LE PETIT CUL DE VINCENT

par Erotica51



Ce jour là, Vincent m'avait appelée, me proposant d'aller prendre un café au centre ville. Nous nous étions retrouvés dans au cœur de la ville. Nous échangions régulièrement par internet mais c'était la première fois que l'on se rencontrait.

Il m'accompagna pour faire quelques achats. J'avis besoin d'un nouveau tel portable, l'autre ne tenant plus la charge. Une vendeuse souriante me conseilla rapidement. Vincent écoutait discrètement nos échanges en souriant. A quoi pouvait-il penser ? Me suis-je demandé en l'observant d'n léger coup d'œil.

En sortant Vincent décida de me quitter ayant à faire de son coté. Un peu déçue, je lui dis de me rappeler s'il était encore en ville d'ici une heure.

Je filais à la Fnac cette fois ci pour racheter une carte mère et un appareil photographique. Je piétinais voyant le temps passer. Le vendeur avait l'air nonchalant. Mieux valait que je recherche avant ce dont j'avais besoin. Une heure plus tard, je sortis du magasin ou j'avais l'impression d'étouffer quand mon téléphone résonna. C'était Vincent.

Nous nous retrouvâmes rapidement. Il me demanda de l'accompagner au magasin pour choisir un nouveau pantalon. Il en prit deux dans le rayon puis entra dans la cabine pour les essayer.

Je le fixais avec attention. Allait-il fermer le rideau pudiquement et me laisser l'imaginer, un peu perdue en l'imaginant ? Les joues un peu rosies, Vincent me regarda un instant puis comprenant ce que j'avais envie, commença à se déshabiller devant moi.

Il avait un joli petit cul ferme, moulé dans un boxer blanc qui le mettait en valeur. Par contre le premier pantalon le l'avantageait pas, étant trop grand. Il le retira devant moi, n'osant me regarder cette fois. D'un œil acéré, j'observais la bosse prometteuse qui commençait à grossir et grimper dans son boxer. Ainsi Vincent bandait, excité de se déshabiller sous mon regard !

Le second pantalon lui allait mieux. J'aimais la façon qu'il faisait ressortir son petit cul délicieux. Je devais me retenir pour ne pas caresser ses petites fesses bombées qui me tentaient pourtant bien.

En retirant son pantalon, cette fois ci il me fixa droit dans les yeux...la main sur son slip, prêt à le retirer.

- Veux-tu la voir ? me demanda-t-il la voix devenue un peu plus rauque
- Ce n'est pas prudent, Vincent. Je crois qu'il y a des caméras...rétorquais-je en poussant un gros soupir de regret

Vincent hocha la tête, comprenant que ce serait risqué de s'amuser dans ce magasin de renom. J'avais la gorge sèche en le voyant tout ranger...Ce que j'avais eu, un bref instant, à portée de la main, venait de disparaître, en une seconde, sous mon nez désappointé.

Nous sortîmes du magasin en riant d'un air complice. J'espérais bien qu'il me rappellerait une autre fois. J'aimais son sourire coquin et imaginais déjà sa belle queue dressée au creux de ma main qu'un jour prochain, je rêvais de caresser en m’amusant avec...

25.5.08



Votre avis sur cette Histoire érotique?

J'ai peu aimé -  J'ai vraiment aimé -  J'ai adoré


RETOUR sur HISTOIRES EROTIQUES D'Erotica51


www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés