LES ENVAHISSEURS

par Erotica51



Ils étaient arrivés, un à un, silencieusement, sur le forum, sans se faire remarquer. Moi-même, je n'y avais pas plus prêté attention. Puis, un , deux, voir trois autres sont arrivés.

Brusquement, sentant sans doute un danger, mon attention s'est éveillée. J'ai commencé à les observer en silence, à sourire, aussi, me demandant combien nous étions à les voir s'installer, tranquillement, sous notre nez!?

Personne ne semblait s'inquiéter. Les frontières étaient ouvertes, depuis si longtemps, que plus personne ne se choquait. Ils commençaient à discuter, à échanger, au début, quelques brides d'informations, entre eux.

Intriguée, peu à peu, j'enregistrais leur arrivée, me demandant, en fin de compte, au total combien ils étaient ? D'où ils venaient? De quelle galaxie, ils étaient tombés?

Je sentis un frisson me traverser l'échine. Je devais rester discrète, calme, pour ne pas affoler la population. Peu à peu, je me rendis compte qu'elles semblaient aimer aussi discuter tard la nuit. Quand je pense, que chaque soir, chez nous tout le monde dormait. Comment alerter mes amis? Préparaient-ils un coup d'état? Cruel dilemme!?

Un ciel de pleine lune, je vis soudain briller une étrange lumière qui peu à peu, s'est mise à grossir, dans le ciel. Ciel! mais cela semblait se rapprocher à toute vitesse de la terre!!! J'ouvris, en grand, ma propre porte fenêtre, les observant, m'inondant, brusquement, de lumière. J'ouvris la gorge, démesurément, tenant de crier:

- Alerte! alerte! Ma gorge serrée d'angoisse n'émit qu'un ridicule croassement.

Je vis l'engin, se poser, sur la terrasse de ma tour du 18ème étage, dans un étrange ronronnement. Mon dieu! Comment allais-je les contenir seule, alors que vous dormiez tous, en France? Tétanisée par la peur, j'arrachais d'un geste sec, l'échelle et la posant, contre le mur, du balcon, je montais, en silence, pour mieux les observer.

L'immense soucoupe volante émettait toujours un étrange bourdonnement. Une porte se mit à coulisser. Des formes humaines en sortirent. Sur chaque costume était posé un nom fluorescent que je distinguais, sans difficulté, dans la nuit. Ils s'avancèrent et je pus distinguer, sans effort, ce qui était écrit:

- Croqlapom!
- Brindefolie!
- Megaan!
- Chacha!
- Sorenza!

Dieu du ciel!! Les envahisseurs ressemblaient à d'appétissantes frites. Mais pas n'importe lesquelles! Mes petites belges du net!

- Alerte ! alerte ! alerte ! alerte ! Elles arrivent et envahissent depuis nos assiettes !

OOOOOOOO


Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés