homme ignorait alors qu'il serait un des premiers précurseurs à le tester puis y mourir d'épuisement...Ils étaient nombreux depuis à y avoir laissé leurs vies...

Leur responsable éteignit l'écran, un sourire cruel sur sa face verdâtre, déclarant aux monstres qui l'entouraient :

- Inutile d'assister à sa fin. Ces insectes de terriens se sont toujours crus plus malins...Celui-ci est un peu plus charpenté que les autres et nous offrira un excellent festin ! Nous irons le récupérer au petit matin…


Erotica51

Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés